Chez la p’tite sauterelle

  1. Home
  2. »
  3. Famille
  4. »
  5. Chez la p’tite sauterelle
Description:

La vie chez la p'tite sauterelle.

Envoyer un message à un modérateur

  • Les perles de la p'tite sauterelle (version ça clashe a tout va)
    par Unknown le 31/07/2020

    J'adore ma fille. J'adore ma fille. J'adore ma fille. C'est le mantra de ces derniers temps :  non pas qu'elle soit particulièrement pénible (quoi que... Vivement la rentrée quand même !), elle est plutôt facile à vivre. Seulement voilà  :  la demoiselle n'a pas la langue dans sa poche, comme vous commencez à vous en douter, et c'est assez étrange mais elle a un don certain pour appuyer là où ça fait mal. Sélection de perles, version "ça clashe à tout va !"Réveil "en douceur" à 7h40. Premier dialogue du jour  : "maman, tu es née en quelle année ? " "euh... En 19 # "@ !# @" "ah !  Mais t'es née presqu' à l'époque d'Adam et Eve, alors !" (heureusement que je ne lui ai pas encore parlé de Mathusalem ! )"Maman, ça va pas du tout, là,  ton maquillage. On dirait un zombie ! Tu me fais peur ! " (pour une fois que j'avais fait un effort). "Il faut vraiment que tu t'inscrives à Comme j'aime !" (à chaque fois qu'elle voit la pub. A. Chaque. Fois.)A tout collègue de papa sauterelle à qui il lui arrive de parler au téléphone  : "tu sais, mon papa, c'est un gros blagueur. Et il a vraiment des blagues moisies !""Maman, il faudra que tu penses à t'épiler. Tu ressembles à un yeti."En mode drama-queen en pleine pré-adolescence (en gros, dès que je lui refuse quelque chose)  :  "C'est pas juste. Tu gâches toujours ma vie !!!"Voilà, voilà. J'en ai certainement oublié, j'ai la mémoire un peu sélective, vous comprenez pourquoi ! Je m'en retourne faire une petite séance de relaxation. J'adore ma fille, J'adore ma fille, j'adore ma fille ! 

  • Cuisine (et potager) - le vin de sauge
    par Unknown le 18/07/2020

    Cette année, on a planté de la sauge dans le jardin. Ce n'est pas franchement mon herbe aromatique préférée  :  trop forte à mon goût mais infusée dans du vin et avec une bonne dose de miel, c'est plutôt pas mal.Alors pour 1 litre de vin de sauge, il vous faut  : 1 litre de vin blanc130 g de miel10 feuilles de saugeVersez dans une casserole le vin et le miel. Ajoutez les feuilles de sauge. Portez à ébullition et laissez infuser une quinzaine de minutes. Retirez du feu et laissez reposer au frais 24 heures. Enfin, filtrez, mettez en bouteille et conservez au frigo.Vous connaissez la formule ?  A consommer avec modération ! 

  • Les petits bonheurs de juin
    par Unknown le 10/07/2020

    Oh la la !  On est déjà le 10 juillet et je n'ai pas encore publié les petits bonheurs de Juin !  Bouh !  Pas bien !  Mais c'est que je suis très occupée à profiter de la vie, voyez-vous, et je ne peux pas être partout : au four et au moulin, au blog et au jardin !  Enfin bref... A quels petits bonheurs avons-nous eu droit en Juin ? Tout d'abord, nous nous sommes un peu éloignés de notre cabane jusqu'à Châteauneuf-sur-Loire puis Yevres-le-Châtel. Mais nous avons aussi un peu tourné dans notre coin, au hasard, comme nous aimons le faire.En chemin, nous avons vu de jolis champs de lin et de tournesols (qui me tournaient le dos, les petits saligots !).Nos escargots, qui s'ennuyaient peut-être au fond de leur boîte, se sont mis à pondre des oeufs et nous avons eu la surprise d'avoir des petits bébés !  Nous songeons à nous lancer dans un programme d'élevage de grande envergure dans le but de les manger "protéger cette espèce en danger" (dixit l'enfant).Et en parlant de bébêtes, le jardin se peuple d'une faune de plus en plus nombreuse  :  nous avons même fait la connaissance d'un joli flambé qui squatte notre buddleia et d'une grenouille qui a décidé que nos blettes était l'endroit idéal pour vivre. Je vous épargnerai ma frayeur la première fois que je l'ai vu sauter (et ça saute haut et loin, ces petites bestioles, mine de rien).Nous avons récolté nos tous premiers légumes  : épinards, blettes, salades et cornichons. Et pour la première fois en trois ans (je dirais ? ), notre prunier nous a gratifié d'une belle cueillette !  J'ai même pu faire des confitures !Et puis en vrac, il y a eu aussi quelques moments entre amis, de jolis feux de bois, des anniversaires, de la tendresse et des délires (mais aussi de la fatigue - d'où mon absence relative). Voilà. C'était le mois de Juin. Le mois de Juillet est déjà entamé. On verra bien ce qu'il nous réserve.

