sask and the cities – de l’eczéma à une vie healthy

  1. Home
  2. »
  3. Beauté
  4. »
  5. sask and the cities – de l’eczéma à une vie healthy
Description:

Hello! Je m’appelle Saskia, j’ai 26 ans et je fais de l’eczéma depuis la naissance. Je me suis donnée pour résolution 2020 de prendre mon courage à deux mains et de me lancer dans l’écriture d’un blog retraçant mon combat pour soigner ma peau de façon clean et naturelle.

Envoyer un message à un modérateur

  • Soigner naturellement son eczéma partie 2/3 : "quand c'est rouge et sec"
    par Sask_and_the_Cities le 28/10/2020

      Photo by la géniale Astrid Mézière + Pinterest // Moi qui essaye de faire une pose stylée symbolisant la démangeaison de l’eczéma  Hi guys ! J’espère que vous allez bien ! Je vous retrouve aujourd’hui pour la deuxième partie de l’article “comment soigner naturellement son eczéma”. L’article est un peu long mais il y a beaucoup à dire et j’ai essayé d’être la plus précise possible en espérant que ça puisse vous aider. N’hésitez pas à me dire si c’est le cas ! ;)Comme je vous le disais dans la partie 1 de ce thème, j’ai compris que ma plaque d’eczéma connaissait trois moments:1- au début, la plaque est rouge vif: l’inflammation est à son pic (routine à suivre ici)2- puis, l’inflammation se calme, la peau devient moins rouge mais puisqu’elle commence devenir sèche, souvent craquée et marquée par le grattage (on dirait qu’elle pèle)3- enfin, quand je n'’ai plus d’inflammation, la peau est vraiment sèche et craquelée (je suis entrain de tester plusieurs produits pour vous faire un bon retour soon)Dans cette partie, je partage avec vous la routine beauté que je suis en ce moment lorsque ma plaque d’eczéma en est à la deuxième étape, qu’elle est rouge et sèche à la fois. C’est la forme la plus longue de mon eczéma et certaines plaques durent des semaines entières. N’oubliez pas une chose: plus vous traiter tôt la plaque, plus vite elle partira. Cette période est assez compliquée car il faut non seulement traiter l’inflammation mais en plus apporter beaucoup de nutrition et d’émollients à la peau qui s’assèche totalement.Si vous avez déjà été voir un dermato pour votre eczéma, il vous a certainement donné un dermo-corticoïde pour traiter l’inflammation et un émollient pour réparer et nourrir votre peau en parallèle. L’idée reste la même pour se traiter naturellement: les dermo-coticoïdes sont remplacés par l’argile verte, véritable héro pour l’eczéma qui va permettre d’assainir et purifier la peau. Les émollients seront des baumes et huiles végétales, en pression à froid et non raffinés (pour en conserver toutes les propriétés). Je vous explique tout ici, c’est parti !   Dans l’ordre de gauche à droite: hydrolat de tilleul, beurre de karité, argile verte, huile de noix de coco, aloe vera  Routine beauté contre la plaque rouge et sèche Le matin Etape 1 - Sous la douche, j’utilise un savon surgras et doux —> j’utilise toujours en ce moment le Mademoiselle Bio aux trois laits (Amande, Avoine et Anesse). Cela peut vous surprendre mais je me suis rendue compte que mon eczéma se calmait très rapidement lorsque j’évitais de mettre de l’eau dessus. Donc, je fais attention à ne mettre du savon sur mes plaques qu’un jour sur deux. You can call me crado. Etape 2 - En sortant de la douche en ce moment, j’applique de l’hydrolat de Tilleul ou de Bleuet sur un coton réutilisable et je tapote mes plaques —> pour calmer les démangeaisons et apaiser l’inflammation due au contact avec l’eau. Etape 3 - Je passe à la partie émolliente : en ce moment, je commence par mettre du jus d’Aloé Vera puis je mets un peu de beurre de Karité puis un peu d’huile de Coco. Ca peut paraître un peu lourd mais c’est une combo gagnante, je peux vous l’assurer. C’est la seule qui m’a calmée les démangeaisons, les tiraillements et la sècheresse. Cela