Mathilde Littéraire

  1. Home
  2. »
  3. Littérature / BD
  4. »
  5. Mathilde Littéraire
Description:

Mathilde Littéraire,

Blogueuse littéraire depuis janvier 2016

Envoyer un message à un modérateur

  • la Librairie de tous les possibles - Shinsuke Yoshitake
    par Mathilde Littéraire le 29/09/2020

    Hello mes loups, je reviens aujourd’hui pour vous présenter mon avis sur le livre la Librairie de tous les possibles de Shinsuke Yoshitake Titre : la Librairie de tous les possiblesAuteur : Shinsuke Yoshitake Éditeur : MilanSortie : 05/09/2018Prix : 13.90€Nombre de pages : 104 pagesSynopsis :Tout un tas de clients fréquentent la Librairie de tous les possibles, où l'on trouve tout autant les livres dont on rêve que des accessoires de lecture rêvés, ou encore des livres sur des métiers incroyables liés au livre.Un livre pour tous les amoureux du livre, qu'ils soient jeunes ou plus vieux : Yoshitake propose de petites histoires pour répondre à chaque demande de client. Des histoires tour à tour drôles, poétiques ou plus sensibles.Mon avis :Je l'avais déjà feuilleté à sa sortie en septembre 2018 et j'avais adoré les planches proposées. Quand je l'ai vu en vente sur le Vinted de Virginie, alias Pluie de Mots, à 6 €, j'ai sauté sur l'occasion !Dans cette petite BD / manga, nous suivons le libraire de la librairie de tous les possibles et nous partage des anecdotes drôles, réelles ou fictives de ce commerce particulier et fascinant.J'ai adoré (re)découvrir ce petit livre tout mignon, aux dessins légers et simple et à l'écriture drôle et efficace ! Le tout donne un livre décalé et loufoque, à mourir de rire et qui est une lecture doudou ^^ Une très bonne BD.Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire.Mathilde Littéraire

  • Rashel Rose et le village perdu - Amélie Grosjean
    par Mathilde Littéraire le 26/09/2020

     Hello mes loups, je reviens aujourd’hui pour vous présenter mon avis sur le livre Rashel Rose et le village perdu d'Amélie Grosjean Titre : Rashel Rose et le village perdu Auteur : Amélie GrosjeanÉditeur : Auto-éditionSortie : 01/07/2020Prix : 16 €Nombre de pages : 404 pagesSynopsis :Pour fêter l’obtention de son bac, la mère de Rashel lui offre un magnifique voyage au Canada. Dès son arrivée dans le village de Lostwood, elle est accueillie par d'étranges rumeurs. Méfiante, Rashel s’interroge néanmoins : qui est responsable de tous ces enlèvements et pourquoi s’en prend-il exclusivement aux touristes ? Pour l'étudiante en journalisme, cette enquête tombe à point. Au fil des indices qu’elle découvre, elle s'aventure au cœur d’un village amérindien perdu au milieu des bois. Son enquête la mène à cette forêt qui ne semble pas aussi ordinaire qu'elle n'y paraît. Rashel y trouvera-t-elle des réponses ? Rien n’est moins sûr, surtout quand la présence d'éléments inattendus vient remettre en question toutes ses certitudes… Confrontée à une réalité qu’elle n’aurait jamais cru possible, Rashel sera-t-elle à la hauteur des découvertes qu'elle va y faire ?Mon avis :J'ai découvert Amélie Grosjean un peu par hasard (pour la petite histoire, j'ai découvert le compte Tiktok de son frère que je suis allée follow sur Instagram où il a parlé que sa soeur (donc Amélie) publiait un livre en autoédition, genre deux semaines après).Avant ma lecture, j'avais quelques craintes, étant donné que c'est un livre auto-édité (j'ai beaucoup de préjugés dessus) et l'autrice me follow aussi sur les réseaux (coucou Amélie 😘). Dès les premières pages, j'ai été plongé dans l'histoire et je me suis beaucoup attachée au personnage principal, Rashel, qui est très touchante et mimi.Franchement, je trouve ce premier tome hyper qualitatif et très bien écrit, en sachant que c'est le premier livre de l'autrice, qui a 24 ans et pour un auto-édité ; je suis très surprise et contente pour Amélie et je suis impatiente de lire le second tome !J'y ai trouvé quelques mini-défauts, en tant que libraire et ayant fait des études d'éditions, dans la mise en page, mais c'est vraiment des détails qui ne dérangent pas la lecture ! Et l'autre chose qui m'a légèrement énervé est le surnom donné à l'héroïne, Amélie la surnomme la Parisienne et l'utilise tous le temps, cela m'a énervé haha ^^ En ayant discuté avec l'autrice, j'ai compris pourquoi Amélie donne ce surnom tous le temps. Cela a un lien avec les prochains tomes.Bravo Amélie,je suis impatiente de lire tes prochains livres !Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire. Mathilde Littéraire