  • Activités créatives - petits bricolages faciles pour le jardin
    par Unknown le 05/07/2020

    En ce moment, on travaille beaucoup pour rendre notre jardin plus beau (et productif, aussi, tant qu'à faire). Du coup, ça nous a donné envie d'improviser quelques petites bidouilles sympas-tranquilles-faciles à faire avec un enfant pour  le jardin et tout en recyclant (oui, oui... Tout ça à la fois ! ). Voici donc le fruit de notre dur labeur : Une mangeoire pour les oiseaux avec une bouteille d'eau en plastique: Une explication est-elle vraiment nécessaire ? On découpe une ouverture vers le bas de la bouteille et on passe une cordelette au sommet pour pouvoir l'accrocher. On n'oublie pas de remplir avec des graines, ce serait dommage quand même, n'est-ce pas ?Un hôtel à insectes avec une boîte de conserve  :Là encore, rien de plus simple. Il suffit de peindre la boîte (ou pas, d'ailleurs) et de la remplir avec de la paille, des feuilles mortes, une pomme de pin, des tiges de bambous, bref... tout ce qui serait susceptible de plaire aux petites bébêtes auxiliaires du potager.Une jardinière avec des pneus usagés :J'en avais marre de ces pneus qui encombraient mon porche. Alors ni une, ni deux, on les dispose dans un coin du jardin, on remplit de terre et on plante  : graines d'ipomée, sauge, bégonia et pied de tomates (qui ne donne pas et finalement tant mieux, pas sûr que des tomates poussées dans un pneu soient si saines que cela).Voilà, Voilà. Maintenant, je n'ai plus qu'à trouver des idées pour recycler toutes les canettes de coca que je consomme !  Des idées ? 

  • Lecture - Musette, souricette
    par Unknown le 25/06/2020

    Pendant des mois, j'ai cherché de jolis ouvrages pour initier la p'tite sauterelle à l'histoire de l'art et j'avoue que j'ai un peu galéré. Trop succincts, trop compliqués, trop abstraits, trop précis, pas évident de trouver le juste milieu.Et puis voilà que durant la longue période où j'ai dû faire l'école à la maison, j'ai appris que la minette était en train d'étudier cet ouvrage avec sa maîtresse :  Musette, souricette de Stéphane Millerou et Quitterie Laborde, aux éditions Les petits bérets.Que nous dit la quatrième de couverture ? "Fatiguée par le bruit de ses voisins, Musette, la petite souricette, quitte son grenier et part en quête d'un nouvel abri. Au cours de son voyage, elle rencontre des animaux très différents d'elle, mais aucun ne peut l'accueillir. Qui voudra alors partager son logis et lui ouvrir son coeur ?"Une histoire somme toute assez banale d'un petit personnage qui essuie plusieurs échecs avant de trouver l'ami idéal. Sauf que... au delà de l'histoire vue et revue, c'est à un véritable voyage à travers les oeuvres de certains grands peintres que l'enfant est invité, puisque que chaque rencontre est illustrée "à la manière de".On y découvre ainsi, entre autres, l'univers picturale de Keith Haring, Pablo Picasso, Gustav Klimt, Georges Seurat ou Andy Wharol. Les textes, répétitifs pour faciliter la mémorisation, sont cependant d'une grande richesse. Et les illustrations sont évidemment magnifiques.Ce que j'aime dans ce livre, c'est qu'on peut en faire ce qu'on veut  : se contenter de lire l'histoire et de regarder les images, l'utiliser comme support pour parler du style des différents peintres proposés et même inviter l'enfant à dessiner lui aussi "à la manière de" (il existe d'ailleurs un fichier pédagogique qui permet d'exploiter ce livre au mieux mais je ne l'ai pas commandé. Je ne peux donc vous en dire plus).Et donc, voici ce que la p'tite sauterelle a pu produire grâce à cet ouvrage  :Picasso, Klimt et consort n'ont qu'à bien se tenir, moi, j'dis ! 