met du temps à pénétrer, donc c’est à ce moment là que je prend thé matinal ou que je me maquille.Tout au long de la journée:si ma peau tire: je mets du gel d’Aloe Verasi ma peau gratte: je mets de l’hydrolat de tilleul/bleuet puis de l’Aloe Vera si ça continue  Photo by la géniale Astrid Mézière // On a bien rigolé pendant ce shoot! Merci à toi Astrid <3  LE SOIREtape 4 - Quand j’en sens le besoin, je fais cataplasme d’Argile Verte (jusqu’à ce que ça ne me gratte plus) —> c’est la seule façon de calmer l’inflammation. Vous trouverez ici comment je le fais. Etape 5 - Je mets de l’hydrolat de Bleuet ou de Tilleul à l’aide d’un coton réutilisable (comme pour l’étape 2)Etape 6 - Je mets du gel d’Aloe juste après et c’est tout —> je me suis rendue compte qu’en mettant trop d’émollient sur ma plaque, ça me grattait davantage donc avant de me coucher je ne mets que de l’Aloe et je ne mets de l’émollient qu’une fois par jour. VOUS AIMEREZ AUSSI: •Irritations, démangeaisons, pellicules: voici ma lotion 100% naturelle & apaisante du cuir chevelu•JE TESTE LA CURE DE JUS DE CÉLERI POUR L’ECZÉMA: POURQUOI ET COMMENT?•Anti-anxiété/Stress: le pouvoir de l'écriture, mes 4 techniques pour remonter le moralAnti-anxiété/Stress: la respiration, mes 4 techniques préférées pour s’apaiser (cohérence cardiaque/ayurvéda) Plus d'articles "beauté" Aussi:Une fois par semaine, effectuer un bain au lait d’Avoine et à la Mer Morte, je détaille ici comment je le fais, vous allez voir c’est un vrai plaisir Si vous le pouvez, exposez vous au soleil régulièrement, ne serait-ce que quelques minutes, toujours avec un SPF élevé, ça apporte beaucoup d’amour et de bien pour l’eczéma Les émollients sont différents des crèmes hydratantes car un émollient “est une substance qui amollit et relâche les tissus tendus, tension le plus souvent due à une inflammation” (merci Wikipédia) et du coup, il laisse souvent un film gras et prend beaucoup de temps à pénétrer. Ce n’est pas le cas de la crème hydratante.Attention si vous êtes allergiques aux fruits en coque, le Beurre de Karité pourrait ne pas vous convenir, mettez en sur une petite partie de votre peau avant d’en mettre en grande quantité et n’hésitez pas à me dire si vous ne le supportez pas, je vous trouverez une alternativeLa qualité des produits fait la différence pour cette routine. Je suis entrain d’écrire un article sur les endroits où je shoppe mes produits Si vous prenez votre douche le soir, inversez la routine ;) L’idée étant que c’est après la douche qu’il faut émollier, car les pores de la peau sont ouverts et ça permet de “bloquer” l’hydratation !prendre le corps dans sa globalité Comme je le disais dans l’article précédent, j’ai réussi à commencer de contrôler mon eczéma en changement profondément mais simplement mon train de vie, c’est d’ailleurs la raison de ce blog. Lors d’une poussée d’eczéma, mettre des crèmes peut aider bien sûr, mais cela ne soigne que le symptôme et pas le problème. Les effets de cette routine sont devenus efficaces quand j’ai fait vraiment attention à certains aspects de mon alimentation (que je décris ici) et que j’ai mis en place un vrai rituel/quotidien pour mes jours de crise (que j’explique juste là). Voilà, j’espère de tout coeur que cette routine vous aidera. Je teste plein de nouvelles technique et le plus important c’est d’essayer et se faire sa propre opinion sur différentes techniques, car chaque corps et chaque eczéma est différent, et surtout d’être patient. On va y arriver!!Je reste à votre dispo pour en parler avec vous et n’hésitez pas à me dire en commentaire si vous suivez cette routine et si elle fonctionne pour vous ou si vous en avez d’autres à partager ;)Passez une belle journée, A bientôt, Sask

  • Review #9: le Nettoyant Lacté, Laboratoires Novexpert
    par Sask_and_the_Cities le 15/10/2020