  • // Plan with me // Octobre 2020 // Bullet Journal //
    par Mathilde Littéraire le 24/09/2020

     Hello mes loups ^^Nous nous retrouvons aujourd'hui pour parler de Bullet Journal ! Je vous partage mes pages du mois d'octobre dans cet article !Pour ce mois d'octobre, j'ai choisi le thème de l'automne, je suis très inspirée par le Pumpkin Automn Challenge.Ma page de gardeA gauche, mon Monthly Log. A droite, la 1e semaine.Mes doubles-pages, semaine 2 et 4Et voici ma petite vidéo TikTok, cela me fait plaisir de proposer mon bullet journal sur TikTok (j'y passe ma vie haha :D ). J'en profite pour faire ma pub pour mon TikTok, je vous invite à m'y rejoindre, juste ICI. @mathilde_litteraire mon bullet journal d'octobre ##bulletjournal ##october ##octobre ##mathildelitteraire ##booktok ♬ Harry Potter Theme Song - Ost Et voilà pour mon Bullet Journal d'octobre. J'espère que ça vous a plu ! Quelle méthode utilisez-vous pour vous organiser au quotidien (agenda, To-do list, téléphone ...)Mathilde Littéraire

  • le Patient - Timothé le Boucher
    par Mathilde Littéraire le 22/09/2020

    Hello mes loups, je reviens aujourd’hui pour vous présenter mon avis sur le livre le Patient de Timothé le Boucher Titre : le PatientAuteur : Timothé le BoucherÉditeur : GlénatSortie : 10/04/2019Prix : 25 €Nombre de pages : 296 pages  Synopsis :À quoi bon se souvenir qu’on a vécu l’enfer ?La police arrête une jeune fille errant dans la rue, couverte de sang, un couteau à la main. En se rendant chez elle, les agents découvrent avec effroi une scène de massacre : toute sa famille a été assassinée... 6 ans plus tard, Pierre Grimaud, l’unique survivant du « massacre de la rue des Corneilles », se réveille d’un profond coma. L’adolescent de 15 ans qu’il était au moment des faits est aujourd’hui un jeune homme de 21 ans. Désorienté, encore paralysé et souffrant d’amnésie partielle, il est pris en charge par le docteur Anna Kieffer, psychologue spécialisée sur les questions de criminologie et de victimologie. Pendant leurs séances, Anna tente de l’amener à se souvenir des circonstances du drame, malgré ses pertes de mémoire. Pierre lui évoque la présence mystérieuse d’un « homme en noir » qui hante ses rêves, probable réponse inconsciente à son traumatisme. Après plusieurs rendez-vous, Anna découvre en Pierre un être sensible et très intelligent. Touchée par son histoire, elle se met même à le prendre en affection. Petit à petit, une véritable complicité s’installe entre eux. Anna n’imagine pas à quel point ce patient va changer sa vie…Après le remarqué Ces jours qui disparaissent, Timothé Le Boucher revient avec un ouvrage témoignant une nouvelle fois de sa science narrative exemplaire. S’inscrivant dans une veine plus réaliste, Le Patient est un thriller psychologique prenant et surprenant, laissant entrevoir quelques-uns des thèmes de prédilection de l’auteur : le rapport à l’autre, la notion du « temps », de l’identité et de la mémoire.Mon avis :C'est une bande-dessiné que j'avais vu passer sur bookstagram et en librairie et j'avais pas mal peur de la lire, malgré mon envie irrésistible de le faire.Il s'agit d'un thriller psychologique, l'histoire d'un garçon de 21 ans qui vient de passer 6 ans dans le coma, après qu'on l'ai retrouvé à moitié mort, sa sœur en sang un couteau à la main et le reste de leur famille mort. le docteur Anna Kieffer, psychologue spécialisée, le prend en charge pour comprendre ce qui s'est passé ce soir-là et sur son état de santé mental.C'est la première fois que je lis une bande-dessiné sur ce thème  et dans ce genre, je me demandais comment cela allait être mis en place. Et je n'ai pas été déçu !Très vite, nous sommes plongé dans l'histoire et les illustrations magnifiques. Ces illustrations nous plonge dans l'histoire et dans l'ambiance sombre. Je n'ai pas pu décrocher de l'histoire, je voulais savoir ce qui s'était passé le soir du massacre de la rue des Corneilles. Les illustrations et le texte sont incroyables et nous met dans un état assez difficile.  Tout s'enchaîne assez rapidement et au fur et à mesure, la plupart de nos questions trouvent leurs réponses. Même s'il me reste encore quelques questions qui n'ont pas eu leurs réponses, cela ne m'empêche pas d'avoir adoré Le Patient.Cela me donne envie de découvrir son autre BD, Ces jours qui disparaissent.Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire. Mathilde Littéraire

