http://www.jevaisguerir.com

  1. Home
  2. »
  3. Santé
  4. »
  5. http://www.jevaisguerir.com
Description:

A travers mon blog , vous allez découvrir qu'ils existent des solutions pour se sortir du cercle infernal des crises d'angoisse . Vous n'êtes pas seules ! J'ai connu pendant des années ce trouble et je m'en suis sortie ...Je vous livre tous mes secrets, toutes les méthodes et astuces pour retrouver la sérénité et en finir durablement avec ses foutues crises qui vous pourrissent la vie .

Venez faire un tour , bienveillance et gentillesse garantie !

Envoyer un message à un modérateur

  • Guérir des crises d’angoisse ? Comment s’y prendre ?
    par lili le 05/06/2020

    Vous n’en pouvez plus ! Depuis des années vous subissez ces foutues crises ! Qu’avez vous mis en place ? Des anti dépresseurs ? De la méditation ? Du sport ? Des exercices de respiration ?  Tout ceci est très bien si vous le faites ! Maintenant laissez moi vous dire une chose : pour guérir des crises d’angoisse il faut un plan…. Avoir un plan de guérison  Guérir des crises d’angoisse : qu’est ce que ça veut dire exactement ?  Est ce que cela signifie que je n’aurais plus de symptômes ? Est ce que je vais arrêter d’avoir peur ? Est ce que je ne ressentirais plus rien à l’approche de certaines situations ?  Guérir n’est pas l’absence de sensations . Guérir c’est ne plus avoir peur de ses sensations ! Dès l’instant où ne craindrez plus de faire une crise d’angoisse, vous serez guéri .  Donc peu importe si elles sont en là ou pas, peu importe leur intensité, guérir c’est continuer à vivre même en ayant des sensations  Car oui vous aurez toujours des émotions , des peurs , des inquiétudes , des appréhensions . Vous êtes humains . Ce qui change quand on s’en sort c’est qu’on ne craint plus de ressentir tout cela J’ai encore parfois des ressentis bizarres et inquiétants a l’approche de certaines situations stressantes  Oui je ressens encore le trac, la peur, l’angoisse aussi  Mais cela ne me perturbe plus  Je suis en paix avec tout ça  J’ai un plan  Si jamais ces sensations venaient à évoluer en crise de  panique je sais exactement quoi faire  J’ai un plan d’urgence et je l’applique. Je ne m’en fais plus tout une montagne !  Avoir ce plan me rassure et me cadre , et comme je suis  rassuré la crise ne vient pas, c’est un cercle vertueux  Vous avez compris l’idée  ?  Pour guérir , il faut avoir un plan  Prenons l’exemple de la perte de poids : Lorsque vous décidez de maigrir, vous faites  un régime, vous changer vos habitudes, vous avez des menus à suivre .  Maintenant et pour vos angoisses ? Suivez vous une routine un cadre, un protocole ?  Les crises d’angoisse sont une situation d’urgence, un événement exceptionnel, un incendie, une tornade… Comment êtes vous préparé ?  Pensez vous que les pompiers arrivent sur un incendie sans s’y être préparés ?  Non bien sur que non ! Il ont répétés en amont une procédure à appliquer en cas d’urgence  Pour les crises d’angoisse c’est pareil : il faut savoir quoi faire et ne pas subir les événements. Quand on a ce genre de plan, on est moins pris au dépourvu, on est préparé et on sait à quoi s’attendre  Comme on est prêt , on est moins stressé.  Si on stresse moins on évite peut être la crise  Soyez prêt au cas ou elle arrive . Car elle arrivera ! Comme les angoisses nous font partir dans tous les sens, être préparé en amont permet de garder un peu le contrôle sur les événements  Plan d’urgence pendant les crises  Ce plan c’est à vous de le mettre en place  Prenez une feuille, un crayon et préparez vous.  Comme pour une situation d’urgence  Que faire si l’angoisse commence à vous envahir ?  Que faire si j’ai du mal à respirer ?  Que faire si j’ai une sensation bizarre qui m’inquiète ?  Que faire si j’ai des pensées angoissantes ?  Que faire si je commence à paniquer ?  Qua faire si la crise arrive ?  Que faire pendant la crise ?  Que faire pour se calmer ?  Je vous donne toutes ces questions à titre d’exemple, mais je pense que vous avez compris l’idée… A vous d’établir votre stratégie . Il existe un tas de techniques et de méthodes à mettre en place pour se calmer ou faire passer la crise.  Pour info voici ce que moi j’aurais pu faire comme plan avec ces même questions :  Que faire si l’angoisse commence à vous envahir ?  ⇒ J’essaye de me rassurer en me disant que ce ne sont que des sensations  Que faire si j’ai du mal à respirer ? ⇒ Je me recentre je régule ma respiration, j’essaye de me calmer .  Que faire si j’ai une sensation bizarre qui m’inquiète ? ⇒Je n’y prête pas attention, mon corps est en mouvement, il se passe beaucoup de choses à l’intérieur de moi , ça n’est pas forcément quelque chose d’alarmant  Que faire si j’ai des pensées angoissantes ?⇒ J’essaye de rediriger mes pensées , je me rassure  Que faire si je commence à paniquer ?⇒ J’invite les sensations , je les accueille, j’accepte la situation .   Qua faire si la crise arrive ?⇒ Je laisse faire, je ne lutte pas  Que faire pendant la crise ?⇒ Parler à ses angoisses   Que faire pour se calmer ? Rien , laisser faire ou demander plus de sensations  Je vous donne tout cela en exemple bien sûr  Chacun à ses méthodes, ses techniques et à vous d’adapter votre plan bien évidemment  ça c’est pour l’urgence… Mais pour le traitement de fond on fait quoi ? Et oui car il faut agir aussi en profondeur,  pas seulement au moment des crises !  Travailler sur vous est la clef !  Vous mettre à l’épreuve est la solution  Vous devez vous entraîner en expérimentant la peur  Vous confronter aussi souvent que possible, à ce qui provoque vos crises d’angoisse  Comme pour vous désensibilisez… J’en ai déjà parlé dans un ancien post mais la technique d’exposition progressive est très efficace  Elle permet de s’exposer en douceur et à son rythme  Parce que la solution finale ne vendra pas de l’extérieur mais bien de vous ! Vous allez devoir vous faire violence si vous voulez vous en sortir ! Cette zone de confort que vous avez créé est votre prison mentale.  Vous ne pourrez en sortir qu’en explorant au-delà de cette zone de confort . Vous allez devoir vous challenger,  repoussez vos limites si vous ne voulez pas rester enfermé dans cette prison . Je sais cela n’est pas facile et demande énormément de courage et de determination .  Mais votre liberté est de l’autre coté. Si je n’avais pas fait cela : Aujourd’hui encore j’aurais peur de prendre le bus ou le métro . Je paniquerais à l’idee de rentrer dans un magasin , je me rendrais malade rien avant d’aller dans un endroit bondé, je ne pourrais plus aller à un rendez vous seule, je ne pourrais plus conduire etc… Je serais prisonnière de mes angoisses, de mon imagination , de mes anticipations, de mes évitements , de mon hypervigilance permanente . Je serais en enfer , un enfer mental .  Oui cela a été très compliqué au début. Puis petit à petit les choses sont devenus de moins en moins dures, et pour finir banales.  Préparez vous un plan d’exposition progressive  Faites une liste des choses qui vous font peur et affrontez les progressivement  L’avantage de cette méthode c’est qu’à chaque étape franchie vous reprenez confiance en vous, et vous déverrouillez des portes  que vous pensiez définitivement fermées .  Vous allez vous rendre compte que vous êtes capable  d’affronter beaucoup de choses ,y compris les choses  qui vous terrorise.  Vous allez retrouver la confiance que vous aviez perdue  Je le dis souvent l’espoir n’est pas une stratégie … Espérer que les choses s’améliorent ne fera pas changer la situation.  Avoir un plan est toujours une bonne idée  Il structure notre mental et nous cadre  Savoir quoi faire est rassurant et permet de contrôler un peu la situation  Alors avez vous un plan ?  Allez vous décider d’attendre que les choses s’améliorent d’elles mêmes ou allez vous mettre en place une stratégie ? Passez à l’action dès demain . Vous avez le pouvoir de changer les choses .  N’ayez pas peur. Vous avez toutes les ressources en vous pour pouvoir affronter cela . Croyez moi si je l’ai fait vous le pouvez aussi !  Demandez vous sans plus tarder , quelles actions mettre en place pour vous préparer à l’urgence et guérir des crises d’angoisse. Vous en capable ! Je vous assure .  Je m’efforce à travers ce blog de vous proposer des techniques efficaces que vous pouvez mettre en place seul . N’hésitez pas à parcourir mes articles  pour découvrir toutes ces méthodes … Guérir des crises d’angoisse ne se fera pas en un jour, mais c’est possible ! Avec tous mes encouragements  Aurélie ( lili pour les intimes ) L’article Guérir des crises d’angoisse ? Comment s’y prendre ? est apparu en premier sur je vais guérir.com.

