Carnet d’une Ch’ti

  1. Home
  2. »
  3. Cuisine
  4. »
  5. Carnet d’une Ch’ti
Description:

De tout et de rien !

Sur mon blog, on parle lifestyle, déco, cuisine, maternité... Je t’invite à parcourir mes articles écrits au gré de mes envies et à t’exprimer.

Website:

Envoyer un message à un modérateur

  • Recette des pączki de ma grand-mère (ponchki)
    par Mélina le 03/05/2020

    Après avoir partagé la recette des kruszcziki de ma grand-mère, je continue sur ma lancée des recettes polonaises, en te présentant cette fois-ci les pączki (pączek au singulier), les beignets traditionnels polonais, que l'on mange lors du jeudi gras.Ingrédients pour une vingtaine de pączki :1 verre de rhum1/2 bol de lait tiède dans lequel on délaye de la levure fraîche de boulanger500 g de farine4 œufs1 pincée de sel100 g de sucre75 g de margarine ou de beurreDans une terrine, mettre la farine, le sel, le sucre, les œufs battus et mélanger.Incorporer le bol de lait avec la levure montée et bien mélanger. Ensuite, incorporer la margarine et le rhum.Battre la pâte ou la travailler assez longtemps à la main. Laisser monter 1h30.Nettoyer et fariner le plan de travail, puis étaler la pâte sur 1 cm d'épaisseur. Si elle colle, ne pas hésiter à fariner la boule de pâte et le rouleau à pâtisserie.Lorsque la pâte est bien étalée, la fariner et couper des ronds à l'aide d'un verre. Mettre de la confiture et fermer.Soit on referme un rond sur lui-même, en forme de chausson, soit on recouvre d'un 2ème rond.Faire frire dans l'huile bien chaude, jusqu'à ce que les beignets remontent et soient bien dorés.Les poser sur un papier absorbant et saupoudrer de sucre glace.Smacznego !

  • Recette des kruszcziki de ma grand-mère (krouchtikis)
    par Mélina le 25/04/2020

    Il faut savoir que dans le Nord-Pas-de-Calais, beaucoup d'habitants sont issus de l'immigration polonaise, dont moi. C'est pourquoi nous avons un lien tout particulier avec la gastronomie polonaise et la raison pour laquelle on peut trouver des produits polonais dans des rayons dédiés.Mais les meilleures recettes restent celles de nos grands-mères ! Alors voici la recette des kruszcziki de ma grand-mère.Ingrédients pour 30 ou 40 kruszcziki:1 kg de farine150 g de sucre100 g de beurre pommade ou de margarine (selon les préférences)5 œufs2 sachets de sucre vanillé2 sachets de levure alsacienne chimiqueEt c'est tout ! C'est mamie qui le dit 😁Si tu le souhaites, tu peux ajouter 4 ou 5 cuillères à soupe de lait, pour lier la pâte si tu ne réussis pas à la travailler.Mettre la farine dans un saladier et faire un puits. Ajouter le sel, le sucre, le sucre vanillé, la levure, le beurre et les œufs.Bien mélanger tous les ingrédients, puis travailler la pâte, jusqu'à obtention de la bonne consistance.Rouler en boule, couvrir d'un torchon, puis laisser un peu reposer. Ensuite, étaler la pâte au rouleau sur 0,5 mm ou 1 mm, selon ton souhait, puis couper des losanges de 3x6 cm. Faire une entaille sur le milieu et y passer l'une des pointes, comme pour faire un nœud.Faire bouillir l'huile et les faire cuire, jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Égoutter sur du papier absorbant et saupoudrer de sucre glace.Déguster ! Smacznego !

  • Porter bébé grâce à l'écharpe de portage
    par Mélina le 17/04/2020

    Pour porter nos chérubins, deux solutions s'offrent à nous : le traditionnel porte-bébé et l'écharpe de portage, qui connaît un joli succès depuis quelques années. Celle-ci permet de porter les nourrissons, puis les bébés, tout contre soi. Mais il faut connaître la méthode pour la nouer.Certaines sage-femmes proposent des cours de préparation à l'accouchement pour apprendre comment les nouer.C'était le cas de mon sage-femme. J'ai suivi un cours et voici une vidéo de la méthode qu'il m'a enseignée et que je préfère parmi toutes celles que l'on peut trouver sur internet, car elle est la plus simple, à mon avis.Il m'a conseillé la marque Je porte mon bébé, devenue Love Radius, pour le porte-bébé et les écharpes de portage Colimaçon, car leurs tissus sont bios et adaptés à la peau fragile des bébés, d'une longueur d'au moins 6 mètres, pour plus de praticité.Ces produits sont assez onéreux, alors n'hésitez pas à vous tourner vers vos amies qui sont déjà mamans et qui peuvent vous prêter les leurs. Une très bonne amie m'a prêté son porte-bébé physiologique Manduca et son écharpe de portage Je porte mon bébé.Avant de commencer, il faut se rappeler de bien vérifier que le dos est arrondi et les genoux plus hauts que les fesses.Pour effectuer le nœud de base, il faut prendre l'écharpe, étiquette / poche sur le devant et la placer contre notre poitrine. On fait passer les pans dans le dos et on les croise, en prenant le premier pan par le bord supérieur et en le remontant sur l'épaule opposée et on fait la même chose pour le second.Les 2 pans pendent donc devant nous, il faut qu'ils soient bien droits. L'écharpe droit être bien serrée pour que bébé soit bien maintenu.Ensuite, on prend les 2 pans et on les passe dans la troisième couche (il s'agit de la bande de tissu qui se trouve contre notre poitrine et qui se trouvera contre le dos de bébé à la fin) et on les croise en les ramenant dans notre dos. Puis, dans le dos, on les croise à nouveau, assez bas, on les ramène devant et on fait un double nœud sur le côté, sur les hanches, pour plus de confort, notamment quand on vient d'accoucher et que l'on doit préserver son ventre et son périnée. Ensuite, on baisse la troisième couche, car on ne la mettra en place qu'à la fin.Voilà, le nœud de base est fait. Je te laisse regarder la vidéo entière pour savoir comment y placer ton bébé, selon son âge.Et maintenant, profitez de ces moments à deux !

  • S'occuper et occuper les enfants pendant le confinement
    par Mélina le 23/03/2020