  • Ce sera moi - Lyla Lee
    par Mathilde Littéraire le 19/09/2020

     Hello mes loups, je reviens aujourd’hui pour vous présenter mon avis sur le livre Ce sera moi de Lyla LeeTitre : Ce sera moiAuteur : Lyla LeeÉditeur : HachetteSortie : 26/08/2020Prix : 17 €Nombre de pages : 340 pagesSynopsis :Skye Shin a tout entendu. Les filles grosses ne devraient pas danser. Elles ne devraient pas porter des couleurs vives. Elles ne devraient pas attirer l’attention sur elles. Mais Skye rêve de rejoindre le monde pailleté de la K-Pop, et pour cela elle est prête à briser toutes les règles que la société, les médias et même sa propre mère ont établies pour les filles comme elle.Skye se présente à un concours télévisé, avec à la clé un poste d’apprentie star de la K-Pop. Elle est prête à tout pour gagner, prête à affronter la fatigue des répétitions, les difficultés de la compétition, les drames de la télé-réalité. Mais rien ne l’avait préparée à la grossophobie des membres du jury, aux haters sur les réseaux sociaux… et encore moins à un rapprochement avec un de ses concurrents, Henry Cho. Pour autant, Skye n’oublie pas son objectif : devenir la première star grande taille de la K-Pop au monde. Ce qui signifie remporter la compétition… sans se perdre elle-même.Mon avis :Je tiens à remercier Babelio et les éditions Hachette pour l'envoie de ce livre.Ce sera moi parle d'une adolescente américano-coréenne, Skye Shin, danseuse et chanteuse de talent. Peu d'adulte croit en elle car elle fait du 46, elle est grosse. Cela ne l'arrête pas à réaliser ses rêves, notamment à participer à un concours télévisé entièrement dédié à la K-Pop diffusé aux USA et en Corée du Sud, un stage en Corée à la clé. Skye est convaincu de ses capacités et des difficultés de la compétition, d'autant plus lorsque la nouvelle star coréenne, Henry Cho, fait partie des concurrents. Le résumé me tentait beaucoup par rapport au personnage, dans lequel j'ai pu me reconnaitre sur certains aspects. Du coup, j'étais ravi de l'avoir en service presse via Babelio (bien que je me le serais acheté quoiqu'il arrive ^^). Et je l'ai dévoré en deux jours à peine ! C'est un roman jeunesse, mêlant le contemporain, le feel-good et la romance, avec des personnages hypers variés : l'héroïne est grosse, coréenne, bisexuelle et danse et chante à merveille, l'autre personnage principal, Henri, est bisexuel, coréen et mannequin. Tous les deux viennent de Corée du Sud où ils ont vécus quelque temps chacun et cela les a beaucoup marqués, la mentalité et la façon de vivre n'y sont pas du tout les mêmes qu'aux Etats-Unis.Skye participe au concours pour se prouver et prouver à ses proches qu'elle est capable de réussir là où ils pensent qu'elle va échouer. A travers ce personnage, l'autrice aborde beaucoup de sujets sensibles tels que des préjugés (comme quoi les gros.ses ne doivent pas danser, que certaines danses et styles de musiques sont réservés qu'à une minorité), la sexualité (personnages LGBT+), les standards de beauté (grossophobie, les différents entre les pays Asiatiques et les pays Occidentaux...), la célébrité et ce que ça engendre, les réseaux sociaux (notamment le mauvais côté de leurs utilisations).J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman et m'a rappelé ce que j'aime dans la littérature Young Adult : des personnages variés et forts(culture différente, orientation sexuelle différente, religion différente, différence physique, mentale ...), qui se battent pour leurs valeurs et leurs droits ; des histoires qui me font voyager et font travailler mon imaginaire.Un bon roman à découvrir et dont il faut parler !Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire.Mathilde Littéraire