  • Reconnaître les symptômes de la crise d’angoisse
    par lili le 27/05/2020

    Connaissez-vous vraiment les symptômes de la crise d’angoisse ? Je fais cet article car je me rends compte qu’il y a encore une grande méconnaissance de tous les symptômes liés aux angoisses. Les forums sont remplis de questions relatives à ce sujet. La peur commence souvent lorsqu’on se demande ce qu’il nous arrive…Comme nous ne sommes pas tous en dernière année de médecine, il peut être intéressant de connaître et de savoir reconnaître les symptômes de la crise d’angoisse. Dès l’instant où l’on sait identifier ces symptômes, on a de plus de chance de se détendre. On sait. Donc on n’imagine moins.  Mais au fait connaissez vous réellement tous les symptômes des crises d’angoisse ou ceux de l’angoisse elle même ?  Pour éviter de penser au pire, apprenez à les reconnaître Sachez que, l’anxiété peut provoquer une multitude de symptômes et de ressentis propre à chacun .Ils peuvent prendre des formes diverses et variés. Néanmoins la plupart des sensations sont: Sensations physiques  Le coeur : Palpitations : A cause du stress, le coeur se met à battre plus vite que d’habitude. Cela vous inquiète et il se met à battre encore plus rapidement. Rappelez-vous, ces palpitations sont parfaitement normales, votre coeur est un muscle incroyable et ne va pas s’arrêter ou exploser juste parce qu’il bat plus fort et plus vite.  La respiration :  Dès qu’on angoisse, la respiration devient de plus en plus courte et s’accélère.Certaines personnes ressentent également une gêne ou on la  sensation qu’on leur  serre la poitrine. Ces symptômes entraînent la peur de manquer d’air ou de s’étouffer.  Sachez que votre corps sait exactement ce qu’il a à faire. Il existe un mécanisme respiratoire indépendant de votre volonté. Même si vous êtes inquiet, votre corps continuera de respirer.C’est un réflexe Cette respiration saccadée, vous l’avez déjà expérimentée : en montant les escaliers, après avoir fait un sprint, après un effort intense. Pourtant, vous ne vous êtes pas étouffé. Votre respiration s’est régulée, toute seule.  Vertiges, malaise :  Quand on expérimente des hauts degrés d’anxiété ou d’angoisse, il est très commun de se sentir mal et d’avoir des vertiges. Ces sensations sont dues à l’hyper ventilation et l’augmentation de la pression artérielle.  Sachez qu’il y a peu de chances de perdre connaissance, en raison de la quantité de sang qui circule (augmentation de la pression artérielle).  Nausées :  L’angoisse a un impact direct sur l’intestin. Les hauts taux d’hormones du stress entraînent des troubles intestinaux tels que les nausées mais aussi des maux d’estomac.  La peur de vomir peut être une résultante de ces symptômes.  Gorge serrée : L’angoisse peut causer une sensation de gêne dans la gorge.  Ceci est le résultat de la tension musculaire accumulée dans cette région. Cette sensation n’est pas dangereuse pour l’organisme.  Maux de tête:  Les migraines font aussi parties des symptômes les plus répandues à cause de l’angoisse.  Certains décrivent une douleur sourde et d’autres comme un bandeau très serré autour de leur tête.  Ces symptômes sont souvent associés à une hypersensibilité à la lumière, aux sons, et aux mouvements. Ceci est dû aux resserrements des muscles de la tête, du dos, des épaules, et de la nuque.  Encore une fois, bien que pénible, ces symptômes ne sont pas dangereux.  Vision floue  Cette sensation est souvent causée par la fatigue mais aussi parce que  les muscles des yeux perdent de leur élasticité avec l’âge.  Dans le cas de trouble anxieux, le stress cause une dilatation rapide des pupilles, et entraine une vision floue.  Jambes molles : Quand on est angoissé, l’adrénaline est libérée dans tout le corps. Cette adrénaline peut vous faire ressentir une sorte de faiblesse musculaire en particulier dans les jambes car c’est elles qui soutiennent le reste du corps.  Il est important de noter que même si vous avez l’impression qu’elles deviennent plus faibles, ça n’est pas le cas. Elles pourront toujours vous soutenir.  Tremblements : C’est un symptôme très commun.  Ce sont les muscles qui libèrent leurs tensions. Cette sensation ne doit pas être interprétée autrement et elle doit être même encouragée. Vous pouvez aider votre corps à se décharger en accompagnant et encourageant les tremblements de l’ensemble du corps.  Picotements :  Quand la crise d’angoisse est là, beaucoup de personne disent ressentir des picotements. C’est une impression d’être piqué par des aiguilles généralement dans les mains, les bras, la bouche et les pieds.  Pas de panique, ces sensations sont normales et inoffensives. Elles sont le résultat de votre forte anxiété, rien d’autre.   Sensations mentales Sensation de perdre le contrôle :  Cette sensation de perdre le contrôle peut être physique ou émotionnel Ceci est dû aux bombardements d’hormones de stress dans votre système Votre esprit pense que si votre corps perds le contrôle, il sera le prochain sur la liste… Rassurez-vous, vous n’allez pas devenir fou. C’est une mauvaise interprétation de votre esprit.  Dépersonnalisation  Le sentiment d’irréalité est souvent cité dans les symptômes les plus perturbants des crises d’angoisse. Cela se traduit par un changement de la perception. Des objets et des situations familières deviennent soudainement étranges ; On a l’impression de voir le monde derrière un brouillard ou derrière une vitre.  Cette sensation a deux causes :  L’accumulation d’hormones de stress provoque une réponse retardée lors de l’envoi d’informations entre les sites de neurotransmetteurs. Ce léger retard entre l’expérience et la pensée peut créer une sensation momentanée d’irréalité Il y a également une théorie selon laquelle ce serait un mécanisme de protection utilisé par votre cerveau pour vous empêcher de subir un traumatisme La crise d’angoisse entrainant une anxiété intense, votre cerveau déclencherait la dépersonnalisation comme un mécanisme de protection afin de vous protéger de l’impact émotionnel de cet événement.  Cette sensation bien que très pénible, est donc normale et sans danger pour votre santé mentale.  Pensées angoissantes  Elles sont le résultat de votre anticipation .Vous avez peur de ce qu’il se passe en vous, alors vous imaginez un scénario catastrophe.  Peur de devenir fou  C’est un sentiment qui est uniquement basé sur le manque d’informations et une réaction excessive.  Les crises d’angoisse ne causent pas de troubles psychiatriques tels que la schizophrénie ou la bipolarité. L’origine de ces derniers est génétique. # Chaque personne est différente. Vous pouvez n’avoir qu’un seul des ces symptômes, ou au contraire plusieurs d’entre eux. L’important est de savoir les reconnaitre ! Mon expérience personnelle  Personnellement j’ai eu un mix de tous ces symptômes .Je n’ai pas connu la déréalisation mais je  me doute que cela puisse être terrifiant… Pour ma part, l’angoisse commençait dès le matin avec une sensation d’oppression et de malaise. Cela continuait généralement par des palpitations , l’estomac noué et l’impression des vertiges pour le reste de la journée . Au niveau mental , j’avais bien évidemment des pensées angoissantes et des pensées obsessionnelles du genre : je vais « tomber dans les pommes » , je n’y arriverais pas , je vais paniquer , je vais faire une crise d’angoisse etc…accompagnées d’une peur intense et handicapante.  Mettre des maux sur ce que l’on ressent dans ces moments là, n’est pas toujours évident.  C’est un ressenti global  et parfois diffu, un peu comme une vague qui nous traverse. Tout ce que l’on peut dire parfois, c’est que cela est très  désagréable et qu’on se sent mal sans pour autant définir ce qui ne va pas.  L’angoisse est un état,  pas une douleur précise comme lorsqu’on se brule ou on se coupe..  La crise de panique par contre, est plus facilement identifiable car les  sensations sont violentes et puissantes.  Pas de doute possible ! ( quand on a l’habitude évidemment )  C’est si violent, qu’on pense souvent à quelque chose de pire comme une crise cardiaque ou un AVC. Il y a beaucoup de similitudes au niveau des symptômes. C’est pourquoi on peut avoir un doute… Comment faire la différence entre une crise cardiaque et une crise d’angoisse ?  Pour compléter mon article : symptômes crise d’angoisse  Rappel : rien ne remplace l’expérience et le professionnalisme d’un médecin  Si vous pensez qu’un de ces symptôme est inquiétant, et qu’il n’est pas de l’anxiété, consultez pour en être sûr Et vous quels sont vos symptômes ? L’article Reconnaître les symptômes de la crise d’angoisse est apparu en premier sur je vais guérir.com.