    Odeur douce, légèrement sucrée, texture crémeuse et légère Il y a plusieurs choses que j’ai comprises niveau skincare ces dernières années: 1- même si on a la peau sensible, il faut se nettoyer le visage tous les jours avec un produit adapté 2- c’est pas parce que ça ne mousse pas que ça ne nettoie pasJe pense que ces deux points résument assez bien ce dernier produit testé.Le flacon est fini, voici mon avis après test!Nettoyant Lacté des Laboratoires Novexpert, MON TEST & AVISNETTOYANT LACTÉ, LES 6 QUESTIONS ESSENTIELLES•QUOI ? Un lait nettoyant pour le visage 100% naturel (ce qui est rare), vegan, made in France, à base d’aloé vera et de probiotiques pour renforcer le film hydrolipidique de la peau, pour les peaux sensibles•POURQUOI ? Car les nettoyant qui moussent décapent la peau et la flore cutanée. Quand on a la peau sensible il faut protéger avant tout notre peau et la nettoyer en douceur. •QUAND ? Tous les soirs. Après s’est démaquillé les yeux et avoir démaquillé son visage avec une huile genre huile de coco (pour faire un bon double nettoyage)/ ou seule, si pas beaucoup de maquillage (ou si flemme!).•COMMENT ? Prendre une noisette du produit à appliquer sur peau sèche, masser en mouvement circulaire et rincer. •COMBIEN ? 18,90€ les 200ml (sur le site officiel de la marque)•OÙ ? dispo aussi chez Mademoiselle BioVOUS AIMERIEZ AUSSI: •SOIGNER NATURELLEMENT SON ECZÉMA: “QUAND C’EST ROUGE VIF ET QUE ÇA BRÛLE”•REVIEW #2: LA FAMEUSE CRÈME PURIFIANTE DR HAUSCHKA•REVIEW #3: BRITISH SUMMER TIME, LA CRÈME SOLAIRE VISAGE DE PAÏ•IRRITATIONS, DÉMANGEAISONS, PELLICULES: VOICI MA LOTION 100% NATURELLE & APAISANTE DU CUIR CHEVELUZOOM sur la compoOn est sur un produit 100% naturel ce qui est super rare! c’est souvent autour des 95% mais là 100% je dis chapeau!Voici les grands moments la compo : Huile de Graine de Tournesol: émollient cutané (assouplit et adoucit) + vrai antioxydant (prévient du vieillissement cellulaire) Glycerin: hydratant, protège la peau des agressions extérieures, émollient et humectant (donne sa fluidité au produit)Palmitic Acid: émollient et agent émulsifiant (créer le mélange entre l’eau et l’huile) Aloe Vera: anti-inflammatoire, cicatrisant, hydratant puissantLactobacillus ferment: probiotique, permet de protéger la barrière cutanée Sel de Magnesium: humectant et permet de garder la peau en bonne santéArginine: acide aminé essentiel au corps (pour synthèse des protéines), il maintient la peau en bonne santé et masque les odeursVitamine E: antioxydant, conservateur naturel, maintient la peau en bon état et réduit l’odeur de base d’un produitJe n’ai pas parlé des ingrédients types tensio-actifs, émulsifiant etc..Liste INCI complète ici voir tous les articles beauté VERDICT FINAL GOJ’ai adoré ce produit. Il sent super bon, la compo est dingue et il laisse en effet la peau douce. Seul ou en deuxième étape de double cleansing, il est top. Ma peau eczémateuse et parfois acnéique l’a super bien supporté. SI VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LE BLOG, JE VOUS INVITE À LIRE CET ARTICLE:•POURQUOI J’AI COMMENCÉ CE BLOG: WELCOME TO SASK AND THE CITIESEt vous, avez-vous déjà testé ce produit? Est-ce que vous avez d’autres produits à me recommander ? Plein de bisous et à très vite, Sask

  • Meet Charles: "avec le recul, je me rends compte que l'eczéma a été une chance"
    par Sask_and_the_Cities le 13/10/2020