    En cette période morose et stressante de coronavirus, nous en sommes à la deuxième semaine de confinement (nous ne le dirons jamais assez : #restezchezvous !!).Si tu as déjà regardé toutes les séries que tu voulais voir sur Netflix, si tu as déjà fait tout ton ménage de printemps (2 fois !) et que tu commences sérieusement à penser à te pendre avec un élastique (sic), je te propose des idées d'activités que tu peux faire de chez toi, pour toi, mais aussi pour tes enfants.Merci qui ?Des e-books gratuitsSi tu adores lire, mais que ta PAL est vide, les e-books sont la solution pour (re)découvrir des classiques ou de nouveaux auteurs.Ainsi, le Furet du Nord a décidé de mettre des livres à portée de clic avec la lecture numérique : depuis un ordinateur, une liseuse, d'un smartphone ou une tablette, plus de 5000 ebooks gratuits, "dont plus de 2500 grands classiques complets, plusieurs romans d'auteurs auto-édités, des nouvelles et des extraits pour tester tous les genre de littératures".Pour en profiter, rendez-vous sur 👉 https://www.furet.com/ebooks-gratuitsLa Fnac a fait de même en proposant 500 livres en ligne. Pour en profiter, il faut aller sur le site de la Fnac, se connecter ou créé un compte, sélectionner le ou les livres qui nous tentent, les ajouter au panier et valider la commande. Il suffit ensuite de télécharger le fichier.Des rendez-vous littérairesL'enseigne Cultura pense aussi aux amoureux de la littérature en proposant 3 rendez-vous : On écoute de la musique et on regarde des concertsBeaucoup de groupes et de festivals ont décidé de mettre en ligne leurs concerts, sans compter les articles qui ont fait des concerts en direct de leur salon. Une superbe opportunité pour les fans !Pour nous faciliter la tâche, le site Sofa Festival a recensé tous les concerts et festivals disponibles en streaming et en accès libre sur les réseaux sociaux. Il est régulièrement mis à jour, alors n'hésite pas à le consulter régulièrement !Du côté de la cultureAmateur d'art ou novice, c'est le moment ou jamais de visiter des musées... virtuellement. 17 musées célèbres proposent des visites virtuelles à 360° : Le Louvre, Le Musée Grévin, Le Quai d'Orsay, Le Musée du Quai Branly, Le Musée de l'Orangerie, Le Rijksmuseum, Le Musée Van Gogh, Le Musée de Pergame, La Galerie des Offices, Le British Museum, Le J. Paul Getty Museum, La National Gallery of Art, Le Musée Guggenheim, Le Musée national d'anthropologie de Mexico, Le MASP, Le Musée national d'art moderne et contemporain.Envie de voir les spectacles de l'Opéra de Paris gratuitement ?Bonne nouvelle ! L'opéra les met à disposition pendant le confinement !On prend le temps de cuisinerTout d'abord, pour bien commencer, il peut être judicieux de planifier les repas de la semaine. Non seulement on y voit plus clair, mais cela aide également à faire la liste de courses. Pas bête !Pour cela, Marie Claire Idées propose un Tutoriel gratuit pour faire un planificateur de repas.Et pour trouver des idées de menus et cuisiner comme un chef, le Chef Cyril Lignac propose tous les jours en direct à 18h45 sur M6, deux recettes depuis sa cuisine. Ce sont des recettes simples, réalisées avec des ingrédients de base, dont vous pouvez retrouver la liste des ingrédients sur les réseaux sociaux du site Cuisine AZ. Merci Cyril !Dans #TousEnCuisine, @cyril_lignac vous propose de cuisiner EN DIRECT 2 recettes simples et faciles 😋📺 Dès demain à 18:45 pic.twitter.com/bs7lYZCYgB— M6 (@M6) March 23, 2020Pour les sportifsEt pour éliminer les calories de toutes les bonnes choses que l'on aura cuisinées, des coachs vous aident à garder la forme / vous remettre en forme... à la maison, j'insiste. #restezchezvousLe programme Croq'Body propose ainsi 1 mois gratuit sur son abonnement :La salle de sport l'Atrium propose des séances en direct 4 fois par semaine pour tous : adultes, enfants, seniors. Quant à l'enseigne sportive Décathlon, elle met à notre disposition chaque semaine 20 cours de sport gratuits, pendant 30 jours :  yoga, danse, musculation, gym pilates, et cardio-training. 25 cours différents sont proposés dans ces disciplines, avec des durées de 30, 50 ou 80 minutes.Pour en profiter, rendez-vous sur le Domyos Fitness Club.Et pourquoi pas faire du sport avec bébé ?Joon a pensé à nous, parents avec bébés, en nous proposant de faire de la zumba avec bébé ? Sympa, non ?La marque nous explique aussi comment méditer en famille avec bébé.Et pour finir, que dirais-tu d'une bonne séance de relaxation ?L'application Calm met à disposition des ressources gratuites de méditation, des histoires, etc.On se met à la couture Si tu es accro à la couture, ou si tu souhaites débuter, c'est le moment où jamais de faire des créations !Pour les mamans (et/ou les papas, il n'y a pas de raison) qui souhaitent réaliser un doudou pour leur(s) enfant(s), Marie Claire idées a sélectionné 10 patrons gratuits à télécharger pour coudre un doudou. Ours, lapin, baleine, goutte d'eau... il y en a pour tous les goûts !Et si tu es à court de tissu, le site a également recensé 15 e-shops où acheter du tissu pendant le confinement.NB : tu peux aussi retrouver sur ce blog 15 idées déco DIY pour chambre d'enfants.On apprend la photographieEt pourquoi pas ?Pour embellir nos comptes sur les réseaux sociaux ou immortaliser nos plus beaux moments de vie, il faut un minimum de savoir dans l'art de la photo. Le site So Busy Girls a recensé 3 cours de photo gratuits et accessibles en ligne.Que ce soit sur la chaîne YouTube de Marc Levoy, sur la plateforme Alison, ou encore sur le site Professional Photographers of America, qui partagent des cours gratuits, la photographie n'aura plus aucun secret pour toi !Des dessins pour les enfantsLes marques spécialisées dans l'univers des bébés et des enfants ont pensé aux parents en envoyant des newsletters spéciales avec des activités pour occuper nos bouts de choux.[MAJ du 02/04/2020]Orchestra propose de télécharger, imprimer, découper et colorier des animaux : oiseau, grenouille, baleine et tigre.Quant à la marque de couches Joon, elle propose un coloriage de Pâques à l'effigie de Marius l'octopus, le dernier né de sa collection. Elle propose également au téléchargement 5 coloriages pour enfants.Activités pour les enfantsRien de tel que du sable magique pour étonner les enfants ! Mais comment faire du sable magique ?C'est la Boîte Rose qui propose la recette de ce sable qui ressemble un peu au sable mouillé de la plage, que les enfants pourront modeler à l'envie. Et, en plus, tes enfants pourront le fabriquer eux-mêmes !Quant à Joone, ils ont eu la bonne idée de nous donner la recette de la pâte à modeler maison !Tu peux aussi essayer la recette de la pâte à modeler d'Orchestra.Les enfants aimeront également le jeu Memory Joon.Pour les plus petits, on trouvera sur le site Rigolo Comme La Vie des activités que font les tout petits en crèche.[MAJ du 28/03/2020]C'est bientôt le 1er avril, alors c'est parti pour les poissons d'avril !Orchestra met à disposition des poissons à télécharger et colorier, pour ensuite les accrocher dans le dos des membres de la famille.Absorba propose un jeu de pêche aux poissons à la paille à télécharger. De quoi assurer un bon moment de rires en famille.La marque met également à disposition les Activités Absorba pour les enfants et des ressources pour les parents, telles qu'un semainier pour organiser les activités, ou des recettes.[MAJ du 30/03/2020]Et si on partait pour une chasse aux trésors ?Grâce à Orchestra, il est facile d'organiser une chasse au trésor pour s'amuser en famille. Le kit contient des petites vignettes à découper et à compléter avec les indices.