  • Interview de Martin hypersensible angoissé
    par lili le 19/05/2020

    Un interview touchante d’un jeune homme hypersensible et angoissé qui se livre en toute sincérité sur ce qu’il a vécu et qu’il vit encore aujourd’hui Son point de vue masculin, nous confortent dans l’idée que  les émotions sont  finalement communes à tous les êtres humains… Bonjour Martin , peux-tu te présenter brièvement, et nous raconter ta première crise d’angoisse ?  Bonjour je m’appelle Martin Bechemilh, j’ai 19 ans et je suis en IUT Carrières Sociales à Rennes. Ma première crise d’angoisse à été ni plus ni moins que l’extériorisation de ce que je pouvais vivre plus jeune au quotidien.  Petit, je détestais l’école, je n’avais pas beaucoup, voir pas du tout d’amis. L’idée même d’être éloigné de ma mère me terrifiais. J’étais rejeté parce que j’étais différent, j’étais trop sensible.  J’étais constamment en alerte, le système nerveux hyper-activé. J’avais très peur des récréations, j’avais très peur de me retrouver seul encore une fois. Les devoirs étaient très compliqués, j’étais déjà épuisé par mon environnement et il  fallait en plus travailler le soir. En classe, j’avais beaucoup de mal à me concentrer.Je réfléchissais à comment j’allais pourvoir m’occuper pendant la récréation et surtout à comment j’allais cacher ma solitude. Je n’assumais pas d’être ostracisé, évidemment comme beaucoup d’enfants dans le même cas que moi j’imaginais que j’étais malade ou trop différent pour être accepté. Tous les matins j’avais une boule au ventre et tous les soirs je pleurais. Le dimanche soir était le pire moment de la semaine, c’était une boucle infinie .Le vendredi j’avais hâte d’être en week-end et le dimanche je priais mes parents pour ne pas retourner à l’école. J’ai tellement fait de crises d’angoisse qu’il est difficile pour moi de me souvenir de la toute première mais je me souviens que j’attendais que ma mère rentre du travail pour pleurer, pour hurler ma détresse comme pour appeler à l’aide. Avec le temps ces crises se sont intensifiées mais elles sont beaucoup moins régulières aujourd’hui.  Comment as tu réagis à l’époque ?  Je ne comprenais pas comment un enfant pouvait être aussi triste. Pourquoi je pleurais tous les soirs et comment faire pour aller mieux. Cette dernière question m’a hanté. Je cherchais a aller mieux, à ne plus pleurer et à être heureux comme un enfant normal. Pour aller mieux j’évitais tout ce qui pouvait me rendre triste : les films, les musiques, les situations de la vie. Par exemple le soir quand j’écoutais une émission drôle à la radio et qu’une chanson triste passait je coupais le son.Je m’endormais avec mes écouteurs pour ne pas entendre le silence qui me rappelait à quel point j’étais seul. J’étais seul à l’école alors j’évitais à tout prix de l’être chez moi.  Qu’as tu fais pour te calmer, te rassurer ?  Ma mère m’a toujours soutenu alors inconsciemment cela me rassurais. Je savais que je pouvais me confier à elle. Je crois que sans elle, mes cicatrices du passé, ne se seraient jamais refermées. Pour me calmer j’avais ce merveilleux médicament qui s’appelle l’homéopathie. Tellement merveilleux qu’il ne m’a jamais rien fait. J’ai été  suivi au centre médico-psychologique pour enfants et je me souviens que ces rendez vous me faisaient du bien. Comment cela a t-il évoluer par la suite ?  Par la suite j’ai fait des rencontres au collège qui m’ont permis de prendre petit à petit confiance en moi et de m’affirmer. Inconsciemment les hypersensibles introvertis sont attirés vers les personnes plus extraverties. Ils voient en elles une certaine complémentarité et inversement. Et puis le lycée a été une révélation.  Es tu soutenu par ton entourage ( familial , professionnel , amical ..;) ou es tu seul dans ce combat ? Aujourd’hui je me suis rapproché de personnes comme moi alors quand j’ai besoin de me confier je sais avec qui le faire même si parfois ça reste compliqué…  Le plus dur c’est d’être soutenu sans être compris.  L’année dernière je voyais un psychologue qui m’a énormément aidé. Cette année j’ai demandé à être suivi également par un psychologue mais mes attentes n’ont pas été satisfaites. Peut-être que le premier avait mit la barre trop haute. As-tu osé en parler à ton entourage professionnel ? Si oui quelle a été leur réaction ?  Non jamais. Peut-être qu’un jour je franchirai le pas. C’est vrai que ça devient de plus en plus difficile pour ma part je suis animateur pendant les vacances et parfois j’ai envie de solitude, de m’isoler mais je dois faire face.  Comment ton hypersensibilité se manifeste au quotidien ?  Elle se manifeste par un besoin de solitude. Quand les journées sont trop chargées en émotions je pleure.  L’hyper-stimulation fait partie de ma vie donc je pleure assez souvent. J’écris énormément. J’écris ce que je ressens, mes peines, mes doutes, mes interrogations…Pour écrire je met de la musique mélancolique en fond  J’ai un besoin d’amour immodéré.  Quand j’étais petit j’évitais d’être trop stimulé mais aujourd’hui c’est l’inverse.  Je cherche un maximum de situations perturbatrices, pour apprendre à mieux contrôler mon hypersensibilité. Paradoxalement je déteste la routine, le confinement m’a fait beaucoup de mal. Qu’est qui est le plus dur au quotidien ?  Le plus dur c’est le sentiment d’être seul au monde. Le plus dur c’est de garder toutes ces émotions à l’intérieur de soi et de ne pas en parler par peur que les gens me prennent pour un fou. Le plus dur, c’est de faire pleurer ses parents. Le plus dur, c’est de ne plus avoir la force de se laver, de manger, de faire ses courses ou même de sortir de son lit. Le plus dur c’est sourire quand ça ne va pas. Le plus dur c’est d’imaginer qu’on est seul et que rien ni personne ne pourra nous aider. Le plus dur c’est de manger chez soi pour finir par pleurer dans son assiette. Le plus dur, c’est de mentir pour n’inquiéter personne.  Le plus dur c’est de ne plus rien ressentir, se lever le matin apathique sans aucune réactivité et de voir défiler les jour,  un par un sans être affecté par la moindre émotion. A force d’être trop sensible , on s’anesthésie .    Comment fais tu pour t’en sortir ? Qu’as tu mis en place ?  Je suis très vite tombé dans l’écriture. C’est ma drogue, ma thérapie, mon antidépresseur. Mettre des mots sur des maux m’a permis et me permet de visualiser ce que je ressens. Ensuite j’essaye de m’analyser. Je suis mon propre psychanalyste. Je sors, je vois du monde, ma famille, mes amis et je m’accroche à des projets.  Je définis des objectifs (pas trop éloignés), je ne me prive pas de plaisirs simples de la vie. J’apprends à me connaître, je me met plus d’œillères, j’essaye d’apprécier la vie dans son entièreté. Et puis, je m’informe, je m’intéresse, je me cultive pour mieux comprendre cet aspect de ma personnalité. A ton avis pourquoi l’hypersensibilité et les crises d’angoisses sont si taboues ?  Le problème c’est la société française. Un exemple très concret:  En mandarin pour qualifier quelqu’un de « sensible » ou de « réservé » , on utilise un mot qui signifie « bon » ou « bien élevé ». En chine dans les écoles, les enfants recherchent leur compagnie. Au Canada ou en France ces enfants sont vus comme des « pleurnichards » ou des « poules mouillées ». Tout est une question de culture et d’éducation.  Les hypersensibles ne répondent pas à l’idéal de la culture française, c’est un fait. Néanmoins il faut contribuer un maximum à sa démocratisation, c’est un trait de personnalité comme un autre. Certains termes sont devenus complètement galvaudés: on entend souvent des personnes parler de « crise d’angoisse » pour dire qu’elles sont stressées avant un examen. Si ces personnes savaient ce qu’est véritablement une crise d’angoisse, j’imagine qu’elles emploieraient moins  ce terme à la légère( qui je le rappel est une réaction physiologique et psychologique normale) Si tu avais des conseils à donner aux lecteurs  ?  Arrêtez de chercher le plaisir en permanence.  Le plaisir est extérieur, il est impermanent. Si vous ne faites que rechercher le plaisir, vous serez malheureux. L’amour que vous cherchez à donner dans les relations extérieures c’est l’amour que vous oubliez de vous octroyer.  Le bonheur lui ne dépend que de vous, personne ne vous rentra heureux seulement vous et vous même. Souvent les gens confondent la dopamine et la sérotonine.  Un manque de dopamine provoque un manque de motivation un manque de sérotonine provoque un état dépressif qui peut mener à une dépression. Ce qu’on appelle « hormone du bonheur » c’est donc la sérotonine. Un mot de la fin pour ceux qui veulent être aidés ?  Ne restez pas seuls, sortez voir vos amis, votre famille, faites du sport, libérez l’âme d’artiste qui est en vous.  Les hypersensibles sont très créatifs, c’est pour cela que énormément d’artistes sont hypersensibles. Essayez la méditation j’ai commencé il y a très peu de temps et les livres que j’ai lu à ce sujet sont formels.  Elle nous reconnecte à l’instant présent et calme la tyrannie du mental. Lisez, écoutez de la musique, écrivez et profitez des plaisirs simples.  Il n’y a aucune honte à se faire aider par un psychiatre, un psychologue ou autre thérapeute.  Parlez de votre hypersensibilité, de vos crises d’angoisses autour de vous.  Les hypersensibles entretiennent des relations très profondes parce qu’ils sont très sincères. Soyez sincères mais juste assez pour vous sentir mieux.Rien ne sert de vous dévoilez complètement sauf si vous en ressentez le besoin. Merci à Martin pour ce témoignage sincère et touchant. Pour aller plus loin : https://www.huffingtonpost.fr/nick-ciccone/a-quoi-ressemble-ma-vie-d-homme-hypersensible_a_23591384/ un autre témoignage sur les crises d’angoisse, interview d’Aurélie : http://jevaisguerir.com/les-crises-sont-des-messageres-temoignage-positif-daurelie/ Aurélie   L’article Interview de Martin hypersensible angoissé est apparu en premier sur je vais guérir.com.

  • Crise d’angoisse ? Où trouver de l’aide ?
    par lili le 07/05/2020

    Vous avez besoin d’aide pendant une crise d’angoisse ? Ou en trouver ? Demander de l’aide n’est pas facile. Cela implique d’avouer notre situation de faiblesse.  Vous êtes humains , ne l’oubliez pas. Vous avez le droit d’avoir besoin d’un coup de pouce. Je vous ai fait un bref résumé des solutions qui s’offrent à vous aujourd’hui . La famille oui mais … Les proches peuvent nous aider. Par leur soutien, par leur présence , leur amour ils sont d’une aide précieuse … Ils peuvent nous rassurer, nous expliquer qu’il n’existe aucun danger de mort et que les symptômes vont disparaître rapidement. A condition qu’ils comprennent ce que nous traversons …C’est pourquoi, il est primordial de leur expliquer le plus clairement possible ce que vous ressentez. Sans quoi, ils auront du mal pouvoir vous aider.  4 choses à ne pas dire à quelqu’un qui angoisse Il n’est pas rare de voir des personnes (même proches), qui ne sont d’aucune utilité, voir empirent le problème car ils minimisent notre souffrance .Leurs conseils peuvent être blessants ou humiliants sans qu’ils ne s’en rendent forcément compte…  On entend souvent: « tu exagères », « fais un effort » , « tu le fais exprès! » ou « tu stresse pour rien »…. Veillez donc bien, à leur expliquer les symptômes réels d’une crise d’angoisse, car c’est souvent la méconnaissance qui donne lieu à ces préjugés…. Ils se sentent démunis face à votre problème et ne comprennent pas ce que vous vivez. Dites  donc clairement ce que vous attendez d’eux ( ex: ne pas parler , juste tenir la main ) Professionnel de santé oui mais … Au niveau des professionnels de santé , vous avez le choix. Pour les crises d’angoisse il est recommandé de se diriger vers un psychothérapeute . Celui-ci pourra vous proposez une thérapie comportementale et cognitive .Ce traitement est long et couteux mais à néanmoins montré de bons résultats . Certains praticiens proposent également des séances d ‘EMDR ou.de TIP (thérapie inter-personnelles) qui semblent efficaces .  Pour calmer votre anxiété, vous pouvez également pratiquer  des séances d’hypnose avec un hypno-thérapeute. J’ai moi même utilisé cette méthode qui m’a énormément aidée… Comment l’hypnose m’a aidée  Un petit bémol cependant : toutes ces méthodes ont un coût. La durée des séances varie d’une personne à l’autre mais sachez qu’il vous en  faudra plusieurs  pour voir les effets.  N’oubliez pas non plus de choisir un professionnel certifié surtout pour l’hypnose. Hormis le coût, vous devez aussi avoir un bon feeling …c’est important. Un praticien peut être très bon,  mais si le courant ne passe pas, vous n’aurez pas les résultats souhaités, car leurs thérapies se basent aussi sur une certaine forme de confiance. Plateforme, forum oui mais… Forums :  Il existe sur les réseaux sociaux un tas de forums pour les personnes souffrant de crises d’angoisse. On a l’embarras du choix  C’est un endroit d’échanges , de soutien, et de discussion autour de ce sujet . Les plus animés sont les groupes FACEBOOK ( dans la barre de recherche TAPEZ crise d’angoisse- GROUPE). Vous trouverez d’autres personnes qui subissent les crises d’angoisse aussi et vous pourrez poser des questions , apporter vos solutions , ou tout simplement raconter vos souffrances … Ils sont utiles, dans le sens où vous trouverez enfin des personnes qui vous comprennent et qui ressentent les mêmes choses que vous.  Petit  bémol: comme sur tous les réseaux sociaux actuels, vous pouvez rencontrer des personnes malveillantes dont les commentaires sont parfois douteux et ne font pas avancer les choses… Les modérateurs font bien leur boulot mais suivant les susceptibilités, certains propos peuvent parfois vous faire plus de mal que de bien… N’oubliez pas que toutes les personnes qui rejoignent ces groupes sont en souffrance. Il n’est pas évident d’être bienveillant quand on est soi-même au plus mal,  Mais ceci heureusement n’est pas la norme…La plupart des gens sont gentils et ont vraiment envie d’aider , de soutenir et de trouver des solutions.  Plateforme d’écoute :  Je l’ai découvert récemment mais il existe une plateforme d’écoute spéciale pour les angoisses.  « SOS Angoisse » est une ligne téléphonique ouverte jours et nuits, afin de vous aider à surmonter vos angoisses lorsqu’elles surviennent. Les écoutants spécialisés vous prodiguent des conseils et des exercices personnalisés pour vous aider à gérer ou maitriser vos angoisses. » Je ne l’ai jamais utilisée donc je serais mal placée pour vous donner mon avis. Cependant, je trouve cet initiative très utile en cas d’urgence et si on ressent le besoin d’être rassuré ou conseillé . C’est pourquoi je la propose dans cet article. Je vous donc le lien :   http://sos-angoisse.fr Chez son médecin traitant  Il vous suit depuis des années et  vous avez confiance en lui . Il connait normalement votre histoire et les événements marquants de votre santé. Encore une fois, sur la base de la confiance, vous devez lui parler de que vous ressentez et comment les crises d’angoisse vous pourrisse le quotidien. Il vous connaît. Il sera donc capable de décider si vous avez besoin d’anti-dépresseurs ou si vous pouvez vous en sortir seul  Il sera également vous conseiller si vous avez des questions. Osez demander.  Petit bémol : un médecin par définition soigne les symptômes . Les médicaments qu’il vous prescrira vous  feront certainement du bien. Cependant, et vous le savez, les molécules chimiques qu’ils contiennent peuvent avoir des effets secondaires et le sevrage est souvent compliqué…Je sais qu’ils peuvent vraiment sauvés certaines personnes qui vivent un véritable enfer mental. Mon avis est le suivant : ok pour un traitement de courte durée, le temps de rependre des forces mais après il faudra penser à une stratégie sur le long terme et mettre une méthode en place sans médicaments. (ça n’est que mon avis…et je ne suis pas médecin …)  N’oubliez pas vos animaux  J’en ai déjà parlé dans un précédent article, mais mon chien a été d’une grande aide et d’un grand réconfort pendant la période où j’ai souffert de ce trouble. Un regard, et il comprenais tout de suite que j’avais besoin de sa présence à mes côtés. Même s’ils n’ont pas la parole, leur chaleur, leur réconfort nous aide à traverser les crises plus facilement. N’hésitez pas à les solliciter pendant vos crises leur amour vaut mille mots.  LE MOT DE LA FIN  Trouver de l’aide n’est pas toujours simple pour ce type de trouble. La honte, la culpabilité nous empêche souvent d’en parler ouvertement. Pourtant quand on est en confiance, des petites choses peuvent faire la différence . Le manque d’information est souvent la cause des jugements négatifs, n’en tenez pas compte autant que possible. Quand on a jamais expérimenté les crises d’angoisse  difficile de comprendre..; Appuyez vous, en revanche sur les personnes qui vous aiment et ne vous jugent pas. Leur simple présence est parfois largement suffisante pour traverser la crise.  La plateforme téléphonique me semble aussi une bonne solution si vous avez vraiment besoin de parler car il s’agit de professionnels formés qui seront vous donnez des conseils avisés.  Pour finir, juste une chose. Si vous cherchez de l’aide à l’extérieur c’est que vous n’avez encore suffisamment confiance en vous. La seule chose dont je suis sûre aujourd’hui c’est que la solution n’est pas à l’extérieur mais à l’intérieur de vous. J’espère de tout coeur que vous allez la trouver.  Aurélie  L’article Crise d’angoisse ? Où trouver de l’aide ? est apparu en premier sur je vais guérir.com.