    Voici Charles :) Charles, c’est un peu le boss de l’eczéma. C’est lui qui a créé le fameux groupe privé Facebook “Soigner Naturellement Son Eczéma France”(que je vous recommande chaudement d’ailleurs). Il est communément appelé Eczéma Atopique sur les réseaux (rien que ça!). J’étais impatiente d’échanger avec lui et d’en découvrir davantage sur sa vision et gestion de l’eczéma. C’est parti ! 1- Depuis quand as-tu de l'eczéma ?Depuis que je suis tout petit. Il y a eu une accalmie pendant l’adolescence, mais c’est revenu dans le coup de mes 20 ans.2- Où as-tu eu de l'eczéma? Et ou en as-tu maintenant?  Initialement, il était localisé dans les plis du coude, derrière les genoux, sur le crâne et le cou. Je n’en avais plus jusqu’à ce que je m’amuse à reprendre un peu de bardane. En cure de détox, la bardane fait tout dériver via la peau et j’ai eu de l’eczéma à nouveau ces derniers-temps avec ça sur les paupières, les coudes et le cou.3- Comment soignes-tu/as tu soigné ton eczéma? J’ai utilisé de la cortisone pendant quelques années mais j’ai arrêté en 2013 quand j’ai décidé de vraiment changer mon hygiène de vie. Depuis, je me soigne avec l’alimentation et des cures de plantes pour drainer mes émonctoires et nettoyer mes organes de l’intérieur, j’ai aussi essayé quelques médecines alternatives. Je n’ai plus touché à la cortisone depuis 2013 même lorsque mes plaques reviennent et je n'ai vraiment pas envie d’en reprendre.4- As-tu compris quelles étaient les causes de ton eczéma? Si oui, comment as-tu eu ton déclic ? Cela fait longtemps que je me renseigne sur tout ce qui touche à la santé et l’alimentation : j’ai une sœur qui est naturopathe donc forcément, j’ai été très sensibilisé à cette approche-là. En 2015, j’ai fait une grosse crise, je me suis beaucoup renseigné sur la naturopathie et sur comment désengorger les émonctoires et s’assainir de l’intérieur. C’est là que j’ai découvert l’hygiénisme et les cures de jus. C’est ce qui m’a permis de mettre en place une sorte de “protocole “ et mon eczéma est parti en quelques mois (alors que j’avais galéré avec pendant des années). J’ai donc compris que mon eczéma venait d’un engorgement de mes émonctoires. 5- De quels produits & habitudes tu ne peux plus te passer? Aussi bien des crèmes, que des soins, des compléments alimentaires, des régimes etc.. dis-nous tout! Je ne suis pas trop orienté produit, je suis plutôt pour l’hygiénisme.. Niveau compléments alimentaires: je prends de la vitamine D en hiver et parfois de la spiruline. Pour l’eczéma, on a les probiotiques pour le microbiote qui sont à prendre sur le long terme, l’eau de Quinton qui est magique et le psyllium qui est parfait pour nettoyer son intestin en douceur. Je fais aussi des cures de radis noir pour le foie et les reins. Je préfère ne pas dépendre des compléments alimentaires et que ça vienne d’un tout, d’un terrain que l'on rétablit à la base: même si la qualité nutritionnelle des aliments a diminué ces dernières années, je ne pense pas qu'on doive prendre des compléments sur le long terme.Niveau soins, il y a les huiles végétales d’avocat et de calendula qui m’aident, ainsi que l’huile végétale de rose musquée sur les paupières. L’eau florale de lavande ainsi que l’aloe vera en gel ont bien fonctionné aussi.Enfin niveau habitude, je dirais le jeune intermittent (et même le jeune sec!), le “manger sain” et le sport. Ah et du coup, je ne peux pas me passer de mon extracteur de jus aussi ! VOUS AIMEREZ AUSSI:ANTI-ANXIÉTÉ/STRESS: LA RESPIRATION, MES 4 TECHNIQUES PRÉFÉRÉES POUR S’APAISER (COHÉRENCE CARDIAQUE/AYURVÉDA)MES 8 CONSEILS ALIMENTAIRES ANTI-INFLAMMATIONANTI-ANXIÉTÉ/STRESS: LE POUVOIR DE L'ÉCRITURE, MES 4 TECHNIQUES POUR REMONTER LE MORALMEET LAURIE: DE L’ECZÉMA MAIS PAS QUE… OU COMMENT J’AI CONNU LE SYNDROME DE LA PEAU ROUGE6- Comment as-tu réussi à gérer tout l'aspect émotionnel de l'eczéma?J’ai mis du temps avant de comprendre que c’était un aspect très important de la maladie (et de la santé en général).Même si je n’ai pas creusé cet aspect-là de mon côté, j’ai compris à travers de nombreuses lectures et échanges qu’il y a tout un aspect émotionnel lié au conflit de séparation. Je recommande d’ailleurs vivement le livre Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même de Lise Bourbeau, super bouquin que tout le monde devrait lire.L’écriture est une belle porte d’entrée à tout ce travail (avant de poursuivre si besoin avec des thérapies).Enfin, je gère le stress avec des compléments alimentaires type magnésium, des techniques de respiration, la méditation et la cohérence cardiaque. 