  • Mes créatrices d'articles pour bébé préférées
    par Mélina le 12/02/2020

    Avec la naissance de bébé, j'avais envie de me tourner vers des créatrices pour lui acheter des petites créations made in France. Oui, c'est important de favoriser nos créateurs et en plus, bien souvent, ce sont des créations d'excellente (meilleure) qualité.Alors voici la sélection des créatrices vers lesquelles je me suis tournée pour gâter mon bout de chou et à des prix abordables, cerise sur le gâteau !Tiffany CoutureComme pour toutes les créatrices dont je vais parler, j'ai découvert Tiffany sur Instagram, grâce à un compte auquel je suis abonnée.Ses créations m'ont tout de suite plu ! Le tissu utilisé est tellement beau, comment ne pas craquer devant ces petits chaussons, par exemple ? Voir cette publication sur InstagramUne publication partagée par © Tiffany Couture (@tiffanycouture_fr) le 18 Sept. 2019 à 8 :09 PDTMoi, j'ai craqué pour les panières motif plumes et les lingettes lavables assorties, un hochet éléphant et la petite valise personnalisée avec le prénom de mon fils, dans laquelle je range tous les souvenirs que je veux conserver (la paire de ciseau ayant coupé le cordon, l'étiquette avec son prénom, les cartes de félicitations, les vêtements dont je ne veux pas me séparer...). Voir cette publication sur InstagramUne publication partagée par Mélina | Déco & Lifestyle (@carnet_d_une_ch_ti) le 19 Sept. 2019 à 1 :34 PDTTiffany est très sympathique, elle fait un travail de qualité et est très sérieuse. En effet, lors de ma première commande, les lingettes lavables manquaient dans le colis, ce qui peut arriver : elle a tout de suite réagit et me les a envoyées avec ma deuxième commande.Je recommande donc les yeux fermés Tiffany Couture !Un Deux CroixEncore une créatrice découverte grâce à une Instagrammeuse : UnDeuxCroix.§Il s'agit donc d'une marque française créée par Ludivine, qui réalise des créations artisanales 100% fait main pour les bébés et les enfants.Dans sa boutique, vous trouverez des ponchos et capes de bain, des lingettes lavables, des tapis à langer nomades, des serviettes et bavoirs, des protège carnet de santé, des hochets de dentition et des doudous attache-tétine, des coussins ou encore des bouillottes sèches.Moi, j'ai craqué pour cette bouillotte sèche en forme de montagne, qui s'intègre très bien dans l'univers de la chambre de mon fils.Elle est très pratique pour apaiser les maux de ventre ou réchauffer le lit (en cas de coupure de courant et donc, pas de chauffage, par exemple. Oui, c'est du vécu, merci la tempête Ciara).Petit plus : un mot manuscrit à l'intérieur du colis, pour me remercier de ma commande. Petite attention que j'ai beaucoup apprécié. Voir cette publication sur InstagramUne publication partagée par UnDeuxCroix (@un2croix) le 7 Nov. 2019 à 2 :34 PSTSmall SleeperJ'ai découvert Marion et sa marque Small Sleeper sur Facebook, grâce à ses superbes couvertures cerf, rappelant un peu l'univers d'Harry Potter : Voir cette publication sur InstagramUne publication partagée par small sleeper (@small_sleeper) le 4 Mars 2019 à 2 :01 PSmall Sleeper, ce sont des bacs à jouets, des couvertures et coussins, des gigoteuses, des hochets, des paniers de rangements, etc.J'ai craqué pour un hochet bois et tissu, en prévision des futures dents et pour un protège-carnet de santé personnalisé : Voir cette publication sur InstagramUne publication partagée par Mélina | Déco & Lifestyle (@carnet_d_une_ch_ti) le 28 Janv. 2020 à 6 :13 PSTLà encore, je recommande cette créatrice très sérieuse, qui réalise des créations de qualité. Je n'ai pas été déçue de mes achats.Petit plus : tout comme pour Un Deux Croix, un petit mot manuscrit m'était destiné à l'intérieur du colis, pour me remercier de ma commande.My Sweet BazarHochets, attache-tétines et doudous, bracelets, bijoux... voilà ce que l'on peut trouver sur My Sweet Bazar. Voir cette publication sur InstagramUne publication partagée par My Sweet Bazar (@my_sweet_bazar) le 29 Janv. 2020 à 12 :15 PSTJ'ai commande pour mon fils un hochet de dentition, un attache-doudou personnalisé (très pratique pour ne pas le perdre !) et un bracelet de dentition : Voir cette publication sur InstagramUne publication partagée par Mélina | Déco & Lifestyle (@carnet_d_une_ch_ti) le 31 Déc. 2019 à 9 :53 PSTLà encore, je suis satisfaite du sérieux de la créatrice et de la qualité de ses produits. Le seul petit hic, c'est que je ne puisse pas mettre le bracelet de dentition, celui-ci étant trop petit pour que ma main passe. Mais je suis entièrement satisfaite de ma commande.Baby Geek FactoryEncore une découverte Facebook : Baby Geek Factory.Angelina est une créatrice inventive et de talent crée pour vos bouts de choux des mobiles, des carillons, des cadres décoratifs et vend des box bébé, le tout, comme son nom l’indique, dans l'univers geek.Alors fan d'Harry Potter, de Star Wars, de manga et de jeux vidéo, c'est pour vous ! Voir cette publication sur InstagramUne publication partagée par BabyGeek Factory (@babygeekfactory) le 19 Sept. 2019 à 5 :13 PDTPour le coup, je n'ai pas craqué pour une création, bien que certaines me font de l’œil, mais pour un hochet de dentition en forme de Gameboy, papa fan de Nintendo oblige.Créatrice très sérieuse également : ma commande a été perdue par La Poste, elle m'en a donc immédiatement renvoyée une nouvelle, avec, en prime, des petits cadeaux à l'intérieur du colis. J'ai beaucoup apprécié ! Voir cette publication sur InstagramUne publication partagée par Mélina | Déco & Lifestyle (@carnet_d_une_ch_ti) le 11 Févr. 2020 à 4 :57 PSTEt toi, as-tu des créatrices à me conseiller ? Je suis impatiente de faire des découvertes 😄