  • // Bookhaul // Librairie Maruani et librairie Eyrolles //
    par Mathilde Littéraire le 16/09/2020

    // Bookhaul // Librairie Maruani et librairie Eyrolles //

  • Mon Père, Ma Mère, Mes tremblements de terre - Julien Dufresne-Lamy
    par Mathilde Littéraire le 15/09/2020

     Hello mes loups, je reviens aujourd’hui pour vous présenter mon avis sur le livre Mon Père, Ma Mère, Mes tremblements de terre de Julien Dufresne-LamyTitre : Mon Père, Ma Mère, Mes tremblements de terreAuteur : Julien Dufresne-LamyÉditeur : BelfondSortie : 20/08/2020Prix : 17 €Nombre de pages : 249 pagesSynopsis :Dans cette salle, Charlie, quinze ans, patiente avec sa mère. D’ici cinq heures, son père sortira du bloc. Elle s’appellera Alice. Durant ce temps suspendu, Charlie se souvient des deux dernières années de vie de famille terrassée. Deux années de métamorphose, d’émoi et de rejet, de grands doutes et de petites euphories. Deux années sismiques que Charlie cherche à comprendre à jamais. Sur sa chaise d’hôpital, tandis que les heures s’écoulent, nerveuses, avant l’arrivée d’Alice, Charlie raconte alors la transition de son père, sans rien cacher, ce parcours plus monumental qu’un voyage dans l’espace, depuis le jour de Pâques où d’un chuchotement, son père s’est révélée. Où pour Charlie, la terre s’est mise à trembler.Mon avis :Je remercie les Editions Belfond pour ce service presse. Ce livre est sortie pour la Rentrée Littéraire 2020.Dans ce livre, nous suivons Charlie, un adolescent de 15 ans. Son père est en vérité une femme dans le corps d'un homme. Charlie nous parle de ces changements et ces tremblements de terre qui surviennent dans sa vie et celle de sa famille.C'est la première fois que je lis un livre sur le sujet du transgenre et j'étais curieuse de voir ce que ça allait donner. Les chapitres très court et l'écriture fluide m'ont entraîner dans l'histoire, j'ai eu du mal à lâcher le livre. Durant toute l'histoire, Charlie alterne entre le présent, où il attend à l'hôpital son père qui est au bloc opératoire pour l'une de ses opération, et le passé, depuis l'annonce de son père qu'il est transgenre. Cette alternance est très fluide et cela nous immerge encore plus dans l'histoire. D'autant plus que celle-ci est très poétique et belle, c'est une magnifique histoire de famille, d’entraide et d'amour envers nos proches.Je ne peux pas dire si tout est correct du point de vu de la transidentité car je ne suis pas concernée, néanmoins, je suis très contente qu'il y ai un tel livre sur ce sujet !Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire.Mathilde Littéraire

  • Harcelée à l'école, doubles peines - Raphaëlle et Isabelle Paolini
    par Mathilde Littéraire le 12/09/2020