7- Que fais-tu quand tu as un coup de mou ou pour te détendre en cas de crise (ou ce que tu fais quand tu te sens submergé pour éviter une rechute?)Pour les petites rechutes, je me tourne vers les produits types huiles végétales, eaux florales et aloe vera que je mentionnais plus haut.Sinon quand je sens que ça ne suffit pas, je fais un jeune hydrique de 3 jours qui permet de faire chuter l’inflammation. Ça ne part pas entièrement mais ça améliore nettement la situation. Le seul problème du jeune c’est qu’on doit réussir à le caler dans notre emploi du temps (personnellement j’ai du mal à travailler et jeûner en même temps). J’ai aussi compris que mes rechutes étaient liés à mes écarts alimentaires: donc quand mon eczéma ressort, je diminue gluten et alcool et en général ça va bien mieux après (surtout avec un peu de jeune).Sinon, j’essaye de me changer les idées et de me faire plaisir, ça dépend de mes envies sur le moment, parfois il me suffit de voir mes amis et d’autres moments j’ai juste besoin de méditer et de respirer. On l'oublie souvent mais la respiration est essentielle et elle fonctionne super bien ! 8- Qui a été ton meilleur allié dans tes recherches contre l'eczéma?Google et Amazon pour les livres !9- Quelle est la plus grosse absurdité que tu as entendu pour l'eczéma? D’arrêter de me gratter. Ça fonctionne pas et surtout les gens qui disent ça n’ont jamais eu d’eczéma ! 10- Quelles sont les choses qui te manquent le plus dans ton combat au quotidien? "Manquer" à proprement parler pas vraiment… Je suis quelqu’un qui cherche le juste-milieu. Je vais être capable de ne pas prendre d’alcool pendant 2 mois et de me faire plaisir un soir, lors de l’anniversaire d’un ami (ce que mon entourage a d’ailleurs parfois du mal à suivre). Du coup il n’y a pas vraiment de choses qui me manquent. Je pense qu’il vaut mieux se faire des cures de “sans” plus que d’éradiquer totalement quelque chose de son alimentation.Après je pense que ce qui est assez dur c’est d’être entouré de personnes qui ne comprennent pas ce qu’on vit. Certes ils ont de la peine pour nous quand on est en crise, mais malheureusement cette “peine” n’aide pas. Je pense que ça m’aurait aidé d’avoir une personne spécialisée qui me dise quoi faire/ me conseilles, ça m’aurait permis de me reposer dessus et de me sentir écouté/compris. 11- Qu'est-ce que l'eczéma t'as apporté de positif? Cela m’a permis d’en faire mon métier et d’apporter aux personnes de l’aide et de la lumière sur ce sujet. Et surtout de faire tout un travail d’introspection: d’apprendre à mieux me connaître et ce qui fonctionne pour moi.Avec le recul je me rends compte que l’eczéma a été une chance: au moins quand on a un symptôme qui est visible et qui est très réactif, on comprend rapidement que quelque chose ne va pas. Si ça avait été autre chose de moins visible ou de plus lent, je m’en serais peut-être rendu compte trop tard…12- Qu'aimerais-tu dire aux lecteurs du blog? Il faut y croire, arrêter de faire un pas dans un sens et un pas dans l’autre: ça génère plus de frustration qu’autre chose et on rentre dans un cercle vicieux terrible. Ayez confiance en la nature, mettez en place une belle reforme de votre alimentation et ça va le faire. J’ai aussi envie de leur dire courage car ce n'est pas quelque chose de simple à vivre au quotidien, la lumière est au bout du tunnel, choisissez le vivant.  