  • Les soins du bébé
    par Mélina le 23/10/2019

    Après 9 mois à l'attendre, ça y est : bébé pointe enfin le bout de son nez ! Les parents sont comblés, mais le plus dur reste à venir : comment prendre soin de ce petit bout ?Réponse avec les conseil de ma sage-femme lors de l'un de mes cours de préparation à l'accouchement.Les produits bébé pour le change et le bainVoilà une étape importante : comment bien changer son bébé et comment lui donner le bain ?Pas évident, car on a toujours peur de mal faire.Il faut avant tout savoir qu'il n'y a pas besoin de se ruiner en produits, quelques-uns suffisent : gel lavant / savon de Marseille / savon d'Alep et le liniment, pour le change et pour le bain, de l'huile d'amande douce pour hydrater la peau, on peut en mettre quelques gouttes dans l'eau du bain pour adoucir la peau. C'est important, car les bébés naissent avec le vernix sur la peau, une crème épaisse blanche qui les hydrate. Au fil des jours, la peau va un peu sécher, certains bébés ont même la peau très sèche, ils peuvent même peler. Il faut donc bien les hydrater et faire des massages avec de l'huile d'amande douce, de l'huile d'olive bio et c'est tout. On peut même mettre une cuillère de Maïzena dans le bain ! Si, si !Le savon de Marseille et le savon d'Alep sont parfaits pour le change, car ils respectent la peau, ne contiennent que des ingrédients d'origine végétale et il n'y a pas du tout de produit chimique, à condition de prendre du vrai (il faut regarder la liste d'ingrédients : plus elle est courte et mieux c'est).On nettoie donc bébé avec de l'eau et de savon et une crème de change si besoin uniquement. Celle-ci permet d'isoler la peau des selles et des urines en cas de rougeurs et d’érythèmes fessiers.En effet, si bébé a les fesses rouges, on n'utilise pas de liniment. On peut aussi se demander si ce n'est pas la marque de couche qui cause ces rougeurs.Donc à retenir : on ne cède pas au marketing des marques, dont le but est de nous faire acheter le plus possible. Il faut aller au plus simple.Comment changer bébé ?Pour changer bébé, c'est comme pour nous : on va de l'avant vers l'arrière, si on a été vers l'arrière, on revient plus vers l'avant.On prépare toujours tout avant de commencer, ce qui évite de devoir laisser bébé seul sur la table à langer, de devoir lui tourner le dos pour aller chercher une couche, un body, etc.Toujours bien vérifier que l'on a tout ce qu'il faut. L'idéal est d'avoir des petits paniers à disposition à côté sur la table à langer, la salle de bain... pour que ce soit plus pratique.Alors moi, j'ai opté pour les magnifiques petites panières de Tiffany Couture, une boutique bio made in France. Je te conseille vivement d'aller faire un tour sur son site, car ce qu'elle propose est vraiment superbe et les produits sont de qualité : panières, doudous, vêtements, coussins, hochets...Moi je craque complètement pour cette créatrice. Voir cette publication sur InstagramUne publication partagée par Mélina | Déco & Lifestyle (@carnet_d_une_ch_ti) le 13 Sept. 2019 à 2 :00 PDTSi on a une maison à étage, c'est bien d'avoir un endroit pour le change à chaque étage, pour éviter d'avoir à monter sans arrêt, si on a mis la table à langer à l'étage. C'est fatigant, surtout si l'on a eu une césarienne, par exemple.Comment baigner bébé ?Comme pour le change, on prévoit tout à l'avance et on met tout à disposition.On commence par faire couler l'eau du bain, elle doit être à 37 degrés. On évalue la température avec un thermomètre de bain, mais on vérifie quand même toujours avec notre coude que l'eau n'est pas bouillante.On déshabille bébé sur une serviette et on le savonne sur la serviette, en dehors du bain. Ici, c'est comme on préfère, on peut le savonner dans l'eau du bain, mais le savon va se diluer dans l'eau. On commence de la tête aux pieds et on finit par le siège, comme pour nous. Mais on ne savonne pas le visage.On va nettoyer le visage après le bain, quand on aura rhabillé bébé, avec de l'eau de bouteille ou de l'eau thermale en brumisateur, par exemple. On ne met pas de sérum physiologique sur le visage de bébé, parce qu'il est assez salé et ça peut donc déshydrater la peau.Les bébés ont souvent tendance à faire une poussée d’acné après l'accouchement, c'est ce que l'on appelle l'acné du nouveau-né. Cela arrive assez souvent. Le sérum physiologique va aggraver ce phénomène.Il peut même avoir des petits boutons sur tout le corps, parfois même des papules un peu blanches. Cela peut être impressionnant, mais ce n'est qu'un érythème toxique : réaction de la peau de bébé avec l'air ambiant. Bébé a toujours connu un milieu aquatique, alors le fait d'arriver dans un milieu aérien peut provoquer une réaction sur la peau. On ne fait rien, car cela passe en quelques jours.Lorsque l'on a savonné bébé, on le met dans l'eau : on le prend sous l'aisselle et on fait une pince, sa tête doit reposer sur notre bras et on le met dans le bain. Ainsi, il flotte dans le bain et de l'autre main, on va pouvoir le rincer, lui tenir la main, on peut aussi lui parler, le rassurer, mettre de la musique pour que tout le monde se détende.On doit toujours avoir une main libre, si on doit prendre quelque chose à côté, par sécurité.A la maternité, le premier bain sera donné devant nous. Ensuite, ça sera à notre tour de le faire devant une sage-femme ou une aide soignante, pour apprendre les bons gestes.Le premier bain est donné au deuxième jour de vie, pour justement éviter que bébé ait froid, car un bébé qui se refroidit va utiliser sa graisse pour se réchauffer et c'est comme ça qu'il perd plus de poids que prévu. A la naissance, il sera juste essuyé avec un lange.Il est recommandé de donner 2 à 3 bains par semaine, c'est suffisant. On peut le donner tous les jours si on préfère, mais s'il a la peau sèche, il faut espacer les bains.En revanche, on nettoie tous les jours les yeux et le nez. Pour nettoyer le nez, on place bébé sur le côté, on prend du sérum physiologique et on en met dans la narine supérieure, pour qu'il passe dans l'autre narine, évacuant ainsi toutes les mucosités. Même chose pour l'autre narine.Cela a pour but d'humidifier le nez et permet à bébé d'éternuer pour évacuer ce qui doit l'être.Après l'accouchement, les bébés éternuent beaucoup, car ils se débarrassent du liquide amniotique qui reste.Si bébé est encombré, enrhumé ou commence à être malade, il faut le faire plusieurs fois par jour.On nettoie les oreilles après le bain, car on peut immerger les oreilles pendant le bain, après il suffit juste d'essuyer le conduit auditif et le pavillon avec un petit coton.Pour nettoyer les yeux de bébé, c'est avec une compresse stérile et du sérum physiologique. On masse le coin interne de l’œil, car à la naissance, la glande lacrymale n'est pas encore mature. Il peut avoir beaucoup plus facilement des conjonctivites ou des sécrétions un peu jaunes, vertes, les yeux collés le matin.Si le massage ne suffit pas, on peu rajouter un collyre antibiotique, de couleur jaune ou orange, que l'on met parfois à la naissance.Comment nettoyer le cordon ombilical ?Au début, le cordon ombilical sera attaché avec une pince, que l'on appelle clampe, que l'on va couper avant la sortie de la maternité. Au fur et mesure, le cordon va s'assécher et ressembler à "une vieille racine", qu'il faudra bien nettoyer.Pour cela, on utilise tout simplement de l'eau et du savon deux fois par jour. On ne désinfecte pas, on n'utilise pas de Biseptine, on le laisse sécher tranquillement. S'il a du mal à sécher ou que ça suinte un peu, on peut mettre une goutte de lotion asséchante pour qu'il tombe plus vite.Il est normal parfois d'avoir un petit saignement au niveau de ce qu'il reste du cordon ombilical, c'est signe qu'il cicatrise correctement et qu'il va bientôt se détacher.Le plus important avec le cordon, c'est de bien nettoyer la base. C'est ce que l'on n'ose pas faire, car il faut le soulever et passer en-dessous et bien en faire le tour. Cela peut être stressant, mais ça ne fait pas de mal à bébé.Plus on nettoie le cordon ombilical, plus il tombe vite. Généralement, il tombe entre 6 et 15 jours. Après qu'il soit tombé, il reste encore parfois la base du cordon, assez blanchâtre. Cela ressemble à un petit bourgeon, qui finit toujours par partir. Si on veut l'aider à partir et à sécher correctement, on met de l'argile blanche en poudre, dont on fait une petite pâte avec une cuillère en bois (pas d'inox d'aluminium ou de métal) et on met un peu de cette pâte sur le bourgeon. On renouvelle l'opération matin et soir, jusqu'à disparition.Lorsqu'il n'y a plus rien, on continue quand même à nettoyer pendant une dizaine de jours.Contrôler la température de bébéOn prend aussi la température du bébé tous les jours pendant la première semaine. A la naissance, on lui prend la température, puis on la contrôle à nouveau quand on remonte dans notre chambre. Puis, elle sera contrôlée de temps en temps, parce que bébé n'est pas capable de réguler sa température tout seul, c'est pourquoi on le couvre bien à la naissance, même s'il fait très chaud à l'hôpital.Ainsi, le bonnet est obligatoire pour les premiers jours à la maternité. On peut arrêter de lui mettre lorsque l'on rentre à la maison.On privilégie la prise de température en axillaire (sous l'aisselle) et on rajoute 0.5 degrés à la température affichée.Si la prise de température est faite par voie rectale, il n'est pas nécessaire de rajouter des degrés, c'est vraiment la température corporelle.Quelles couches choisir pour bébé ?Avec tous les scandales de ces dernières années concernant les produits toxiques contenus dans les couches pour bébé, il est important de bien choisir sa marque de couches.Ma sage-femme conseille d'éviter les Pampers, sans doute la plus connue. Bien que ce soient des couches qui fonctionnent très bien, qui évitent les fuites et sont très absorbantes, elles contiennent beaucoup de produits chimiques, à quel prix pour la peau de nos bébés ?Elle a vu lors de consultations beaucoup de bébés de 3 jours qui portaient des couches de cette marque depuis leur naissance et qui avaient les fesses en feu...Avec un changement de marque de couches et de lingettes, on voyait la différence en 48 heures.Elle m'a conseillé les couches Pommettes, la marque distributeur d'Intermarché, les couches Mots d'Enfants de Leclerc ou la marque Lupilu de Lidl.On peut aussi préférer le couches bio, comme celles de la marque Love & Green.Les lingettes pour bébéTrès pratiques, on use et abuse des lingettes, mais, là encore, celles-ci contiennent beaucoup de produits chimiques. Il faut donc les bannir. Si bébé a le fessier irrité et qu'on utilise des lingettes pour le nettoyer, il va hurler.Si nous ne sommes pas chez nous et que l'on n'a pas accès à un point d'eau pour faire le change avec de l'eau et du savon, on prend un coton et du liniment.Le liniment est un mélange d'huile d'olive et d'eau de chaux, c'est comme un lait de toilette, mais assez épais et assez gras, qui permet de bien hydrater le siège de bébé.On peut prendre du liniment classique ou bio, voire même le fabriquer soi-même.Pour ne pas se perdre dans la jungle des marques, il ne faut pas hésiter à les scanner avec des applications de type Inci Beauty ou QuelCosmetic.Quelle eau pour bébé ?On n'y pense pas forcément, mais il faut bien faire attention à l'eau que l'on choisit !En effet, bébé a des besoins spécifiques en eau : l'AFSSA (Agence française de sécurité sanitaire des aliments) recommande de préparer les biberons des nourrissons avec une eau dont la minéralisation totale est égale ou inférieure à 1 000 mg/litre et le taux de nitrates ne doit pas dépasser 10 mg/litre.Il faut vérifier que la mention "Convient pour l'alimentation des nourrissons" figure sur l'emballage.A la maison, on aura également besoin de sérum physiologique et de compresses stériles.Et voilà les bases des soins pour bébé, les gestes deviendront naturels avec le temps et la pratique, alors il ne faut pas s'inquiéter !