  • Guérir des crises d’angoisse: mes conseils personnels
    par lili le 28/04/2020

    Guérir des crises d’angoisse ça n’est pas seulement faire disparaître les symptômes : c’est un tout. N’oubliez pas que les crises sont des messagères et qu’elles sont là pour vous montrer que quelque chose est à changer ! Si vous prenez le temps de les écouter ( et de faire une petite introspection ), vous serez sur quoi il va falloir travailler . Dans cet article, je vais vous donner des conseils  pour accélérer et encourager votre  guérison. Libre à vous de les écouter ou pas.   N’oubliez pas que vous devez avoir une stratégie , un plan à appliquer. Vous devez  le suivre chaque jour, comme une feuille de route , la guérison demande de la méthode. Dans mes articles je vous donne toutes  les stratégies qui fonctionnent.  Mais j’aimerais rajouter ici ce qu’il ne faut pas négliger dans le processus de guérison. Ne vous attendez pas à des recommandations de type manger mieux , bouger plus (vous le savez déjà).Je vais vous donnez de vrais bons conseils que seule une personne qui est passé par là peu connaitre.Un retour sur expérience, si vous préférez. Rester connecté (nature)  Il y a un facteur important dans ma guérison : la nature. On l’oublie souvent pourtant elle est une source de bien être infini. Pourquoi vous torturer à faire des séances de yoga ( je ne dis pas que cela ne fait pas du bien , hein ) , pourquoi aller vous enfermer des heures chez le psy alors qu’une balade en forêt , un petit séjour à la campagne  peut vous procurer les même effets qu’un anxiolytique ?  Le stress de la vie courante, les soucis, la course après le temps, tout cela nous éloigne de notre nature profonde. Nous sommes intimement liés aux forces de la nature, elles nous influencent et savent  nous apaiser quand cela est nécessaire. « La nature nous donne accès à la source de notre vitalité et à nous-même. Une véritable connexion à la nature vous relie à la Terre et aux autres êtres vivants, renforçant votre « sentiment d’appartenance » Le pouvoir de la nature sur les angoisses  Comptez sur vos animaux  Je voudrais rendre hommage ici , à mon merveilleux chien qui durant mes crises de panique et pendant ma phase de guérison à été le plus indispensable des compagnons de soin. Quoi de mieux, pendant une crise, que d’avoir votre petite boule de poil qui se colle contre vous….pour vous montrez qu’il est là, qu’il vous soutient…. Comme s’il comprenait ce que vous vivez et essayait de vous rassurez  Sa présence  , sa chaleur , ses câlins ont été pour moi d’une grande aide pendant ces moments difficiles  Tous ceux ici, qui ont un chat ou un chien pourrons vous le dire , les animaux pendant une crise d’angoisse sont d’une aide vraiment précieuse  N’hésitez pas à les prendre dans vos bras , à les câliner  Votre boule d’amour  vous rassurera instantanément.  Vous pouvez aussi leur parler et  dans leur yeux vous ne verrez qu’amour et compassion. Aucun jugement, juste ce qu’il faut quand  on est en détresse .  Certains chiens sont même capables de reconnaître et désamorcer les crises d’angoisse ( après un dressage…) et je trouve cela génial….   Petit pas à petit pas  Chaque jour est une victoire ! Guérir des crises d’angoisse,  n’est pas quelque chose qui se fait rapidement ( genre une semaine ou deux …) Désolé , mais c’est la triste vérité!  Il y aura des jours avec et des jours sans ; Vous connaîtrez des échecs c’est certain, car on ne peut pas être courageux et performant tous le temps… Parfois vous n’aurez pas envie d’appliquer les techniques ou la crise arrivera tout simplement par surprise…. Ne baissez pas les bras , chaque pas est un pas, vers la guérison  On ne change pas  de vieilles habitudes en un claquement de doigt !  Il faut se laisser le temps de guérir , de se reconstruire , de se retrouver. Recommencez , répétez les méthodes qui fonctionnent sur vous , n’abandonnez pas car la répétition est la clef  . Ce n’est pas une course même si je sais que vous voudriez que cela aille vite. Malheureusement , guérir des crises d’angoisse prends un peu de temps, car il faut travailler sur plusieurs aspects en même temps.  Mais rien d’insurmontable rassurez-vous.  Je ne suis ni sportive , ni un maitre yogi et je n’ai pas toujours une alimentation et une hygiène de vie saine  et pourtant j’y suis arrivé !  Se faire violence  Petit à petit mais sans oublier de se faire violence. Et oui,  cher lecteur , rien ne se fera si vous restez dans votre zone de confort. J’ai commencé à reprendre le contrôle dès que je me suis forcée à affronter ce qui me faisait peur. J’ai d’ailleurs fais un article à ce sujet : Comment affronter ses peurs ? J’y suis allé tout doucement au début , étape par étape. J’avais une peur panique de prendre les transports en commun et j’angoissais à l’idée d’être dans un endroit avec plus de deux personnes. Autant vous dire que je ne pouvais plus sortir de chez moi ! J’ai mis en application, la méthode de l’exposition progressive. Et à force de m’exposer progressivement, j’ai gagné la bataille : aujourd’hui je peux ressortir, prendre les transports en commun, aller dans les magasins et même prendre l’avion !  Tout cela bien sûr , avec les méthodes et les techniques en parallèle pour gérer en cas de crise ! Cela na pas été facile, oh non… mais avec du recul je me rends compte que si je ne l’avais pas fait je serais peut-être encore enfermée dans ma prison mentale.  Offrez-vous des récompenses  Je sais que parfois vous vous auto-dénigrez : « je suis lâche! » , « je n’y arriverais jamais ! » , « je n’ai aucun courage, je me noie dans un verre d’eau » , « je m’en veux » ….et j’en passe !  Par expérience , je sais qu’il est important de se donner des petites récompenses pour les victoires même les plus insignifiantes ..C’est encourageant et cela permet de  reprendre confiance en soi. Au lieu de « je suis bonne à rien » , on passe en mode « j’ai réussi » !  Chaque petite victoire est importante  Célébrez chaque victoire ! C’est important ! Les petits pas que vous faites, sont des pas de géant ! C’est une bataille de gagner sur l’angoisse mais aussi sur vous : c’est une façon de changer son dialogue intérieur. Vous êtes passé à l’action et c’est tout ce qui compte ! Osez célébrer cela, vous le méritez ! Quand quelqu’un réapprend à marcher, on le félicite pour ses efforts du jour, ses deux trois pas   …Pour vous cela doit être pareil. N’attendez pas d’être complètement guéri pour être fier de vous ! Faites du developpement personnel  J’ai découvert le  développement personnel à travers les bouquins. Beaucoup de  livres m’ont fait changer , évoluer. Cela m’a permis de comprendre un tas de choses sur moi et sur la vie. Certains m’ont aidé à grandir , d’autres à guérir. Investir sur vous est la meilleure chose que vous puissiez faire. Il y a de fortes chances ( mais pas une généralité), que la solution à vos angoisses soit en vous. Guérir  des crises d’angoisse suggèrent indirectement un  travail sur plusieurs aspects  : la guérison de traumas anciens, la guérison de notre enfant intérieur, la guérison de certaines addictions…Tout est lié ..Le développement personnel permet de mieux se connaître et de se poser les bonnes questions. Les avantages sont que vous grandissez en tant que personne tout en développant vos compétences, vous améliorez votre conscience de vous-même et vous renforcez votre confiance en vous Il y a un tas de thématiques intéressantes pour les crises d’angoisse  : la gratitude , la visualisation positive, le pardon, le Miracle Morning ,l’instant présent…à vous de choisir celle qui vous intéresse  Devenez spirituel  Ceci peut vous paraitre hors sujet pourtant ça ne l’est pas …Je me répète mais, guérir des crises d’angoisse est un tout …Chaque détail compte .  Vous prenez soin de votre corps, il faut aussi prendre soin de son esprit. La spiritualité peut vous y aider.  La spiritualité est un voyage vers soi et permet de trouver la paix, voir le bonheur.  Je pense que chacun a sa définition de la spiritualité. Peu importe vos croyances, l’important est d’avoir des repères dans un monde qui en a de moins en moins. En ce qui me concerne j’ai trouvé une paix intérieure. J’ai appris grâce à la spiritualité à changer mon regard sur le monde et les gens qui m’entourent . Cela m’a permis de revenir à l’essentiel . https://terrecristalline.fr/raisons-etre-une-personne-spirituelle  J’ai beaucoup plus de compassion, de franchise avec moi même ou les autres, j’ai laissé le passé derrière moi tout en gardant ce qu’il m’a appris. Je vis dans le présent, j’apprécie plein de petites choses, , mon intuition est bonne. En résumé et pour faire simple : je suis heureuse. La spiritualité n’est pas forcément une religion. Cela peut être un voyage vers soi et le coeur de se voyage est CROIRE; Croire en soi et en une force qui nous guide.    Et vous, quels sont vos conseils perso pour vous sentir mieux ?  Aurélie  L’article Guérir des crises d’angoisse: mes conseils personnels est apparu en premier sur je vais guérir.com.