    Hello mes loups, je reviens aujourd’hui pour vous présenter mon avis sur le livre Harcelée à l'école, doubles peines, de Raphaëlle et Isabelle PaoliniTitre : Harcelée à l'école, doubles peines, une mère et sa fille racontentAuteur : Raphaëlle et Isabelle PaoliniÉditeur : la Boite à PandoreSortie : 20/10/2016Prix : 16,90 €Nombre de pages : 147 pagesSynopsis :Un mois de harcèlement, quatre ans de dépression. Raphaëlle, adolescente choyée, élève d’une des plus élitistes écoles parisiennes, a payé très cher l’agression violente et sans répit de « camarades » de classe, qui pensent pouvoir tout se permettre.Ce long tunnel, marqué par les tentatives de suicide, la boulimie, les TOC et la déscolarisation, est aussi celui d’Isabelle, sa mère, qui vit l’effondrement de sa fille comme une remise en cause de ses qualifications de parent.Mais dans cette famille peu conventionnelle, la vitalité et la détermination sont les plus fortes. La lumière viendra de là où on ne l’attendait pas.Tantôt sous la plume de Raphaëlle, tantôt sous celle d’Isabelle, ce livre juste et utile, à l’écriture tendue, témoigne également de l’amour immense qui unit mère et fille. Un amour qu’aucun harceleur n’a pu détruire.Préface d’Emma Paolini.Mon avis :C'est le premier témoignage que je lis sur le thème du harcèlement scolaire (dans la forme du livre, j'entend). Vous savez surement que ce sujet m'intéresse et m'interpelle.Dans ce témoignage, une mère et sa fille partagent l'expérience horrible et marquante du harcèlement scolaire qu'a vécu la fille, Raphaëlle, et les conséquences que cela a eu sur elles deux et sur leur famille.Un récit à double voix poignant, juste et utile. On découvre comment et pourquoi Raphaëlle a subit du harcèlement scolaire, bien que cela est abordé très rapidement au début, son harcèlement a duré un mois complet et s'est lentement arrêté au fil des mois suivants. Au fils des pages, Raphaëlle et sa mère nous raconte les quatre années suivantes, le long combat contre ce fléau et contre la dépression, les TOC et l'échec scolaire.Ces parties-là sont très utiles. Le témoignage de Raphaëlle est touchant, on comprend bien l'impact, certes court, du harcèlement. Le témoignage de sa mère, Isabelle, apporte un autre éclairage, l'impact sur la famille. Néanmoins, j'ai trouvé que le récit de la mère prenait toute la place ici et n'apportait pas l'éclairage nécessaire et que j'attendais ; Isabelle partage beaucoup de choses qui n'ont aucun rapport avec le harcèlement et ses impacts sur sa fille (quel est l’intérêt de raconter ses vacances avec ses amis ? A part sa petite remarque sur sa fille qui ne veut pas faire de ski, ça n'apporte rien). Une bonne lecture, sans plus. Il existe d'autres livres sur le même thème, plus développés et approfondis. Toute une liste est disponible sur Babelio, ici.Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire.Mathilde Littéraire

  • souviens-toi que tu m'aimes - Catherine-Rose Barbieri
    par Mathilde Littéraire le 08/09/2020

    Hello mes loups, je reviens aujourd’hui pour vous présenter mon avis sur le livre souviens-toi que tu m'aimes de Catherine-Rose BarbieriTitre : souviens-toi que tu m'aimesAuteur : Catherine-Rose BarbieriÉditeur : Eyrolles, RomanSortie : 03/09/2020Prix : 16 €Nombre de pages : 416 pagesSynopsis :Lorsqu'Héloïse rencontre James dans ce wagon du TGV Lyon-Paris, le coup de foudre est réciproque.Mais rien n'est simple pour Héloïse. D'abord, elle ne croit pas au coup de foudre : le romantisme, très peu pour elle ! Ensuite son sens de la loyauté est particulièrement aigu, au point d'être dans cette histoire un vrai handicap. La jeune femme fait donc taire ces sentiments inédits dont elle ne sait que faire, et ce qui aurait pu être le début d'une belle idylle en reste là.Deux ans et demi plus tard, après bien des épreuves et pas mal d'errance, Héloïse et James se retrouvent par hasard en Ecosse. Le cœur d'Héloïse n'a rien oublié. Elle est prête à croire que le destin vient de lui accorder une faveur.James, en revanche, ne se souvient pas d'elle. En effet, beaucoup de choses ont changé en deux ans et demi. Beaucoup, oui, mais pas toutes...Mon avis :Je tiens d'accord à remercier Babelio et les Editions Eyrolles pour l'envoi du service presse et l'invitation à la soirée avec Catherine-Rose Barbieri, dans les locaux de Babelio, aujourd'hui même, à l'occasion de la sortie du livre.Ce roman est une romance contemporaine très feel-good. Une histoire d'amour entre Héloïse et James, elle est française, il est écossais. Un véritable coup de foudre dans un TGV Lyon-Paris, une soirée entre amis à Paris qui pourrait être le début d'une belle relation. Pour Héloïse, cette relation est impossible. Deux ans et demi plus tard, après bien des épreuves et des évolutions, Héloïse et James se retrouvent par hasard en Ecosse. Elle n'a rien oublié, lui ne ne souvient de rien.Je ne suis pas du tout sensible aux romances. Toutefois, cette romance est aussi feel-good et contemporaine, ce qui m'as beaucoup plu car l'autrice a bien mélangé ces trois genres et l'un a autant sa place que l'autre. Et l'histoire de James et Héloïse est si prenante que je n'ai été que séduite par celle-ci ! L'autrice pose une alternance de point de vue entre Héloïse et James, j'aime particulièrement ce genre de chose car cela fait avancer l'histoire différemment et on s'attache plus facilement aux personnes et à leurs histoires, du fait que leurs points de vues est abordé. On comprends beaucoup de choses aussi, cela permet d'aller plus loin dans l'histoire, sans perdre le lecteur. En tout cas, c'est très bien amené ici. D'autant que les personnages nous baladent entre Pierrelatte (la ville natale d'Héloïse), Paris, l'île de Skye (la ville natale de James) et Glasgow ; ce qui nous fait beaucoup voyagé !L'histoire de James et Héloïse est certes romancée et légère, elle est prenante et touchante, c'est une lecture-doudou, qui fait du bien, qui nous fait voyager, qui nous apporte de l'amour et du réconfort.Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire.Mathilde Littéraire