  • Les dépistages chez le nouveau-né
    par Mélina le 20/10/2019

    Passées les premières suivant l'accouchement, pendant lesquelles bébé découvre son nouvel environnement, il va subir toute une série de tests et d'examens, afin de vérifier qu'il est en bonne santés.Voici un petit tour d'horizon avec ma sage-femme.Le dépistage auditif du nouveau-néUn dépistage auditif est réalisé à J+2 : on lui met des petites oreillettes lorsqu'il est bien endormi. Il faut qu'il n'y ait aucun bruit dans la pièce, ni dans le couloir, pour que l'appareil fonctionne bien. On envoie un son dans son oreille et on regarde sur la machine s'il y a un retour. S'il n'y en a pas, on aura un rendez-vous pour recontrôler l'audition quelques jours plus tard en ORL.Cela peut arriver si le bébé s'est réveillé, s'il y a eu un pleur, du bruit dans le couloir, parce qu'il y a un bouchon de cérumen, etc. Ou alors, l'appareil buggue, tout simplement.La prise de sang chez le nouveau-néUn autre dépistage est fait par prise de sang à J+3, c'est le test de Güthrie. Il sert à dépister les maladies qui sont potentiellement graves et pour lesquelles on peut agir et administrer un traitement de suite.Par exemple : hypothyroïdie, mucoviscidose, drépanocytose (anomalie des globules rouges), phénylcétonurie...On attend 3 jours, c'est le temps nécessaire pour que toutes les hormones et tout le métabolisme se mettent correctement en place.La prise de sang se fait à l'hôpital ou à la maison, si l'on est déjà sortis en sortie précoce. Dans ce cas, on nous remet une sorte de carte postale, avec un papier buvard sur l’extrémité et des petits ronds qui sont dessinés dessus, sur lesquels on va mettre des gouttes de sang de bébé, que l'on aura pris soit par une prise de sang sur la main, soit sur le pied.Généralement, c'est fait lorsque bébé est au sein.Les analyses sont ensuite envoyées en laboratoire et si l'on n'a pas de nouvelles, c'est que tout va bien.Parfois, on doit refaire l'analyse, soit parce qu'il n'y a pas eu assez de sang récolté, soit parce que les ronds n'ont pas été bien remplis.Le dépistage de la jaunisseLa jaunisse est un petit produit jaune, la bilirubine, qui vient se mettre sous la peau et qui lui donne un teint de carotte.Cela peut arriver quelques heures ou quelques jours après la naissance. Ce n'est pas grave, c'est physiologique, mais si le taux de bilirubine est trop élevé, il va falloir traité bébé.Le traitement se fait par photothérapie, c'est-à-dire que l'on met bébé sous des lampes UV pendant 3 heures.Bébé va être flashé tous les jours avec une sorte de thermomètre, pour obtenir le reflet de ce taux au niveau cutané. Si le taux est trop élevé par rapport à une courbe de vie, le personnel va faire une prise de sang pour avoir le taux au niveau sanguin. C'est cette prise de sang qui détermine s'il a besoin de photothérapie ou pas.Si le bébé est un peu jaune, cela ne veut pas dire qu'il va faire une jaunisse. A l'inverse, certains bébés ne sont pas du tout jaunes et font une jaunisse. S'il est un peu jaune, on le met à la lumière du jour, à la fenêtre pour avoir des UV naturels.La jaunisse est éliminée par les selles et les urines. Elle est due à la dégradation de l'hémoglobine : à la naissance, toute l'hémoglobine de bébé va changer et parfois, ça se retrouve au niveau de la peau, parce que le métabolisme ne réussit pas à gérer.Voilà une partie des dépistages qui sont réalisés chez le nourrisson. Si tu as aimé cet article, n'hésite pas à le partager et à le commenter !

  • Les suites de l'accouchement : le retour à la maison
    par Mélina le 16/10/2019

    Et voilà ! Bébé a pointé le bout de son nez ! Quel bonheur !Mais passé l'euphorie des premières heures, il y a le retour à la maison et tous les examens que bébé et maman devront faire, sans compter la rééducation du périnée.Voici les étapes que m'a décrites ma sage-femme lors de la préparation à l'accouchement.Le retour à la maisonOn reste hospitalisée 3 jours pour un accouchement par voir basse ou 4 jours pour césarienne, sauf si l'on sort en précoce. Dans ce cas, on sort 1 jour avant, mais il faut l'accord du pédiatre, car au bout de 2 jours, bébé n'aura pas encore repris de poids. On aura obligatoirement une visite à domicile le lendemain, que ce soit un dimanche ou un jour férié, pour peser bébé et vérifier qu'il y a une reprise de poids et le flasher pour la jaunisse et faire le test de Güthrie (le dépistage sanguin).Si tu veux en savoir plus sur ces examens, je te conseille de lire mon article Les dépistages du nouveau-né.En cas de sortie précoce, il y a 2 visites à domicile obligatoires pour surveiller la reprise de poids et la courbe de bébé.Cela dépend aussi des maternités. Dans la maternité que j'ai choisie, la sortie a lieu au bout de 4 jours en cas d'allaitement.Lorsque l'on sera à la maternité, on aura la visite d'une conseillère de la sécurité sociale, qui va enregistrer notre bébé sur notre carte vitale et demander si l'on veut un suivi à la maison et qui va contacter notre sage-femme pour l'informer de notre accouchement, donner tous les renseignements nécessaires (date d'accouchement, téléphone, adresse, date de sortie...), afin qu'elle puisse nous donner un rendez-vous et venir à la maison.Quand on est rentrés à la maison, le suivi se fait jusqu'à J+12. La sage-femme peut venir plusieurs fois, pour aider à contrôler le poids de l'enfant, pour l'allaitement, elle s'occupe aussi de nous, très important en cas de cicatrice, de déchirure, de césarienne... elle va tout vérifier : tension, saignements...On rediscute également de la contraception, des soins du bébé...Ces visites sont faites aussi bien pour bébé que pour maman, alors il faut en profiter !Les premiers examens de bébé et de mamanPassé les 12 jours suivants la sortie de la maternité, le suivi avec la sage-femme s'arrête et on revient soit à notre médecin traitant, soit à un pédiatre, comme on veut.Un rendez-vous est programmé pour les 15 jours de vie, puis le premier mois, pendant lequel il va y avoir un examen complet et la prescription des vaccins pour les 2 mois. Ensuite, tout s'enchaîne, on a des rendez-vous mensuels et un rappel de la vaccination à 4 mois.Pour la maman, il faut prendre un rendez-vous post-natal 6 à 8 semaines après l'accouchement, pour refaire un contrôle, voir si tout va bien pour faire le point sur la façon dont s'est passé l'accouchement, sur l'allaitement, la contraception, la tension, etc.La rééducation du périnéeEnsuite, il faut faire la rééducation du périnée. C'est très important de la faire, afin d'éviter par la suite les fuites urinaires, le risque d'incontinence ou de descente d'organes (prolapsus), qui se produit le plus souvent lors de la ménopause. Un périnée distendu peut également altérer les sensations pendant les rapports sexuels.Elle commence également 6 à 8 semaines après l'accouchement, avec généralement une base de 10 séances, pour remuscler tout le périnée.Pendant la grossesse, le périnée, qui soutient tous les organes (vagin, rectum, utérus) et bébé, subit plus de poids qu'auparavant et pendant l'accouchement, il se détend pour laisser passer le bébé. Après l'accouchement, il est donc détendu, mais l'utérus pèse encore du poids, ce qui peut induire des fuites urinaires après l'accouchement, c'est normal et généralement, ça s'améliore au bout de quelques jours ou quelques semaines. Mais il est quand même important de faire la rééducation.Celle-ci nous permet également de mieux connaître notre corps et de faire des exercices pour éviter d'avoir des fuites urinaires et les descentes d'organes par la suite.Avant de commencer la rééducation, il faut faire une séance avec un ostéopathe, afin qu'il remette le bassin en place. En effet, si le bassin n'est pas bien en place, les muscles ne le sont pas non plus, ce qui peut créer des tensions et des douleurs.Il y a 2 façons de faire la rééducation du périnée : soit manuelle, soit avec une sonde. Avec la sonde, on fait travailler le périnée, mais on ne sait pas vraiment quel muscle travaille. En manuel, la sage-femme nous fait faire des exercices et peut voir les points forts et les points faibles des muscles, en travailler un en particulier, etc.La rééducation des abdominauxLorsque la rééducation du périnée est terminée, on fait la rééducation des abdo. Elle se fait toujours après, car si on les fait travailler, ça va pousser les organes au fond du périnée, ce qui peut créer une descente d'organes.Et voilà ! Ça en fait des choses à prévoir, pas vrai ? N'hésite pas à te faire une liste ou un calendrier avec toutes ces étapes, afin de les prévoir à l'avance et de ne rien oublier !