  • 4 façons de stopper une crise d’angoisse rapidement
    par lili le 19/04/2020

    Dans cet article j’aimerais partager avec vous 6 façons de stopper une crise d’angoisse . N’étant pas fan des anxiolytiques , je vais vous parler uniquement  de méthodes naturelles . Vous le savez très bien , les anxiolytiques aident sur le moment,  mais provoquent des effets secondaires et une accoutumance aussi bien psychologique que physiologique . Il vaut mieux donc ,  autant que possible , rester sur des méthodes non chimiques , surtout que les celles  que je vous propose sont vraiment efficaces .  Avant de commencer j’aimerais juste éclaircir un point : les méthodes que je vais détaillées plus loin , calment ou stoppent les crises d’angoisse .Par contre,  elles ne les supprimeront pas définitivement , c’est pour les cas d’urgence . Pour en finir avec les crises , il faut un plan d’attaque plus profond . Si vous voulez guérir vos angoisses sur le long terme, il va falloir changer votre réaction face aux sensations . Aujourd’hui vous en avez peur , et c’est pour cela que vous n’arrivez pas à vous en sortir . Il va falloir  changer votre dialogue intérieur .  Mais chaque chose en son temps . Aujourd’hui ce dont vous avez besoin c’est d’arrêter rapidement  ses sensations pénibles ; Voyons cela ensemble Stopper une crise d’angoisse avec la respiration abdominale :  Je l’ai mise en premier dans la liste ,car c’est celle que je trouve la plus puissante et la plus facile à  pratiquer . Bien savoir respirer ,est une chose que vous devriez apprendre au plus vite si ça n’est pas déjà fait ! Sans vous en rendre compte , vous respirez sûrement de façon thoracique ; C’est ce que fait la majeure partie de la population . Rassurez vous c’est ce que je faisais aussi ! La respiration thoracique est une respiration involontaire, nerveuse et contractée.  Hors ce qu’il faut faire lors d’une crise est de respirer par le ventre . Pas de panique , il n’y a rien de compliqué dans sa pratique ( si je l’ai fais , croyez moi c’est que c’est facile ! ) A force de pratiquer , vous allez vite vous rendre compte que cela diminue,  puis stoppe vos crises,  et vous ne pourrez plus vous en passer ! Si vous voulez un ordre d’idée ,  j’ai réellement vu les effets attendus au bout d’une dizaine de fois (à  peu près ) Comme tout , la pratique est la clef ! Mais à partir du moment où vous commencerez , cela deviendra quasi un réflexe par la suite . Le gros avantage de cette méthode c’est que l’on peut la faire partout , y compris en voiture . Quand on sait que les crises peuvent arriver sans prévenir,  et n’importe où , c’est rassurant de connaître une technique qui peut nous calmer rapidement .  Avec le temps et l’expérience , il  vous suffira de quelques secondes de respiration pour vous sentir détendu et pour arrêter une crise .  Au tout début , je le faisais dans mon lit ou sur le canapé afin de bien comprendre les mécanismes mais surtout , afin de bien sentir mon ventre se gonfler. Je n’ai pas mis beaucoup de temps pour intégrer la technique car vous allez voir c’est très simple . You tube fourmille de vidéo explicative ou de séance guidée  L’exercice de respiration abdominale :   Inspirer pendant cinq secondes tout en gonflant son ventre, puis d’expirer par la bouche lentement pendant 5 secondes. (Et c’est tout ! )  Focaliser son attention sur sa respiration aide à se détendre , à ralentir le rythme cardiaque et à s’ancrer dans le moment présent . Si les premières fois , vous avez tendance à hyper ventiler ( les mauvaises habitudes ) , calmez vous et prenez un petit sac en papier et respirez dedans . ( si vous n’en avez pas , vous pouvez vous servir de vos deux mains ) . Dès que vous serez calmé , recommencez l’exercice de respiration abdominale . C’est pour cette raison , qu’il vaut mieux débuter la pratique chez soi , en position allongée , sans facteur de stress autour .  Une fois que vous la maitriserez vous pourrez la faire debout ( dans une file d’attente par ex)  , en extérieur , au travail , dans le métro , dans une  salle d’attente , dans un centre commercial … bref , dès que vous en aurez besoin !  Stopper une crise d’angoisse grâce à la relaxation musculaire progressive  J’ai consacrée un article entier à cette méthode,  c’est dire si elle est chère à mon coeur … Je la mets en deuxième position car je la trouve très efficace aussi . Tout comme la respiration abdominale , on peut la faire n’importe où et discrètement .  Si vous ne la connaissez pas , rassurez vous là encore , rien de bien compliqué  .Comme j’ai déjà fait un post à ce sujet , je vous laisse le soin de cliquer sur ce lien si vous voulez plus de détails  Et une vidéo valant milles mots :  Stopper la crise  d’angoisse avec la Méthode Auto TIPI  Et oui , je vous tanne avec cette méthode , j’en parle en long et en large , je sais !  Mais j’ai l’impression qu’elle n’est encore pas très connue et je trouve cela vraiment dommage,  car elle mérite de l’être !  Cette méthode est nouvelle mais commence à faire son petit bout de chemin car elle est vraiment magique pour certaines personnes …. Elle promet  de DESACTIVER définitivement,  n’importe quelle peur ou émotions négatives en 2 minute 40 et cela naturellement bien sûr !  Je n’ai jamais eu l’occasion d’aller voir un praticien ( faute de moyens) certifiée en cabinet mais  je l’ai faite toute seule grâce à des vidéos . Je suis tombée dessus par hasard en faisant des recherches et me suis laissée tenter …et je n’ai pas été déçue :  elle a pendant longtemps été la technique que j’ai utilisée pour stopper mes crises d’angoisse rapidement.  Pour ceux qui n’aurait pas lu mon article à ce sujet je vous récapitule ce qu’il faut faire au moment de la crise  , n’ayez crainte c’est hyper facile :  Je ressens une émotion désagréable, de l’angoisse Je ferme les yeux Je porte mon attention sur les sensations physiques présentes dans mon corps Je laisse les sensations évoluées d’elles-mêmes Je laisse faire sans contrôle et sans à priori Jusqu’à l’apaisement Stopper une crise d’angoisse : méthode personnelle J’ai testée et expérimentée toutes les méthodes dont je viens de vous parler  . Elles sont toutes efficaces , je vous le confirme ; Mais je tiens  à vous partager une méthode personnelle,  qui a aussi très bien fonctionné pour moi, et qui peut être marchera pour vous aussi . Elle peut paraître bête et bizarre , mais elle a néanmoins le mérite d’avoir stoppé pas mal de crises violentes pour moi ;  Voici comment je faisais :  Je parlais à mon angoisse :  J’entretenais un vrai dialogue avec elle et quand je sentais qu’elle ne voulais pas partir je lui disais ceci :  Fais ce que tu veux ! Si tu dois me faire tomber dans les pommes, vas y  fais le !  Si tu veux faire battre mon coeur très fort et très vite , va y fais le !  Si tu dois me dois me serrer la gorge , fais le aussi !  En faisant cela , j’arrivais souvent à un pic d’anxiété et d’angoisse très élevée mais je sentais que mon corps  ne pouvait pas aller plus loin …. Comme si toute l’adrénaline se libérait d’un coup. Un peu  comme quand on saute dans le vide …Un grand shoot de sensations , d’un coup . Bien sûr , les sensations étaient désagréables et amplifiées pendant quelques secondes mais diminuaient instantanément après à un niveau très bas .  Je vous rassure tout de suite , rien de grave ne mets arriver en faisant cette technique ;  Je ne suis jamais tomber dans les pommes , je n’ai jamais fait de crise cardiaque non plus !  C’est impressionnant sur le moment mais très efficace ! L’angoisse disparait plus rapidement !  Si vous avez trop peur ne vous en faites pas , vous pouvez vous concentrer sur les autres méthodes , elles sont toutes aussi efficaces pour arrêter une crise d’angoisse .  Si vous avez des questions , posées les moi en commentaire ! En attendant prenez soin de vous  Aurélie   L’article 4 façons de stopper une crise d’angoisse rapidement est apparu en premier sur je vais guérir.com.

  • L’exposition progressive , une bonne méthode pour affronter ses peurs
    par lili le 15/04/2020

    Des choses du quotidien   sont faciles pour certaines personnes,  mais pour d’autres c’est un vrai chemin de croix . Des peurs peuvent vous empêcher de vivre pleinement votre vie . Pire , elles peuvent provoquer des crises d’angoisse .  Une bonne technique pour s’en libérer  est de faire de l’exposition progressive .  C’est que je j’ai fait , quand j’ai commencé à « tomber » dans l’agoraphobie  Cette technique nécessite beaucoup de courage mais les résultats sont là …aujourd’hui j’ai une vie normale .  Je vais donc essayer de vous expliquer comment procéder pour s’exposer  progressivement à ses peurs , et s’en débarrasser pour de bon .  Si vous avez peur de conduire , de faire du shopping , de prendre l’autoroute , de prendre les transport en commun , de manger au restaurant , de sortir seul ou d’aller dans des endroits bondés cet article est pour vous .  ÉTAPE 1: Faites une liste Faites la liste des situations , des lieux ou des objets que vous craigniez . Par exemple , si vous avez peur de sortir tout seul , votre liste peut être : se promener dans le quartier , marcher jusqu’à la prochaine rue , conduire ou prendre les transport en commun sur une courte distance , vers un centre commercial , sur l’autoroute  , se rendre à un rendez vous ….  ÉTAPE 2: Construisez une échelle de peur Une fois que vous avez fait votre  liste, classez  les  situations  , de la moins effrayante à la  plus effrayante. Vous pouvez le faire en notant le degré de peur que vous avez pour chaque situation de la liste, de 0 (pas de peur) à 10 (peur extrême). Exemple de liste avec échelle de peur : Se promener dans le quartier                                                                      2 Marcher jusqu’a la prochaine rue                                                                      3 Conduire un petit trajet                                                                      7         Prendre les transport en commun                                                                      8 Conduire quelques kms                                                                    10 Prendre l’autoroute                                                                    10 Se rendre dans un centre commercial                                                                      9 Aller à un rendez vous                                                                       9 ETAPE 3: S’exposer  Commencez  par l’activité la moins anxiogène, répétez-la jusqu’à ce que vous commenciez à vous sentir moins anxieux. Essayez de rester dans la situation pendant une période prolongée (par exemple, allez vous promener dans votre quartier) – restez-y suffisamment longtemps pour que votre anxiété diminue sensiblement. Essayez de finir l’exposition  si elle est  est de courte durée.  Allez jusqu’au bout de l’exercice à chaque fois . Cela signifie faire la même chose encore et encore pendant un certain nombre de fois (par exemple, faire des promenades jusqu’à ce que vous vous sentiez plus à l’aise de le faire). Votre anxiété commencera à diminuer si vous restez dans une situation assez longtemps . L’anxiété prend beaucoup d’énergie et à un moment donné, elle n’a plus de carburant . Plus vous faites face à quelque chose, plus vous allez vous y habituez,  et moins vous vous sentirez  anxieux lorsque vous y ferez  face à nouveau ;  Augmenter au fur et à mesure , les étapes d’exposition . C’est pourquoi faire une liste est primordial afin d’y aller progressivement et de ne pas s’exposer trop rapidement sous peine de renoncer très vite . ETAPE 4: Pratiquer Pratiquez régulièrement. Certaines étapes peuvent être pratiquées quotidiennement (comme conduire , prendre un ascenseur, dire «bonjour » à un étranger, toucher les poignées de porte, tandis que d’autres étapes ne peuvent être effectuées que de temps en temps (comme assister à un cours ou un  déjeuner avec des amis). Cependant, plus vous vous entraînerez souvent, plus la peur s’estompera rapidement. N’oubliez pas de maintenir les progrès que vous avez réalisés. Même lorsque vous vous sentirez à l’aise pour faire quelque chose, continuez de vous y exposer de temps en temps, afin que vos craintes ne reviennent pas. Par exemple, si vous avez surmonté la peur de l’autoroute , planifiez des sorties régulières afin de vous y exposer le plus souvent possible .  Ne restez pas dans votre zone de confort  Il est important de garder un rythme régulier et de se challenger aussi souvent que possible  Vous le savez,  rester dans votre zone de confort ne vous permettra pas d’évoluer .  Vous devez y aller doucement et à votre rythme . Cela demande du temps , de l’énergie , mais les résultats sont irréversibles . Un fois qu’on a vaincu une peur , elle ne reviendra pas .  C’est un chemin qui parfois peu être éprouvant et long,  car on aimerait que les choses aillent vite  . Ca n’est pas une course , vous avez le temps . Rien en sert de bruler les étapes au risque de se voir échouer . L’exposition progressive est une très bonne méthode mais elle peut être encore trop difficile pour beaucoup de personnes . Par exemple si vous paniquer à l’idée de prendre l’autoroute , commencez seulement par de tout  petit trajet ( 500 mètres ) puis augmenter progressivement . Sachez que vous pouvez aussi commencez par de l’exposition en imagination  . On  visualise la situation anxiogène,  et on s’imagine en train de la surmonter . Il est important de voir les choses positivement et non en imaginant le pire évidemment .  Cette technique est utilisée en thérapie cognitive . Si vous ne pensez pas réussir tout seul ( dommage , je suis sure que vous en êtes capable ! ) , vous pouvez demander de l’aide à un professionnel comme un psychologue spécialisé en thérapie cognitive .  Comme il s’agit d’agir sur la confiance en soi , le mieux est de le faire sans personne  , sans aucune aide .  C’est à vous de travailler sur ce qui vous fait peur et c’est à vous de prendre les choses en main .  Vous en êtes capable , croyez moi ! Si vous commencez doucement et prenez votre temps , vous y arriverez .  Petit pas à petit pas .  Vous pouvez transformez votre malheur en opportunité : une victoire sur la peur , une victoire sur vous même . L’exposition progressive vous rendra votre  liberté perdue et une meilleure confiance en vous .  Essayez l’exposition progressive vous avez tout à y gagnez !  Dites moi en commentaire si vous connaissez d’autres méthodes pour  d’affronter ses  peurs progressivement ? Avez vous réussi ? Qu’est ce que cela vous a apporté ?  Aurélie .  Vous aimerez aussi : –   l’hypnose m’a aidée dans le traitement de mes crises d’angoisse . –j’ai commencé à guérir le jour où j’ai compris ceci article sur l’exposition progressive  crédit photo : Pixabay  Article et copywrite  traduit de l’anglais : anxietycanada.com  L’article L’exposition progressive , une bonne méthode pour affronter ses peurs est apparu en premier sur je vais guérir.com.