  • la Voie des Oracles, tome 03 - Estelle Faye
    par Mathilde Littéraire le 05/09/2020

    Hello mes loups, je reviens aujourd’hui pour vous présenter mon avis sur le tome 03 de la Voie des Oracles d'Estelle Faye.Titre : la Voie des Oracles, tome 03Auteur : Estelle FayeÉditeur : ScrineoSortie : 21/04/2016Prix : 16.90 €Nombre de pages : 316 pagesSynopsis :L’intervention de Thya a changé l’Histoire. Vingt ans après, guidé par Thya, Aylus est devenu Empereur. Il règne à Rome en basant toutes ses décisions sur la divination et s’entoure d’oracles plutôt que de conseillers. Tout cela, il en est persuadé, est pour le plus grand bien de son peuple. Ayant créé une théocratie redoutable, il n’hésite pas à sacrifier des centaines de vies humaines au nom d’un avenir meilleur promis par les oracles. La ville de Rome elle-même a changé. Les statues de Tirésias, d’Apollon, de Cassandre ornent désormais le forum, et le symbole d’Aylus, un grand œil pourpre, qui pleure des larmes de peinture, recouvre les murs et les stèles des rues.Pour avoir perpétré une tentative d’assassinat sur son frère, Gnaeus Sertor, le père de Thya, a été démis de toutes ses fonctions dans l’armée, privé de son statut de sénateur, et exilé dans la plaine du Pô, dans une latifundia dont il ne sort plus, rongé par la culpabilité.Mon avis :Je m'excuse pour le retard de cette chronique. Je suis dans la dernière ligne droite dans mes révisions du BTS que je passe en candidat libre et je ne vois pas le temps passé.J'avais rencontré à plusieurs reprises l'autrice lors de salons littéraires, notamment celui de Livre Paris 2019, où j'ai acheté le premier tome de cette trilogie. Mon avis sur le premier tome ici, et sur le second tome ici.C'est une trilogie fantasy, jeunesse et historique, se passant au Ve siècle. Un troisième tome en forme d'uchronie terrifiante. A vouloir changer le passé, c'est le futur qu'on met en péril.Je n'ai pas plus que ça aimé le premier et bien apprécié le second tome, alors je m'attendais à vraiment bien aimer ce troisième tome. Et c'est ce qui s'est passé ! La tension monte, des personnages qu'on connait mais qui sont différent car l'Histoire a été modifié, j'ai pris plaisir à redécouvrir les personnages, voir les choix différents qu'ils font suite à ce qui s'est passé à la fin du tome 02, tout en étant fidèles à ce qu'ils sont dans les précédents tomes.Un troisième tome qui m'as séduite et qui conclut très bien la série pour moi. Les personnages comprennent petit à petit ce qui se passe, se remettent en question, réparent leurs erreurs. L'histoire s’enchaîne et je n'ai pratiquement pas pu le lâcher, jusqu'à la conclusion.Une très bonne fin de trilogie. Voilà pour mon avis ! L’avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire.Mathilde Littéraire