  • Que mettre dans ma valise de maternité ?
    par Mélina le 09/10/2019

    Le grand jour approche, tu vas bientôt rencontrer ton bout de chou et il est temps de préparer ta valise pour la maternité. En effet, il est recommandé de la préparer un mois avant la DPA (date présumée d'accouchement). Te voilà devant la fameuse valise, mais là, c'est le drame : que dois-tu emporter ?On fait le point ici.Je ne sais pas pour toi, mais moi, je suis un peu paumée à l'heure de préparer ma valise de maternité. Qu'est-ce que je dois prendre ? Pour moi ? Pour bébé ?Il y a bien sûr des choses évidentes, tels que les vêtements, mais il y a forcément des choses auxquelles on ne pense pas ou que l'on ne savait pas, notamment sur les suites de l'accouchement.J'ai donc préparé des listes que tu peux télécharger et/ou imprimer, pour t'aider dans tes préparatifs.Tout d'abord, il faut penser à préparer un sac à part, que l'on prendra lorsque l'on arrivera à la maternité, contenant le nécessaire pour bébé et maman juste après l'accouchement. Les affaires de bébé peuvent être glissées dans un petit sac, que l'on donnera à la sage-femme à notre arrivée.L'autre ou les autres valises, contenant tout le nécessaire pour le séjour à la maternité, pourront rester dans la voiture tout le temps de l'accouchement. Le papa pourra aller les chercher lorsque bébé et toi serez dans votre chambre.Pour commencer, il faut bien sûr se référer à la liste que te fournira la maternité que tu as choisi. Cela constitue une bonne base, si elle est plutôt succincte, comme celle que j'ai reçu.Voici la liste que m'a fournie la maternité dans laquelle je vais accoucher :Lors des cours de préparation à l'accouchement, le sujet a également été abordé avec ma sage-femme libérale.Pour la salle d'accouchement :Pour le bébé, comme je le disais plus haut, on prend juste la première tenue que l'on met dans un petit sac et que l'on donne à l'aide soignante. Elle se chargera de la mettre à bébé.On évite d'avoir la grande valise contenant toutes les affaires pour le séjour et le papa qui cherche le body, le pyjama, etc. alors que l'on est sur le point d'accoucher.Donc bien prévoir à l'avance la première tenue :1 body manches longues, 1 pyjama bien chaud manches longues, 1 petite brassière en laine, des chaussettes ou des chaussons, 1 bonnet (en option, souvent la maternité en met un),1 couverture polaire.On évite de prendre des moufles, car bébé aura besoin de sentir son visage, etc. Avec des moufles, il risque d'être un peu perdu : pendant 9 mois, il n'a connu que ça, donc ça le rassure de retrouver les sensations qu'il avait in utero.Pour la maman, il faut avoir :la carte de groupe sanguin, la carte d'identité, la carte vitale, la reconnaissance anticipée, le dossier de maternité (si tu l'as, par exemple, ma maternité conserve le dossier),1 brumisateur.Pour le séjour :Pour le séjour, on peut prendre un peu trop de vêtements, ce n'est pas grave. Il vaut mieux trop que pas assez pour éviter que le papa court partout pour aller chercher un body ou un pyjama à la maison en urgence.De plus, on ne sait pas trop combien de temps on va rester à la maternité. Par exemple, prendre 6 pyjamas ce n'est pas choquant, car les bébés peuvent avoir de petites régurgitations, c'est tout à fait normal.Prévoie donc pour bébé :6 pyjamas, 6 bodys, 6 paires de chaussettes, 3 brassières (c'est toujours bien de bien couvrir bébé pour qu'il n'ait pas trop froid), 2 bonnets, 2 turbulettes / gigoteuses, 1 couverture polaire, des serviettes pour le bain (à chaque fois que bébé va prendre un bain, on va avoir besoin de 2 serviettes : quand bébé sera sec et qu'on l'aura bien séché, il faudra le mettre sur une couverture propre et sèche), des langes (à la maternité, on la met dans le berceau du bébé, on la plie et la met au niveau de la tête, comme ça, si on a une régurgitation dans le lit, on n'est pas obligé de changer tous les draps), 1 doudou (sur lequel on peut mettre notre odeur quelques jours avant la naissance), 1 paquet de couches, 1 stylo (car on aura un carnet à remplir tous les jours, dans lequel on va noter à quelle heure ont eu lieu les changes, ce qu'il y avait dans la couche, la température, si on a fait les soins du cordon et les heures d'allaitement, quel sein on a donné, combien de temps, etc., le poids du jour...).Pour la maman, il faut prendre :des vêtements dans lesquels nous sommes à l'aise, assez larges et compatibles allaitement, si on souhaite allaiter,des soutiens-gorge d'allaitement,des coussinets d'allaitement,la crème pour soigner les seins en cas de crevasses n'est pas nécessaires, puisque le lait maternel en fin de tétée suffit à les faire cicatriser,des produits de toilette,des protections hygiéniques : serviettes hygiéniques pour la nuit, épaisses ou alors des culottes pour fuites urinaires,des bas ou des chaussettes de contention,des chaussons.On peut aussi prendre une bouteille d'eau avec nous : après l'accouchement, ça peut piquer un peu quand on va uriner, quand on accouche voie basse, on peut avoir des petites griffures sur les côtés, parce que la peau s'est étirée. Donc, quand on va uriner, on verse un peu d'eau en même temps, pour diminuer l'acidité et rafraîchir un peu la zone, pendant plusieurs jours.Prendre le produit habituel pour l'hygiène intime, ou du savon de Marseille ou du savon d'Alep.Au passage, il faut savoir que le lait maternel peut servir pour soigner les cicatrices en cas de déchirures : on prend une compresse et on pose sur la déchirure.Autre chose à laquelle il faut penser : faire des essais avec les sièges-auto et la poussette avant le jour J !Et oui, ce n'est pas une fois que l'on sortira de la maternité avec bébé dans les bras, qu'il faudra chercher les mécanismes, sur le parking de l'hôpital. 😁 Et pour finir, ma liste à moi, basée sur tout ce que j'ai présenté précédemment, mais aussi sur les conseils d'amies et ce que j'estime avoir besoin :Ma liste est longue, mais je préfère prendre idéalement tout ce dont j'aurais besoin tout de suite, pour éviter que mon conjoint doive ensuite me ramener des choses manquantes, même si j'ai préparé dans un coin de la chambre d'autres affaires dont je pourrais éventuellement avoir besoin.Et oui, tu constates qu'il y a aussi une partie concernant le papa. C'est vrai que, de prime abord, on oublie le papa quand on parle valise de maternité, mais il sera normalement avec nous durant l'accouchement et aussi la première nuit, voire les suivantes.Il faudra donc prévoir quelques petites choses pour la salle d'accouchement : de la monnaie pour la machine à café, à manger et à boire (avec un peu de chance, tu pourras même en profiter si l'équipe médicale te le permet).Il faut également prévoir un pyjama et des vêtements de rechange s'il passe la nuit avec nous à la maternité et tout le nécessaire de toilette.A toi maintenant de te faire ta propre liste ou d'utiliser celles que je t'ai proposées et de cocher les cases.Et respirons, le grand jour approche, mais tout va bien se passer !