  • Comment l’hypnose m’a aidée dans le traitement de mes crises d’angoisse
    par lili le 11/04/2020

    L’hypnose …. Ceux  qui me suivent , le savent , je parle souvent de cette méthode  Et pour cause . Je pense qu’elle a été pour moi , le début d’une prise de conscience sur mon état,  mais qu’elle m’a aussi ouvert la voie vers le développement personnel, qui je vous le rappelle est important dans la guérison des crises d’angoisse . Il faut prendre les choses dans leur  ensemble et ne pas traiter seulement les symptômes .    Les crises d’angoisse sont des messagères ; Elles sont là pour  vous dire que quelque chose ne va pas .  Que quelque chose doit être réglé . Il faut se remettre en question , et il faut aller chercher au plus profond de soi ce qui cloche . En cela , l’hypnose peut vous aider . A quoi sert-elle ? Comment se passe une séance d’hypnose ? Comment peut elle aider pour les angoisses ?  Qu’est ce que l’hypnose ? L’hypnose permet entre autre d’aller faire un petit tout du coté de l’inconscient… Vous savez,  celui qui  se cache  , bien enfoui derrière  notre raisonnement  et notre esprit critique . Ca n’est pas facile de le rencontrer car il faut être dans un état modifié de conscience pour y avoir accès : c’est là que l’hypnose intervient .  Si on devait se comparer à un ordinateur , l’inconscient serait le disque dur et la conscience les programmes qu’on a installé .  Si la machine bug de temps en temps c’est peu être qu’il faut réinstaller un programme , ou  faire un  « reset » complet .  L’hypnose vous permet d’avoir accès à ces « couches » profondes de vous même .  L’hypnose un état naturel Nous sommes tous,  à certains moments en état d’hypnose. S’en même nous en rendre compte : n’avez vous jamais été dans vos pensées tout en conduisant ? Vous arrivez à suivre la route alors que votre esprit est ailleurs : c’est un état d’hypnose  Autre exemple , vous pouvez parfois être si profondément perdu dans vos rêverie,   que vous n’avez plus conscience de se qu’ils passe autour jusqu’à ce que quelqu’un vous tape sur l’épaule , vous rappelant à la réalité : c’est encore un état d’hypnose .  Dans les deux cas , la notion de temps nous échappe . La méditation , la transe ou le rêve sont également des états modifiés de conscience .  L’hypnose est donc quelque chose que nous faisons naturellement , mais pas spontanément  Il ne suffit pas de  dire je voudrais  parler avec mon inconscient pour que cela se produise , cela ne fonctionne pas comme cela !  Il faut de l’entrainement et une bonne dose de lâcher prise . Néanmoins sachez qu’il n’y à rien de compliqué dans sa pratique  puisqu’il suffit de se laisser porter. L’hypnose pour quoi faire ?  Elle est utilisée pour contourner notre esprit .  Celui qui analyse et décortique en permanence ! C’est un chemin direct pour aller voir se qu’il ce passe du coté de l’inconscient et en modifié les programmes . Elle est aussi utilisée  pour aller  chercher une information .  Plus simplement dit,  on peut faire de l’hypnose pour éliminer une peur , découvrir des souvenirs ou des émotions refoulés , identifier des blocages , reprogrammer les pensées négatives , améliorer l’humeur et provoquer divers niveaux de guérison grâce a des techniques de relaxation profonde . Dans mon cas , j’ai voulu essayer cette « technique » pour calmer mes angoisses . Mon  stress était tellement élevé que j’étais en alerte toute la sainte journée  . Rongée par l ‘angoisse .  L’hypnose a réussi à me relaxer , et à appréhender mon quotidien différemment  Pour la première fois depuis des mois , j’ai réussi à retrouver un peu de sérénité à certains moments de la journée .  L’hypnothérapie  est un voyage d’exploration de soi et c’est… profond.   Comme un iceberg, l’esprit conscient n’est que la pointe, tandis que l’esprit subconscient est tout ce qui se trouve sous la surface.  En plongeant plus profondément et grâce à l’auto analyse , j’ai appris à identifier les déclencheurs de mon anxiété   Pour aller au coeur du problème , il faut aller soulever les couches de nous même  Pourquoi l’hypnothérapie serait elle efficace pour les angoisses  ? Nous l’avons vu ,  tout les programmes de nos comportements sont « stockés » dans l’inconscient : pour les changer il faut établir une connexion avec celui ci ; -L’hypnose pour vaincre la peur anticipatoire :  A travers une séance  vous allez revivre une situation anxiogène et reconditionner votre réaction face à celle ci .  Au lieu d’anticiper et d’avoir peur à l’avance , vous allez pouvoir changer le programme de votre cerveau et lui suggérer de rester calme et serein face à la situation … -L’hypnose pour apaiser  son anxiété Si comme moi,  vous êtes tout le temps en alerte , et n’arrivez pas à vous détendre de peur qu’une crise n’arrive l’hypnose peut être efficace  Vous le savez,  la crise d’angoisse arrive dès que la peur prends le dessus  Les personnes qui souffrent de crises d’angoisse se sentent continuellement menacé et rarement détendue  L’hypnose est efficace pour suggérer à notre esprit que tout va bien , qu’il n’y à rien à craindre et qu’on est en sécurité : elle désactive l’alerte .  Par conséquent , l’anxiété et l’angoisse diminue .  Elle est donc une ressource précieuse pour la restauration  du sentiment de sécurité, de confiance en soi mais aussi d’apaisement .  Vu que les résultats arrivent rapidement c’est aussi  un bon moteur pour se dire que les choses peuvent changer  Si depuis des mois , vous n’arrivez pas à faire diminuer vos angoisses , soudain elle apporte un vent d’espoir et de lumière dans l’obscurité .  C’est la méthode qu’il faut absolument essayer si vous besoin de vous calmer et que vous voulez des résultats rapides .  Je la recommande quand vous sentez que vous perdez pied . Que vous êtes tellement englué dans vos angoisses que chaque jour est un enfer . Je l’ai utilisé pour me refaire une santé les premiers mois , histoire de reprendre des forces mentales . Elle m’a permis d’être plus calme , d’avoir une meilleure clarté et un mieux être général . En bref , d’être mieux armée.  Comment se déroule une séance ?  Dormez , dormez , vos paupières sont lourdes …. ! C’est comme cela qu’on imagine une séance d’hypnose . Un état second , où quelqu’un d’autre prends possession de notre esprit .    Oubliez tout ce que vous pensez savoir sur l’hypnose ! Oubliez vos préjugez , vos à priori!  Moi aussi avant de commencer j’ai eu une forme d’appréhension ! J’avais évidemment peur de m’abandonner , de me laisser contrôler  Et bien cela ne se passe pas du tout comme cela !  Pour donner une image parlante , une séance d’hypnose ressemble plutôt à une séance de sophrologie .   Vous êtes conscient durant toute la séance et vous avez le contrôle de tout ce qu’il se passe : Exemple d’une séance :  Vous devez fermer les yeux, ou fixer un point, et devez vous concentrer sur la voix du thérapeute. Ce n’est rien d’autre qu’ une séance de grande relaxation. Il parle de votre problème, et petit à petit, vous vous sentez tomber comme dans un rêve, tout en étant conscient. ( Vous entendez même les bruits de l’extérieur comme les voitures qui passent dans la rue ) . La voix vous guide en vous invitant à « rêver », à voir les lieux, et à imaginer des situations de dénouement de problèmes. Il utilise des images fortes, qui vous touchent. Comme par exemple la métaphore de la montgolfière : la voix vous propose de déposer dans la nacelle votre problème et vous demande de visualiser celle ci s’élevant dans les airs , emportant tout le négatif avec elle . Vous devez continuer d’imaginer la montgolfière qui s’éloigne et rétrécit , jusqu’a n’être plus qu’un petit point à l’horizon . La métaphore de la montgolfière peut être associée à une prise d’indépendance, à un lâcher-prise, à  un envol vers une nouvelle vie. Vous pouvez aussi imaginer que vous déposez dans la nacelle : – Vos peurs, votre manque de confiance en vous.Vos angoisses les plus tenaces Pendant la séance vous allez ressentir une détente de plus en plus profonde , parfois même vous endormir …Et c’est à ce moment là que la voix va vous répétez des suggestions directes comme par exemple « votre stress disparait », ou indirectes, comme « vous vous trouvez dans un lieu paisible et agréable ». Cela va tout simplement reprogrammer votre cerveau et envoyer des messages à votre inconscient. Comme je vous en ai parlé , précédemment il faut changer notre schéma de pensées  pour retourner vers un état de sérénité et de calme .Il faut réapprendre à notre cerveau à diriger son attention vers des affirmations positives et non sur nos peurs et nos angoisses. C’est que que l’hypnose vous permet de réaliser . Pourquoi l’hypnose plutôt que la sophrologie ou la respiration abdominale ?  Les autres méthodes offrent un état de relaxation  Hors, ce que l’on veut  avec  les crises d’angoisse c’est qu’il y ai un changement , une transformation  Un avant , un après  C’est en cela que l’hypnose est plus efficace et plus adaptée pour les angoisses  Elle propose une transformation   Se détendre est évidemment très bien , mais ce dont on a besoin dans notre situation c’est qu’il y ait un changement radical et non un apaisement  C’est pour cela que je vous conseillerais toujours l’hypnose pour vos angoisses  Si vous voulez voir les choses changer il faut choisir les bonnes méthodes  Se relaxer est très bien quand on est un peu stressé ou un peu angoissé , mais dans le cas des crises d’angoisse le mal est plus profond et nécessite un vrai traitement de fond  et pas simplement de l’apaisement . Ca n’est que mon avis et il n’engage que moi !  Si vous pratiquer la respiration , la méditation  ou la sophrologie et que cela a guéri vos crises et bien tant mieux , je ne peux être que contente pour vous !  Comment la pratiquer sans moyens financiers ?  Par les temps qui courent , se soigner peut être un vrai problème et l’argent étant le nerf de la guerre  on peut hésiter à faire des séances à souvent à 50 euros ( non remboursée ) ;  A cela je vous réponds : pas de souci , il y a une solution :  Comme je vous l’ai dit en début d’article , moi aussi je n’avais pas les moyens de payer de telle somme ( car plusieurs séances sont nécessaires )  J’ai donc fait le choix de faire les séances en ligne ( je vous rappelle le lienhttp://free-hypnosis-mp3.com/fr/telechargements   ) et de faire des petites recherche sur la toile pour variés les séances  Le lien que je vous fourni m’a été donné par une hypnothérapeuthe . C’est donc de vrais séances , identiques en cabinet , faites par des professionnels certifiés ( et gratuites surtout ) !  Aucune excuse donc pour ne pas commencez dès ce soir !  N’ayez pas peur , laissez vous faire , au pire cela ne marchera pas sur vous , vous aurez gagné une séance de relaxation ( toujours bon à prendre ) , au mieux cela vous soigne et vous vous débarrassez de vos angoisses pour toujours  Témoignage de guérison : https://www.vice.com/fr/article/vdwqeb/sauve-par-l-hypnose-929       Mot de la fin :  Je ne vais pas vous mentir , cela ne m’a pas « guéri » mais elle m’a  cependant énormément aidée à me détendre et retrouver un état d’anxiété acceptable . J’ai pu grâce à elle désactiver le mode alarme . Toute seule je n’aurais jamais retrouver cet état même avec toute la bonne volonté du monde . Plus armée , J’ai pu par la suite appliqué ma méthode plus sereinement et m’n sortir définitivement .  Les résultats de l’hypnose sont différents d’une personne à l’autre , c’est pour cela peut être qu’à elle seule elle n’a pas tout réglée pour moi .   J’ai une fâcheuse tendance à ne pas... L’article Comment l’hypnose m’a aidée dans le traitement de mes crises d’angoisse est apparu en premier sur je vais guérir.com.