autres témoignages Charles, un immense merci pour ta confiance et le temps que tu m’as accordé. C’était un bonheur d’échanger avec toi.Amis lecteurs, Charles lance la troisième version de son programme d’accompagnement pour l’eczéma, n’hésitez pas à lui écrire si vous souhaitez en savoir davantage. J’espère que ce témoignage vous a plu, n’hésitez pas à nous le dire en commentaire ! Et si vous souhaitez parler de votre histoire (que ce soit sur l’eczéma ou d’autres problèmes chroniques qu’on disait être “dans votre tête”), n’hésitez pas à m’écrire sur saskandthecities@gmail.com ou sur insta ! Hâte de vous rencontrer! ***SI VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LE BLOG, JE VOUS INVITE À LIRE CET ARTICLE:•POURQUOI J’AI COMMENCÉ CE BLOG: WELCOME TO SASK AND THE CITIES Belle semaine à vous, Sask

  • 6 conseils pour manger sans gluten sans se priver
    par Sask_and_the_Cities le 13/10/2020

    Alors, vous voyez une différence? Merci Julia Petroff pour la photo <3 Oh oui vaste sujet ..On est de plus en plus nombreux à limiter nos apports en gluten: il y a les cœliaques, il y a ceux qui ont le syndrome de l’intestin irritable, il y a ceux qui comme moi ont de l’eczéma et pour qui ça provoque des maux de ventre et des démangeaisons, il y a les “low carbs” etc.. L’idée de cet article n’est pas de questionner les causes de la réduction du gluten, mais de vous donner des tips pour que vous puissiez réduire votre consommation, sans vous priver et maintenir cet équilibre sur le long terme. Le dernier point est important : quand j’ai commencé le sans gluten, je l’ai drastiquement réduit jusqu’à ne pas en manger une miette (c’est le cas de le dire lool). J’ai tenu 6 mois avant de tout envoyer valser et de me descendre deux baguettes entières d’un coup… Ce n’était pas sain du tout. À l’heure où je vous écris, cela fait plus d’un an que j’ai trouvé le bon rythme et je voulais le partager avec vous.Voici du coup mes 6 conseils. Enjoy :)6 conseils pour manger sans gluten sans se priver1- Comprenons ce qu’est le gluten et où en trouves naturellement :) Premier pas hyper important !Littéralement le gluten, d’après le dico c’est “partie protéique de la farine des céréales, substance visqueuse jouant un rôle important dans le gonflement de la pâte lors de la fabrication du pain.” C’est là qu’on comprend que gluten c’est une “glu” Annnnnh.Il y a dans les céréales suivantes : blé, l’orge, le seigle, l’avoine, le kamut, l’épeautre, le froment. Il se forme naturellement lors du pétrissage et procure donc le moelleux aux préparations. On comprend aussi pourquoi quand on cuisine sans gluten, c’est souvent le moelleux qu’on ne retrouve pas.. Du coup, dès qu’il y a du “pain”, du moelleux, si ce n’est pas précisé, c’est qu’il y a du gluten : baguette, croissant, scone, bagel, tortilla, pizza, gâteau, burger, panini, focaccia, pitta, etc..On en trouve aussi dans d’autres produits comme les pâtes, les céréales du matin et aussi chez notre amie la bière, entre autre.2- Prenons le réflexe de lire les étiquettesMais le gluten se trouve aussi dans plusieurs produits industriels.. Un steak haché indus en contient, la sauce soja aussi ainsi que les bouillons de poulet mais aussi le couscous qui est de la semoule de blé et le ketchup par exemple etc.. Mais pas de panique car les étiquettes sont obligées de le notifier (et très souvent en gras). Donc pensez bien à lire les étiquettes des produits.3- Ecrivons ce qu’on mange pour identifier quand on mange du glutenAvant de commencer à limiter le gluten, j’ai tenu un carnet pendant 3 semaines où j’écrivais tous mes repas afin de voir d’où provenait le gluten que je consommais. En analysant ce que j’avais écrit, j’ai compris que le gluten que je mangeais était essentiellement salé : pâtes, pizza, burger, pain pour tartines et toast (ce qui ne me surprend pas tant que ça car je n’aime pas vraiment le sucré).J’ai du coup compris que pour limiter mon apport en gluten, je devais changer ma façon de consommer ces produits-là. Ce qui nous mène au point