  • Les complications lors de l'accouchement
    par Mélina le 04/10/2019

    On continue dans les sujets peu joyeux, après la mort subite du nourrisson, je vais aborder les complications lors de l'accouchement.Ici encore, il s'agit d'un cours de préparation à l'accouchement que j'ai suivi. Alors, peut-être que certaines futures mères préfèrent ne pas en entendre parler, car cela les angoisse, mais moi, je suis plutôt du genre à préférer savoir ce qu'il peut arriver. En effet, un accouchement est déjà stressant et si une complication devait survenir, je préférerais savoir ce que l'équipe médicale va me faire, plutôt d'angoisser en imaginant le pire, celle-ci n'ayant pas forcément le temps de nous expliquer le pourquoi et le comment de ce qu'il va se passer.Par exemple, pour une césarienne, il faut que ça aille très vite : en 10 minutes, il faut être sur la table.Tout cela aide à ne pas se sentir perdue si ça devait arriver, aussi bien pour la maman que pour le papa. Et oui, il ne faut pas l'oublier non plus : imagine l'angoisse de voir partir ta chère et tendre dans la précipitation, se retrouver seul dans la salle, sans savoir ce qu'il va leur arriver, à elle et/au bébé. Pas facile !Libre à toi donc de lire cet article, ou pas.Avant de commencer, sache qu'il faut relativiser : tout ne va pas forcément t'arriver, ça arrive rarement, ni l'un des cas dont je vais parler après.La césarienneLa césarienne est effectuée si l'on estime que le bébé est en souffrance : on pèse toujours le bénéfice et le risque.Les raisons médicales pour faire une césarienneLa future maman a le monito du début à la fin du travail. Si l'on voit que le cœur du bébé commence à ralentir et revient ensuite en dehors des contractions, ou alors, qu'il ralentit et qu'il a du mal à revenir à sa ligne de base, il y a plusieurs solutions :soit le col de l'utérus est à 9 cm, on attend un peu et on donne un coup de boost aux contractions et on accouche par voie bassesoit on en est à 3 ou 4 cm, il reste beaucoup de travail encore et c'est un premier bébé, il faut encore qu'il fasse son chemin dans le bassin, ça peut prendre un peu de temps. Dans ce cas, l'équipe médicale attend un peu, elle regarde si ça se remet bien si on nous met sur le côté, elle essaye plusieurs choses. Si jamais ça ne revient pas, elle va faire un prélèvement de sang sur la tête du bébé pour tester son PH : si le PH n'est pas très bon au niveau sanguin, alors on va subir une césarienne.La deuxième raison qui pousse l'équipe médicale à faire une césarienne, c'est que la dilatation du col de l'utérus s'arrête. Par exemple, le col reste à 6 cm pendant 2 heures, on va essayer de la faire avancer pendant ce temps, on nous changeant de position (plus on bouge et plus on fait bouger le bassin, plus le bébé peut trouver son axe pour bien s’accommoder au bassin), on met du Spasfon dans la perfusion pour relâcher le col, on peut aussi masser le col, etc.Si toutes ces manipulations ne fonctionnent pas, on a recourt à la césarienne.Une autre raison, c'est si jamais le bébé reste toujours haut dans le bassin et qu'il n'arrive pas à s'engager dans le bassin, à descendre dans le bassin, soit parce que le bassin n'est pas assez large, soit parce que le cordon ombilical est trop petit, est-ce que le bébé est gros alors que le bassin a une taille normale, etc.On ne peut le savoir qu'après la césarienne.Parfois, si c'est un premier bébé, on peut faire toute la dilatation avec un bébé qui peut être gros et ensuite, généralement, il descend dans le passage et il s'engage, Si au bout d'une ou deux heures, il ne s'engage pas, on essaye quand même de pousser.Si on voit qu'il a du mal à descendre, après chaque contraction, il n'y a rien à faire, on ne va pas essayer les forceps, ni les ventouses. Si un bébé n'est pas engagé, c'est qu'il n'y arrive pas et qu'il y a une raison, on ne va donc pas insister et on va faire une césarienne.Comment se passe une césarienne ?Quand la décision de faire une césarienne est prise, on ramène notre dossier médical, le gynécologue, l'anesthésiste et l'équipe d'anesthésie, ainsi que les infirmières partent au bloc opératoire.De notre côté, la sage-femme et l’infirmière vont s'occuper de nous, pour enlever le monito, poser une sonde urinaire, qui va rester jusqu'à la fin de la césarienne et, si la péridurale est déjà posée, on part avec. On va injecter en plus un autre médicament, pour que l'on soit totalement anesthésiée. Dans le cas contraire, elle peut être posée au bloc opératoire.Ensuite, on part au bloc sur un brancard, on vérifie que l'on porte bien notre bracelet d'identité, on nous met une charlotte sur la tête et des sur-chaussures aux pieds.Arrivée au bloc, on nous installe sur la table, on prend notre tension et on commence à faire la toilette sur le ventre, avec de la Bétadine. Ensuite, un champ est installé, afin que l'on ne puisse pas voir ce qu'il se passe, que ce soit la maman ou le papa.En effet, le papa peut assister à la césarienne, selon les cas, il est alors à côté de nous.L'anesthésiste et l'infirmier anesthésiste sont à côté de nous, on ne sera jamais toute seule. Notre tension est surveillée en permanence. Si ça ne va pas, il faut le dire. C'est important.Ensuite, le gynécologue commence la césarienne. A ce moment-là, ça peut aller très vite, en 3 minutes, le bébé est là.De l'autre côté, le pédiatre attend le bébé. La sage-femme reçoit le bébé après la césarienne, si on voit qu'il va bien, on nous l'apporte tout de suite. On nous le laisse un peu, mais pas trop longtemps, car dans le bloc, il fait froid, il y a une atmosphère filtrée, ça fait donc un choc thermique : le bébé passe de 37°C à 18°C.Ensuite, le bébé part avec le pédiatre : on lui fait des examens, pour voir si tout va bien. Dans 99% des cas, tout se passe bien, même pour une césarienne en urgence.Enfin, on finit la césarienne, soit on recoud avec du fil, soit on met des agrafes. Cela dépend du chirurgien. Puis on met un pansement, pour protéger la cicatrice.Lorsque la césarienne est terminée, on part en salle de réveil, on n'ira plus dans la salle de naissance. On reste 2 heures dans la salle de réveil, c'est la même chose que quand on accouche par voie basse et que l'on reste 2 heures en salle de naissance. Cela permet de surveiller notre douleur, notre tension et les saignements. Lors d'une césarienne, il y a forcément plus de saignements, car cela reste une opération.On nous injecte des anti-douleurs après l'opération, mais si on a mal, il faut le dire.Bébé, maman et papa seront tous les trois en salle de réveil.Si jamais l'équipe médicale refuse que le papa aille en salle de césarienne ou en salle de réveil, ce qui peut arriver, il reste en salle de naissance. Après la naissance, on lui présente rapidement le bébé, il part avec le pédiatre pour les examens et ensuite, on donne le bébé au papa s'il va bien.Ils restent un moment à deux, ils peuvent faire du peau à peau. Et la maman est en salle de réveil.Enfin, on remonte dans notre chambre, à trois.Les suites de la césarienneQuand on remonte dans la chambre, on garde la perfusion, contrairement à un accouchement par voie basse. On continue à passer les médicaments par voie veineuse. On peut commencer à s'hydrater un peu en buvant un peu.Parfois, après une césarienne, on se sent vaseuse, nauséeuse. Il faut se reposer. Si le papa est là, c'est très bien, car il peut aider aux soins, etc.Lorsque ça va mieux, on retire les perfusions et on prend alors les médicaments par voie orale : Doliprane, Spasfon et anti-inflammatoires.Au bout du deuxième jour, on enlève le pansement qui avait été posé sur le ventre lors de la césarienne et on n'en remet plus. On laisse la cicatrice à l'air et on ne les retire que vers J+8 ou J+10. A ce moment, on sera rentrée à la maison, alors une infirmière libérale vient pour le retirer : d'abord la première moitié et la deuxième moitié 48 heures plus tard.Après une césarienne, il faut des bas de contention, après un accouchement voie basse aussi, car on peut avoir les jambes qui gonflent, du fait que l'on est restée un moment allongée, du retour veineux, des perfusions...Il ne faut donc pas hésiter à boire beaucoup, à mettre les bas