  • Crises d’angoisse : est-ce ma faute ?
    par lili le 02/04/2020

    Est ce ma faute  si je fais des crises d’angoisse ? J’ai pour habitude d’être bienveillante et mesurée dans mes articles mais aujourd’hui je vais un peu vous secouer : Je ne suis pas là pour vous dire ce que vous voulez entendre mais ce que vous avez besoin d’entendre … A moins d’être masochiste , personne ne souhaiterais vivre cela exprès ! Mais je vais quand même nuancé ces propos : Vous avez une petite  part de responsabilité dans l’histoire ….Bien sûr vous n’avez pas cherché ni même provoqué ce qu’il vous arrive ; Tout ceci est un mécanisme parfois inconscient , et même les plus fort d’entre nous peuvent un jour connaitre les crises d’angoisse. Mais laissez moi vous poser quelques questions : Avez vous vraiment pris le temps de vous connaitre ? Savez vous comment fonctionne votre corps ? Savez vous pourquoi vous en êtes arrivé là ?  Que faites vous pour vous même ? Que faites vous pour changer la situation ?  Bien souvent , ç’est le manque d’informations qui est à l’origine des troubles   Les crise d’angoisse sont simplement une mauvaise réponse à nos sensations Dès qu’on commence a comprendre de quoi la peur se nourrit  , on commence à réaliser sur quoi il va falloir travailler … Répondez avec  la plus grande honnêteté et lucidité du monde :   Avez vous chercher ? Avez vous appliquer ?  Je suis sure que la réponse est OUI  pour la plupart d’entre vous  Mais je sais aussi , que beaucoup de personnes en sont encore à penser que les autres sont responsables de leur état .  Ils blâment la société , leur famille , leur conjoint ou leur boulot de tous leur maux .  Ils ont en parti raison mais ils ont aussi tord : les autres ne sont pas responsables de tout ! Vous avez aussi une part de responsabilité : cette vie est la votre , vous êtes le seul maitre à bord ! Se remettre en question ?  Se remettre en question est une porte vers la guérison car on s’autorise à s’auto- critiquer et donc à s’améliorer . Dans le cas des crise d’angoisse,  il se peut que certains de vos comportements vous est conduit vers cet état d’angoisse permanente . Les 5 CHOSES QUI EMPIRENT  LES CRISES D’ANGOISSE   Les questions à se poser sont assez simples :  Ai je écouter mon corps quand il criait au secours ?  Ai je écouter les signaux qu’il a essayer de m’envoyer ?  Ai je pris soin de moi ?  Ai je essayer de comprendre comment fonctionnait les crise d’angoisses ?  Ai je pris le temps de mettre en place des techniques pour me détendre ?  Ai je surestime ma capacité de résistance ?  Ai je envie de m’en sortir ?  Toutes ces questions doivent vous aidez à poser un état des lieux : Où en êtes vous aujourd’hui ?  L’état des lieux  J’ai connu des personnes,  qui souffrent depuis des années de crise d’angoisse,  mais qui attendent encore une pilule miracle qui viendra les sauver . Risquent t-ils d’attendre encore longtemps ?  Vous connaissez la réponse . La vérité est que personne ne viendra les sauver .  Les psys , les anti dépresseurs,  vont les aidés bien sûr,  mais au prix de longs mois voir des années  de traitement et de thérapies . Si vous en avez marre d’attendre que les autres vous viennent en aide , misez tout sur vous !  Une fois l’état des lieux posé : soyez indulgent ! Oui , vous avez fait sûrement des erreurs mais pas la peine de s’auto-flageller !  Vous avez fait de votre mieux , avec les connaissances et la résistance que vous aviez à ce moment là !  Maintenant que vous avez mis le doigt sur ce qui ne va pas : Il faut passer à l’action !  Je ne me répéterez jamais assez ,  mais les crises d’angoisse sont une mauvaise réponse face aux sensations que vous ressentez  Vous avez peur de ce qu’il se passe en vous !  Vous avez peur de ressentir tous ces émotions et pensées si caractéristique de la crise d’angoisse ! Et du coup devinez quoi : bah vous faites une crise d’angoisse dés qu’un symptôme pointe le bout de son nez !  C’est donc sur cet aspect là qu’il faut travailler : ne plus avoir peur de ses sensations Ils existent des réponses , des solutions . Pour certains cela sera la désensibilisation en se confrontant progressivement aux peurs , pour d’autres ce sera de parler à leur peur et de les défier ( c’est mon cas ) , d’autres choisiront la déprogrammation avec l’hypnose ou l’EFT . Quoi qu’il en soit il faut passer à l’action !  Cherchez , lisez , documentez vous sur le fonctionnement des crises d’angoisse .Essayer de comprendre comment la machine fonctionne .Essayer de comprendre comment vous fonctionner . Il existe un tas de livres , de vidéos , de forums bref de ressources accessibles et gratuites pour apprendre tout cela ! Jamais l’information n’a été autant accessible !  Le passage à l’action  J’ai moi même fait des recherches pour m’en sortir. Je n’ai pas attendu que l’on vienne me sauver . J’ai passer beaucoup de temps à essayer de comprendre , à tester des choses avant de trouver ce qui m’a guérit . Comme je vous le dis souvent je me suis créé mon propre plan de guérison et il a fonctionné .  Vous savez pourquoi ? Parce que je me connais ! Je sais ce qui marche pour moi et ce qui ne fonctionne pas .Je pourrais vous citer l’exemple de nombreuses méthodes qui nous pas marcher sur moi ( les anti dépresseurs notamment ) . Mais avant de le savoir je les ai tester !  Faites-vous un plan d’action pour atteindre cet objectif coûte que coûte. Il y a quelques temps, j’ai découvert la technique de Jack Canfield qui recommande de faire cinq jours cinq petites actions pour atteindre un de ses objectifs. Mais si vous ne deviez en faire qu’une, c’est déjà merveilleux! Car de petit pas en petit pas, vous serez ainsi certaine d’aller au bout de vos objectifs et de vos bonnes résolutions. Si vous me suivez sur ce blog , vous savez que je vous parle de mon expérience  C’est pourquoi , certaines des méthodes dont je vous parle ne résonne peut être pas en vous , pire vous pensez qu’elles sont farfelues . Peut être que vous les avez essayées et qu’elles n’ont pas marchés sur vous .  Il y a une chose dont je suis sûre et qui est universel aux crises d’angoisse :  C’est la peur ! Vous devez uniquement travailler sur cet aspect là !  La peur est le centre du problème .  Dès qu’on a plus peur de faire une crise d’angoisse , on en fait plus ! Mon expérience sur  la remise en question  Je sais aujourd’hui  ce qui m’a conduit à faire des crise d’angoisse Je l’ai compris sur le tard,  mais j’ai du faire une introspection avant de me rendre compte de certaines choses :  J’en suis arrivé là car je ne me suis pas écoutée . J’ai commencer à faire des crises quand la situation à été trop dure à gérer pour moi  .J’étais débordée mentalement et physiquement , je n’en pouvais plus . Des traumatismes  passé non réglés aussi ont certainement du contribuer à me mener tout droit dans le mur . Mon perfectionnisme , mon manque de temps pour moi , mon envie de bien faire , mon envie d’être aimé , mon manque de lâcher prise …tout ça m’a mené vers un état de stress quasi permanent et donc vers les crises d’angoisse  Je refusais de m’arrêter cinq minute , je refusais de prendre le temps , je refusais de l’aide , je refusais de perdre le contrôle . Tout devait être parfait dans tout les domaines . Je m’infligeais un rythme de vie totalement insupportable ! Jusqu’à l’épuisement  Des rancœurs , des non-dit , des questions jamais posées ont aussi beaucoup contribué à faire sauter la marmite !  Bien sûr chaque cas est different . Peut être que pour vous , le déclencheur sera différent .  Mais c’est à vous de faire les liens , de regrouper les infos qui vous ont conduit à ses crises ? Il y a forcement des éléments déclencheurs même inconscient . Il se peut aussi que cela soit des problèmes du passé qui n’ont jamais réglé  C’est le moment de les mettre au grand jour et de faire ce qu’il faut  Ne pas se chercher d’excuse  Bien sur il y a des événements de la vie que nous ne maitrisons pas  Comme les accidents , la maladie , les décès . Des crises d’angoisses peuvent survenir après des événements douloureux . S’autoriser à souffrir est bien évidemment important . Vous allez le droit de ne pas allez bien pendant un certains temps , le temps nécessaire . Par contre vous n’avez pas le droit de vous laissez allez pendant des mois , voir des années . Il y a un moment où la vie doit reprendre son cours et vous devez allez de l’avant ! Moi aussi j’ai connu des périodes très douloureuses,  mais je ne me suis pas cachée derrière. Ca n’est pas une histoire de tempérament ou de caractère,  mais une histoire de responsabilité . Vous êtes responsable de votre vie et vous avez le devoir de faire ce qui est bon pour vous . Même si cela demande des efforts , même si cela est douloureux . Vous le devez à vous en premier , à vos enfants , à ceux qui vous aime  Vous devez être l’acteur de votre vie  Vous ne devez pas la subir  Le temps passe vite et votre vie vous appartient . Vous devez faire ce qu’il faut pour l’améliorer .C’est votre devoir . J’ai pris le temps nécessaire pour faire mon deuil , ou pour digérer certaines  situation .Mais j’ai aussi repris les choses en main ,une fois le temps venu    Le mot de la fin  La bienveillance est un aspect essentiel pour guérir de toute maladie y compris les crise d’angoisse . Etre bienveillant avec soi même est indispensable . Mais il faut aussi savoir ce mettre des coups de pieds au fesses !  Les choses ne vont pas s’améliorer d’un coup de baguette magique ! C’est pourquoi , une remise en question est aussi un élément à prendre en compte  ! Vous avez la responsabilité de votre corps et de votre santé !  Continuez à faire la même chose chaque jour  et s’attendre à des résultats différents est absurde  Vous pouvez  faire le choix que quelqu’un,  ou quelque chose , pourra vous aidez .  Ou vous pouvez décidez  dès aujourd’hui de passer à l’action et tout faire pour vous en sortir  Je m’efforce de vous donnez quelques pistes dans ce blog pour allez mieux en me basant sur mon expérience . Il en va aussi de votre responsabilité.  Écrivez aussi votre chemin , créez votre propre plan de guérison .  Qu’allez vous faire aujourd’hui pour prendre soin de vous ? Qu’allez vous faire aujourd’hui pour trouvez une solution ?  Si vous avez déjà essayer un tas de choses et connu des échecs , continuez. , essayer , chercher , soyez persévérant . Mettez y toute vos force , sortez de votre zone de confort , fixez vous des objectifs .  Si on ne fait rien , rien  ne se passe . Ne désespérez pas , si j’y suis arrivé vous le pouvez aussi .  Ne lâchez rien !  Une fois que vous aurez trouvé ce qui vous fait du bien , faites le autant de fois que nécessaire , ne lâchez pas et accrochez vous !  La vie est un combat , chaque épreuve nous font grandir . Vous avez beaucoup à gagner en menant ce combat : Votre liberté , un esprit grandit , une connaissance de vous même  Avec toute ma bienveillance Aurélie ( lili ) L’article Crises d’angoisse : est-ce ma faute ? est apparu en premier sur je vais guérir.com.