suivant.vous aimerez aussi• Mes 8 conseils alimentaires anti-inflammation• Comment avoir une alimentation saine quand on aime vraiment beaucoup manger? Les 10 conseils de ma nutritionniste• Pain sans gluten vegan aux 4 graines (chia, tournesol, courge et chanvre) • Sans machine ni levain Voici un exemple des produits sans gluten que j’achète - il n’y a pas tout ! Merci Julia Petroff 4- Comment remplacer ? Step-by-step•Niveau céréales: je mange beaucoup de riz complet, riz rouge, riz noir, de quinoa blanc/rouge, de sarrasin, maïs et enfin de tapioca. • Les pâtes: rien de plus simple. Il suffit de remplacer les pâtes traditionnelles par des pâtes sans gluten. J’en ai essayé beaucoup et voici mon retour : pour des salades de pâtes, j’adore les pâtes aux légumes type pois-chiche/pois-cassés, j’aime aussi les pâtes de sarrasin. Pour les pâtes chaudes à la sauce, rien de mieux que les Rummo au riz (pas au pois-chiche). Je ne vois pas la différence. For real.• J’adore aussi les nouilles de riz qui sont parfaite pour des bowls/à mettre dans des soupes/à faire sauter avec des légumes !• Pour les crackers : pareil super easy. Je prends des cracottes au sarrasin. Là encore rien de mieux, j’en ai toujours chez moi pour pouvoir prendre du beurre de cacahuète ou du humous hihi. Et c’est super bon !Niveau produits “industriels”• J’achète les tortilla sans gluten Old El Paso - c’est parfait même pour faire des wraps/les paninis. • La sauce soja, je prends de la tamari qui est une sauce soja sans gluten et archi goûtue.• Je prends du muesli gluten free- le Nu3 Protein Fit est top ou les flakes de sarrasin (super bon!)• Il y a Schär qui fait plein de préparations sans gluten, personnellement, je ne suis pas une grande fan, car ça reste industriel et là compo me fait un peu peur donc je préfère les faire moi-même, mais ça reste bon à savoir en cas de dépannage.• Dans les magasins, je vois aussi des produits Ma Vie Sans Gluten, Gerblé sans Gluten ou aussi des préparations du café parisien Marlette mais je ne les ai pas encore testé, d’ailleurs si vous avez des retours je suis preneuse :) Enfin, si jamais vous ne trouvez pas d’alternative ou si vous préférez (et c’est là que ça devient fun) il nous reste donc à cuisiner…5- Mettons littéralement la main à la pâte Comme je disais, de base, je limite les produits industriels, car ils sont bourrés de produits chimiques, de conservateurs, le goût n’est pas excellent et surtout, il y a énormément de recettes simples pour faire ses propres préparations : c’est beaucoup plus sain et beaucoup plus fun (et quand on a une cuisine bien équipée, ce n'est pas forcément plus long, car les recettes sont rapides!). Pour ça, j’achète des farines sans gluten : châtaignes, sarrasin, riz, pois-chiche - je fais en sorte de toujours en avoir chez moi. D’ailleurs, je partage ici toutes mes recettes anti-inflammatoires, sans gluten (ni lactose aussi hihi). N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez des recettes que vous aimeriez que je poste :)6- Dernier point très important: pour réduire le gluten sans se priver.. Mangeons du gluten!Si tu n’es pas coeliaque mais intolérant, je te conseilles de continuer à en manger parfois, mais moins. Pourquoi ? 1) Moins tu en manges moins en effet ton corps réussira à le digérer 2) Mais aussi, moins j’en mange, moins j’ai de problème aussi à le digérer quand j’en mange un peu par-ci par-là. 3) La meilleure façon de ne pas se sentir priver et de ne pas se priver, de manger, mais avec conscience et moins. C’est là que le 80/20 rentre en jeu. 80% du temps je mange gluten free et 20% du temps je me fais plaisir, sans me “restreindre”: aller au resto, dîner chez des amis, envie d’une vraie bonne pizza moelleuse, you go friend. Cela fait plus d’un an que je fais ça et ça me correspond alors j’espère qu’en essayant vous trouverez aussi ce qui fonctionne pour VOUS, et surtout si c’est le cas, je serai ravie de le savoir !Des recettes ? Des conseils? N’hésitez pas à m’écrire ou me laisser en commentaire, j’ai hâte de vous lire <3Passez une belle soirée et à très vite, SaskiaSource:https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28244676/https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5084031/ 