de contention et à mettre les jambes en hauteur.Après une césarienne, il ne faut surtout pas forcer. Donc on porte rien de lourd, même pas un pack d'eau.La ventouse et les forcepsLa ventouse et les forceps n'ont pas la même utilité. Dans les deux cas, c'est le gynécologue qui les pose.Les forcepsLes forceps sont utilisés dans le cas d'un bébé qui reste haut, il est engagé, mais il est bien haut et il a du mal à descendre. On est fatiguée, ça fait plus de 30 minutes qu'on pousse et le cœur du bébé commence à diminuer, il faut alors que bébé soit là très rapidement.On appelle alors le médecin, qui nous examine et décide de poser un forceps. C'est assez impressionnant, ça ressemble à 2 cuillères à salade qu'on met des 2 côtés de la tête du bébé et ensuite, quand on va pousser, on va nous aider en même temps.Cela peut donc parfois faire quelques marques sur la tête du bébé ou une bosse. Une bosse peut également apparaître en accouchement par voie basse sans forceps, c'est parce que le bébé va tellement s'accommoder dans le bassin que sa tête va s'allonger, c'est normal, mais, avec le forceps, on va un peu plus forcer les choses.Dans le cas d'un accouchement avec forceps, il faudra donc aller chez un ostéopathe, si on voit qu'il y a une bosse.On pousse de la même façon que s'il n'y avait pas de forceps : on pousse très fort, très longtemps, tout ce que l'on peut et le forceps va amener la tête de bébé juste avant la sortie. Le bébé va descendre de quelques "étages" d'un seul coup, ensuite on retire le forceps et c'est la maman qui sort la tête du bébé. On pousse de la même façon pour la tête, on souffle et on relâche, puis on pousse pour les épaules, comme s'il n'y avait jamais eu de forceps.Pour la suite, c'est la même chose.La ventouseLa ventouse, c'est différent, car elle va venir orienter la tête du bébé, dans un sens ou dans l'autre, si le bébé s'est mal positionné dans le bassin.En effet, il arrive que le bébé ne se mette pas correctement, on ne sait pas pourquoi, alors on va pousser et, avec la ventouse, l'équipe médical va venir mettre la tête dans le bon axe, ce qui fait bien descendre le bébé.Là encore, ça peut faire une bosse au niveau de la tête du bébé. Si jamais on voit que c'est douloureux pour lui, on peut lui donner du Doliprane.Dans ce cas aussi, on pousse comme s'il n'y avait pas eu de ventouse et, quand le bébé est prêt à sortir, on retire la ventouse et on pousse pour sortir la tête et les épaules.L'épisiotomie et la déchirure du périnéeL'épisiotomieL'épisiotomie, c'est le fait de couper un côté du périnée pour agrandir l'orifice de la vulve, afin que la tête passe plus facilement.On coupe sur un des côtés, en biais.Petite astuce sage-femme : si on accouche sur le côté, il est impossible d'avoir une épisiotomie !La déchirureSouvent, la déchirure arrive plutôt juste à l'entrée de la vulve. Généralement, ça se déchire au niveau de la peau, parfois à l'entrée du vagin. Mais il ne faut pas s'inquiéter, car ça cicatrise très bien.Parfois, on fait quand même une suture, parce qu'il y a de petits saignements, mais c'est toujours avec des fils qui sont résorbables. On les serra pas trop et en 2 ou 3 semaines, ils tombent. Avant ça, ils se défont un peu. Si ça gène, on peut même les retirer sans problème.En cas de déchirure ou d'épisiotomie, il ne faut pas hésiter à regarder nous-même dans le miroir si tout va bien. On s'en fait souvent une montagne, mais ce n'est rien - dixit la sage-femme, je n'ai évidemment pas envie de passer par là -.Pour les soins, c'est la même chose que la toilette habituelle : on sèche en tamponnant bien, pas de Bétadine, de Biseptine, pas de désinfection. Il n'y a pas de soins particuliers, mais tous les jours à la maternité, on va vérifier que ça cicatrise bien.En cas de défaut de cicatrisation, il faut faire des cataplasmes avec de l'argile verte : on fait une petite pâte avec de l'argile verte en poudre, on la pose 15/20 minutes deux fois par jour, ça va réduire l'inflammation et ça va favoriser la cicatrisation, sans assécher les fils, contrairement à la Bétadine. En effet, à cause de la Bétadine, les fils vont être en tension, ça va tirer sur la cicatrice et ça va faire pire que mieux.Si c'est vraiment douloureux, on va nous donner de l'ibuprofène, en sachant que de toute façon, après un premier accouchement, on nous donne toujours du Doliprane et du Spasfon.Les sutures sont faites avec la péridurale. Après l'expulsion du placenta, on va vérifier les sutures. Si ça se réveille un peu, on va réinjecter du produit dans la péridurale, pour qu'on ne sente rien. Mais on sera de toute façon trop occupée avec le bébé pour y faire attention.L'hémorragieL'hémorragie est le premier risque après un accouchement, c'est pour ça qu'on reste deux heures en salle de naissance, car on va venir vérifier les saignements toutes les 20 minutes, la tension et si l'utérus se rétracte bien.Après l'accouchement, l'utérus est vide et il reste la plaie du placenta, là où il était accroché. Il y a beaucoup de vaisseaux qui restent béants, c'est pour cela que l'utérus va se contracter, pour enlacer les vaisseaux et arrêter le saignement mécaniquement.Si l'utérus ne se contracte pas, ça va continuer de saigner et c'est la principale cause d'hémorragie. Dans ce cas, l'équipe médicale sait exactement ce qu'elle doit faire, le saignement est très vite contrôlé : dans la majeure partie des cas, on va injecter un produit dans la perfusion, on vide la vessie, on nous sonde et on masse l'utérus. Le fait de le masser lui permet de se contracter et les saignements s'arrêtent.On peut aussi être anémiée, souvent on fait un bilan sanguin le jour suivant l'accouchement, pour voir si l'on a besoin de prendre du fer, etc.Les saignements suivant les premiers jours de l'accouchement sont plus abondants que les règles, c'est normal. Il faut donc prévoir de bonnes protection pour les premiers jours, pourquoi pas des culottes contre les fuites urinaires.La réanimation du nourrissonAprès l'accouchement, on place bébé sur nous (le tout premier contact tant attendu !) tout de suite : on essuie le liquide amniotique qui reste, on lui met un bonnet, on prend sa température et tout de suite, on le met sur nous en peau à peau.Si on voit que le bébé a du mal à se colorer, qu'il est un peu pâle ou bleu, au lieu d'être rose, et qu'il ne réagit pas dans les 2 minutes, on va couper le cordon, la sage-femme ou le papa, (ça peut être fait avant si le cordon était autour du cou, mais ce n'est pas grave, contrairement à ce que l'on pourrait penser), l'équipe médicale emmène le bébé pour le mettre sur la table de réanimation. Cela peut faire peur, mais c'est en fait une table avec une lampe chauffante juste au-dessus, donc quand le bébé est allongé sur la table sous la lampe, il est à 37°C, ce qui lui permet de se sentir mieux.On continue ensuite à le stimuler, on l'essuie, on lui frotte le dos, etc., pour le faire réagir, car certains bébés ont du mal à s'adapter à ce nouvel environnement (un peu comme nous quand on a du mal à émerger le matin !).Souvent, cela suffit.Si besoin, on peut aussi aspirer le liquide amniotique que le bébé aura ingérer et qui peut gêner. Souvent, il pleure à ce moment-là, mais après, ça va mieux. Cela les aide, ils deviennent tout rouges après.Si tout cela ne suffit pas, on va lui donner un mélange d'oxygène et d'air ambiant, avec un masque que l'on va poser sur sa bouche et son nez. On le laisse un peu et généralement, c'est parti.Si tout va bien, on diminue l'oxygène, puis on le met sur sa maman.Cela n'arrive que dans un cas sur mille, pour un accouchement qui s'est passé normalement, ce n'est donc pas beaucoup.Généralement, le bébé pleure tout de suite, parfois même quand il n'y a que la tête de sortie !Mais attention, il arrive que des bébés ne pleurent pas à la naissance, il ne faut alors pas s'inquiéter.Ces manipulations ne sont pas forcément effectuées par un pédiatre, la sage-femme peut tout à fait les faire.Voilà pour ce qui concerne les complications lors de l'accouchement. Cela peut faire peur (fait peur), mais il faut essayer de ne pas y penser et rester positive. C'est bien de le savoir, mais ça ne va pas forcément arriver.