  • 5 façons de réduire son inquiétude
    par lili le 29/03/2020

    Cet article à été écrit pendant la période confinement suite au coronavirus  Étant donné les nombreuses inconnues du moment , l’inquiétude est très certainement dans tous les foyers .  Mais lorsqu’elle devient dévorante , elle peut vous rendre la vie insupportable . Pire,  elle peut augmenter votre trouble panique et votre hypocondrie . Je vous propose , six petites techniques( la première est super efficace !) qui peuvent vous aider à réduire fortement votre sentiment d’inquiétude afin de reprendre un semblant de normalité dans votre quotidien.   Technique des 30 minutes  Cette technique est certainement celle que je préfère. Elle peut vous apparaitre comme contre-productive , pourtant elle apporte une vraie solution quand votre journée est un flot incessant de pensées inquiètes ! Planifier un temps de 30 minutes peut être exactement ce dont vous avez besoin pour réduire votre anxiété . Pour commencer : déterminer un moment dans la journée où vous pourrez vous inquiéter Vous pouvez  le faire de bon matin , libérant ainsi vos tourments pour le reste de la journée . Si vous préférez , vous pouvez vous y consacrer plutôt en soirée , et ainsi vous débarrasser de toutes vos inquiétudes accumulées . Quel que soit le moment choisi , il s’agit d’accorder du temps à vos angoisses .  Des pensées intrusives surgiront certainement le reste du temps . Quand cela arrive , dites vous que vous vous en occuperez pendant les «30 minutes » prévues .  En vous engageant ainsi , vous remarquerez que vous pouvez avoir le contrôle sur vos inquiétudes . Planifier un temps spécial , vous aide à briser le bavardage mental qui vous assaille l’esprit sans interruption . Cela vous permet de vous libérez sur le moment et vous concentrer sur des pensées plus productives . De plus , en vous concentrant sur des pensées angoissantes pendant un certain temps , vous pouvez réaliser que ces inquiétudes ne sont pas si urgentes que cela .  Veillez à respecter strictement ce temps et ne pas le dépasser  Si vous voyez que vous commencez à ne plus pouvoir vous arrêter dites vous : j’y penserais demain et tenez vous y .  Écrire un journal  Poser ses  inquiétudes par écrit peut être un bon moyen de se décharger  En cette période d’isolement , vous pouvez avoir la sensation de n’avoir personne à qui parler de vos problèmes  Un journal est un moyen puissant d’entrer en contact . avec votre moi intérieur . L’écriture est bonne pour surmonter des émotions difficiles , trouver des solutions et changer la perception des choses . Laissez vous la liberté d’exprimer pleinement vos ressentis  Il a été prouvé scientifiquement qu’écrire un journal , permet d’être connectés à ses émotions et de fait,  à résoudre ses problèmes   Cela permet de clarifier son esprit et aide à se calmer ;  Grace à l’écriture vous pouvez ainsi libérer des pensées négatives et  mettre en lumière des sentiment refoulés  A l’inverse d’une discussion avec quelqu’un , vous pouvez exprimer plus librement vos peurs sans craindre d’être jugé  En ces temps de confinement , vous pouvez commencez un journal et notez tout ce qui vous tracasse , raconter vos journées , exprimez ce que vous ressentez . En gros , videz votre sac ! Personne ne vous contredira , ni ne vous jugera si ce n’est vous Repousser la procrastination  Concentrer tout son temps et son énergie sur vos inquiétudes peut être une forme de procrastination  Chaque seconde de votre vie est précieuse  Beaucoup de personnes passent du temps à s’inquiéter au lieu d’agir  Bien que la situation soit difficilement maîtrisable , il y a tout de même des choses sur lesquelles vous avez de l’emprise  Vous avez la responsabilité d’agir au lieu de subir  Faites une liste de tout ce que vous pourriez faire pour éviter d’attraper le virus , et de tout ce que vous pouvez faire pour être moins stresser  Vous allez vite vous rendre compte qu’il y a beaucoup de chose à faire et que vous avez votre partition à jouer  avez vous pratiquer des exercices de relaxation ?  manger vous sainement ?  faites vous de l’exercice ?  Attendre désespérément que les choses s’arrange ne fera qu’empirer vos inquiétudes  Vous devez concentrez votre  attention sur l’action  En plus de vous occupez l’esprit , il y a de fortes chances que votre liste établie, soit  l’occasion de vous élever spirituellement et physiquement  Peu importe ce que vous choisirez comme activité , cet isolement est l’occasion de développer de nouvelles compétences , de prendre enfin soin de vous , de résoudre certain problèmes ou de tout simplement faire ce que vous  aimez   Posez votre téléphone et passer à l’action !  . Analyser les risques  Analyser la situation permet de potentiellement en évaluer les risques  Le coronavirus est dramatique pour de nombreuses personnes , cependant elle l’est moins pour d’autres  Si vous focalisez votre attention sur les données que l’on connait , vous savez certainement que le risque mortel  pour les plus jeunes est quasi nul Vous pouvez néanmoins vous inquiétez pour vos proches plus âgés et cela est bien légitime  Mais Il y a une différence entre certitude et probabilité  Si votre esprit est  envahi par une inquiétude chronique, vos compétences en évaluation des risques peuvent être faussées. Vous pouvez vous convaincre qu’il y a une certitude pour que cela arrive , alors qu’en fait il n’y a qu’une probabilité  Vous êtes sûre de vous  , alors qu’il y aucune preuve réelle que l’événement en question  ne se produise . Un examen réaliste peut vous aider à réduire votre inquiétude  Soyez toujours lucide et mesuré sur la situation . Éviter de prédire l’avenir  Lorsque vous vous inquiétez d’un événement futur , vous vous dites en réalité  : « je peux prédire l’avenir »  Euh non , vous ne pouvez pas !  L’esprit peut nous jouer des tours et nous faire croire que ce que l’on pense est ce que qui va arriver .  La vérité est que personne n’en sait rien . Pas même vous . L’avenir se défini en parti par vos actions présentes mais aussi par des données qui vous échappent .  accepter ce qui doit être même si cela vous parait difficile Même en temps normal , l’avenir pour nous tous est incertain La situation fait juste « effet loupe » . Elle met en avant nos peurs les plus profondes : la peur de la maladie , la peur de la mort , la perte de contrôle …etc Vos peurs ne datent pas du coronavirus . Elles sont justes exacerbées par celui ci . Je ne suis pas spécialiste de l’hypocondrie car je ne l’est pas vécue mais je sais une chose plutôt sensée c’est que les personnes qui s’inquiète toujours de tomber malade ont juste envie d’avoir raison  Ce qui les soulagerait le plus venant d’un médecin , c’est qu’il confirme qu’elle avait bien raison de s’inquiéter … Si vous avez peur de la maladie , travaillez donc là dessus Pourquoi voulez vous absolument avoir raison ?  L’inquiétude en  elle-même ne sert à rien à moins qu’elle ne stimule un plan d’action.  Le mot de la fin  Les temps sont incertains . Chacun de nous,  attends avec impatience la fin du confinement mais surtout de l’épidémie . Pour pouvoir vivre cette période du mieux possible , vous devez agir.  L’action est souvent la clef de nombreux maux y compris de l’inquiétude  Je suis partisane du fait que chaque situation à des leçons à nous apprendre , peu importe l’inquiétude . Si aujourd’hui était  , une alarme ? , un signal ?  pour que nous prenions conscience de tout ce qui ne va pas dans nos vie . Que l’on court après le temps , qu’on oublie de prendre soin de nous et de nos proches , que l’on consomme exagérément et que nos rêves se limite uniquement à un but personnel . L’heure est à l’introspection collective . Bien des choses ne vont pas en ce bas monde et il est peut être temps de reprendre les choses en main  Des notions essentielles ont été oubliées mais ce virus met en lumière là où il faut rectifier le tir :  Moins de consommation  Moins de mondialisation  Plus de solidarité  Plus de temps pour nous  Car seul compte réellement , vous,  votre famille , la santé et l’harmonie .  Plein d’ondes positives , courage à vous et n’oubliez pas que  tout ceci est temporaire …. A très vite  Lili  Vous aimerez aussi : –QUESTIONNAIRE POURQUOI S’INQUIETER ?  –Mes 5 remèdes naturels anti stress                                       – 5 choses qui empirent votre anxiété  crédit photo : freepik et pixabay L’article 5 façons de réduire son inquiétude est apparu en premier sur je vais guérir.com.