  • Promenade à Yèvres-le-Châtel
    par Unknown le 11/06/2020

    Ici, chez la p'tite sauterelle, le déconfinement se fait à petite vitesse. Papa sauterelle étant à risque, nous préférons rester prudents (et puis, soyons francs, la situation n'est pas pour nous déplaire non plus). Nous sortons encore rarement de notre cabane et si nous le faisons, c'est pour profiter, à bonne distance des autres, du beau temps, de la nature ou des vieilles pierres qui ne sont pas très loin de chez nous.C'est ainsi qu'il y a quinze jours (quoi, déjà ?!!?), nous sommes allés revoir un de nos lieux de prédilection : Yèvres-le-Châtel, petit village médiéval (un parmi les "plus beaux villages de France") perdu en pleine Beauce, à une centaine de kilomètres de Paris.C'est à cette époque de l'année que je vous conseillerais d'y aller : les rues sont magnifiquement fleuries et mettent en valeur les jolis murs en pierre des maisons. Une véritable inspiration (je suis rentrée avec une furieuse envie de refaire les parterres de notre cour) !On peut visiter la forteresse médiévale construite au 13ème siècle, ainsi que l'église Saint-Gault et les ruines gothiques de l'église Saint-Lubin.De nombreux artistes y ont fait halte laissant parfois derrière eux quelques-unes de leurs oeuvres.Sur le chemin du retour, nous nous sommes arrêtés à Aulnay-la-rivière pour pique-niquer au bord de l'eau.C'était vraiment un joli moment en famille. Je crois qu'on va continuer de se deconfiner à ce rythme-là pendant encore un petit bout de temps ! Ça me plaît bien, moi ! 

  • Les perles de la p'tite sauterelle (version Cauchemar en cuisine)
    par Unknown le 03/06/2020

    On passe beaucoup de temps en cuisine, la p'tite sauterelle et moi. Il faut dire que j'aime beaucoup cela et que transmettre cette passion à la minette me tient vraiment à coeur. Mais du coup, comme on peut l'imaginer, nos conversations autour du plan de travail sont émaillées de perles assez savoureuses (ah ah !), limite version cauchemar en cuisine.Petite sélection : "Ma sauce, elle est bonne, elle sent pas le piment des squelettes!""Attends, je vais te passer les clous de giraffe!""Oh !  Tu nous a fait un repas traditionnel, maman ! ... Maman ?  C'est quoi un repas traditionnel ?""Beurk !  J'aime pas les naines !" (Allez, je vous aide. Un indice  :  cuisine chinoise)"Maman, mais... c'était un animal, avant, le jambon / le steak haché / la betterave /la truite (enfin bref, tout ce qui peut lui passer par la bouche)?""Tu sais, quand je serai grande, je travaillerai dans une usine et je t'inventerai un yaourt au coca !" (miam, j'ai hâte ! )"Oh tiens, je mangerais bien des fraises à la gentille !""Tu crois que les gaufres, c'est bon pour la santé ?""Regarde, tu as même des noix de cageots dans ta tartelette ! ""Maman, ça mange quoi un cochon / un boeuf / une betterave / une truite (bref, tout ce qui peut lui passer par la bouche) ?""Maman, tes pâtes sont trop bonnes. Je te mets un 2000 sur 100 !!!" (c'est bizarre, je n'ai pas la même note sur les brocolis)"Moi, j'adore les fruits et les légumes parce que c'est bon pour la santé. Quand ils passent dans mon ventre, ils peuvent tuer tous les virus, même le coronavirus !""En revanche (oui, la demoiselle utilise vraiment ce genre d'expressions et je ne sais pas d'où ça lui vient), j'aime pas la ratatouille."Voilà. Et j'en ai certainement oublié d'autres. Allez, je m'en vais me faire des cookies. Ça m'a donné faim, tout ça ! 

  • Les petits bonheurs de Mai
    par Unknown le 29/05/2020

    Mais où est passé le mois de Mai ?!!!???  Franchement, aucune idée. Il me semble qu'hier encore, je vous parlais de nos bonheurs d'Avril. Il ne s'est pourtant pas passé grand'chose. La vie poursuit son cours à petits pas tranquilles par chez nous.Notre déconfinement, plus que progressif (syndrome de la cabane ?), nous a poussé à reprendre, plus doucement que sûrement, nos jolies promenades dans la nature. De la forêt, des champs, des pieds dans l'eau des lavoirs, des coquelicots... On a savouré ces petits instants pour ce qu'ils sont  :  des parenthèses enchantées dans cette période de troubles.On s'est enfin décidé à faire un "vrai" potager, en carré, avec plein de légumes. Avec de la chance, on devrait avoir des fèves, des haricots, des radis, des tomates, des épinards, de la laitue... Bref... La jardinerie du coin commence à nous connaître (en même temps, c'est le seul commerce - à part l'épicerie et le drive de Carrouf - où l'on se rend ces temps-ci).La p'tite sauterelle grandit à vue d'oeil. Après une période d'orages intenses d'une bonne quinzaine de jours, on la sent plus sereine, plus posée aussi (même si mes stories sur Instagram tendraient à montrer le contraire). On a apporté son travail à son école pour que sa maîtresse puisse le corriger  : elle était heureuse et fière et ça m'a fait plaisir.Et puis il y a eu aussi un petit tour chez le coiffeur, un dimanche midi entre amis, des chats, des chats, des chats, du recyclage et plein d'instants tout doux dont je veux me souvenir pour longtemps.

  • 3 activités faciles à faire pour éveiller son enfant aux joies de la nature
    par Unknown le 25/05/2020

    Pendant cette longue période de confinement, où l'enfermement était de rigueur, je n'avais qu'une envie  : profiter de la nature. Les balades en forêt ou au bord de l'eau m'ont beaucoup manqué et je n'ai eu de cesse de palier ce manque en passant le plus de temps possible dans le jardin.  Mais j'ai aussi découvert pendant cette période à quel point j'avais envie de transmettre tout cela à la p'tite sauterelle. Voici donc quelques idées d'activités facile à faire pour éveiller son enfant aux joies de la nature : - se lancer dans une chasse au trésor en forêt (ou ailleurs).La p'tite sauterelle n'est pas ce qu'on appelerait une grande marcheuse. Et même s'il y a eu du progrès ces derniers temps, il faut constamment éveiller sa curiosité. Et quoi de mieux qu'une bonne vieille chasse au trésor ! Avant de partir en promenade, je rédige une petite liste de choses à trouver lors de notre escapade : un gland, une feuille jaune (ou verte ou rouge ou rugueuse ou lisse...), une fourmilière, une flaque d'eau, une souche d'arbre, une fleur rose, etc... afin d'ajouter de l'intérêt à la balade et surtout de découvrir les richesses que la nature a à nous offrir.La minette adore le concept, surtout lorsqu'elle peut ramener une partie de son butin à la maison (mais j'ai apposé mon véto sur les fourmis quand même !) et c'est ainsi qu'on se retrouve avec une collection impressionante de bâtons en tout genre !- semer des graines et les observer pousser : dans le dernier kit de Pandacraft, nous avons semé des graines de capucines.Et comme ce fut un énorme succès, on a réitéré avec plein d'autres graines (et puis aussi parce qu'on a enfin pris le temps de mettre notre potager en route). On a pu voir qu'il y avait différentes sortes de graines  :  des minuscules (comme les graines de carottes) et des énormes (comme les graines de fèves), qu'elles poussaient à des rythmes différents et qu'elles produisaient des résultats différents.Même sans jardin, il est très simple de faire pousser quelques semences, les plus faciles et les plus spectaculaires, à mon sens, étant celles de radis et d'haricots verts, mais les capucines sont aussi un bon choix  :  leurs fleurs sont jolies et se mangent, ce qui n'est pas négligeable! Succès garanti ! - élever des petites bébêtes : la p'tite sauterelle est une passionnée des animaux. Elle nous tanne pour qu'on adopte un chihuahua (quelle horreur !), se pame devant le moindre chat se promenant dans la rue, s'extasie sur les cloportes et les gendarmes du jardin, veut s'arrêter voir les chevaux au bord des routes.Ces derniers temps, elle a jeté son dévolu sur les escargots. Alors ni une, ni deux, je lui ai trouvé une boîte afin de lui constituer un petit "élevage" et croyez-moi, nos petits pensionnaires sont gâtés  :  des radis en plat principal, parfois accompagnés de laitue et de carottes et en dessert, des fraises !  Je suis assez surprise du sérieux avec lequel elle s'en occupe d'ailleurs  : en trois semaines, nous n'avons eu à déplorer qu'une évasion accidentelle (les chats avaient fait tomber la boîte en pleine nuit) et aucun décès !Voilà pour mes petites idées. Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas à partager. Je suis toujours preneuse ! 

  • Cuisine - le mug cake chocolat, caramel et lait concentré sucré
    par Unknown le 17/05/2020

    En ce moment, côté cuisine, j'ai des envies de gateaux au chocolat ultra coulants. Je ne sais pas trop pourquoi (enfin si, je sais) mais je fantasme sur une journée SEULE, affalée sur mon canapé à regarder des futilités à la télé et à me goinfrer sans complexe d'une grosse part de gâteau au chocolat. En attendant ce jour béni, ce soir, quand l'enfant est enfin allée se coucher, je me suis fait un mug cake  :Un mug cake avec  :30 g de beurre demi sel6 petits carrés de chocolat (mon préféré, le Nestlé dessert au caramel)1 oeuf2 cuillères à soupe de farine2 cuillères à soupe de lait concentré (sucré, hein, tant qu'à faire)Dans votre mug, mettez le beurre et le chocolat puis faîtes-les fondre au micro-onde. Ajoutez l'oeuf, touillez bien. Puis le lait concentré et la farine et touillez encore plus (sans grumeaux, c'est mieux !). Passez le tout au micro-onde, et c'est là que ça se complique  :  il faut trouver la durée idéale de cuisson. Pour moi, à 900 watts, je dirais entre 30 et 40 secondes pour une texture coulante à souhait. Miam !