  • Décoction anti-inflammatoire & anti-eczéma #1: Hamamélis, Lapacho (Pau d'Arco) & Orthosiphon
    par Sask_and_the_Cities le 08/10/2020

    Rajoutez une rondelle de citron pour le goût et vous verrez c’est super bon ! Hi guys, Quand j’ai décidé de commencer ce blog, j’ai acheté beaucoup de livres pour découvrir les vertus des plantes, sous toutes leurs formes. C’est avec cette décoction que j’ai fait mon premier pas vers le monde holistique.J’adore l’idée de boire quelque chose pour soigner ma peau/mon teint et mon corps tout entier. Parce qu’on boit ce soin, on traite de l’intérieur et donc en profondeur. C’est totalement pour moi qui ne mettais que des crèmes et à qui on disait toujours que l’eczéma était uniquement un problème de peau. Et honnêtement, boire 1 litre de décoction c’est quand même plus cool que se tartiner d’émollients collants qui puent et qui t’empêche de t’habiller pendant 1h.décoction anti-inflammatoire & anti- eczéma #1: Hamamélis, Lapacho (Pau d'Arco) & Orthosiphonquelle est la différence entre une décoction et une tisane? Lorsque la partie de la plante qu’on utilise est facilement soluble dans l’eau, on fait une tisane: on laisse la partie de la plante infuser dans de l’eau très chaude. Lorsqu’il s’agit de partie un peu moins soluble (écorce, racine, ou feuilles assez rigides), on utilise la décoction: on fait bouillir l’eau avec la partie de la plante qu’on veut infuser.Les deux ne sont pas très différents en soit, c’est juste que si on laisse infuser dans de l’eau frémissante au lieu de faire une décoction, on risque de ne pas récupérer toutes les vertus de la plante. Les textures et les couleurs sont magnifiques ! QUel est le but de cette décoction?Elle permet de calmer l’inflammation mais aussi de purifier l’organisme grâce à son effet détox et purgatif. Tout ce qu’on aime. QUand la faire?Initialement, je suis partie sur une cure de 1litre par jour que je buvais tout au long de la journée (mais la première tasse était à jeun). Et j’ai vraiment senti une différence sur mes rougeurs et surtout mes sensations de brûlure et de démangeaisons.Depuis cette cure, je la fais régulièrement quand j’ai une nouvelle plaque d’eczéma/ quand je mange beaucoup d’aliments inflammatoires/où même quand j'en sens le besoin (parfois le corps nous envoie ce genre de mess). Ce qui est vraiment bien avec cette décoction, c’est qu’elle est aussi bien curative (quand l’inflammation est déjà là) que préventive (pour empêcher que la plaque n’arrive, après quelques folies).Comme il y a un effet detox, je trouve que c’est bien pour remettre les pendules à l’heure au moment du changement de saison/ de rythme/ après des “excès” !Pour moi, cette tisane a aussi bien un côté curatif que préventif. Voici à quoi ressemble chacune des plantes :) Besoin de quoi pour la faire? Pour cette décoction, vous aurez besoin de 3 plantes séchées (que vous pouvez vous procurer dans une Herboristerie):• l’Orthosiphon (thé de Java): plante poussant en Indonésie notamment. Utilisée pour les problèmes urinaires, les problèmes hépatiques, l’excès de cholesterol et la cellulite, elle permet surtout de drainer le corps et de retirer les toxines. • le Lapacho (Pau d’Arco): utilisée depuis des millénaires par les Incas, c’est LA plante d’Amérique du Sud. Pour traiter les fièvres, les problèmes d’estomac, les problèmes cutanés, etc.. Elle a depuis longtemps été utilisée en cataplasme ou en boisson pour soigner l’eczéma, le psoriasis ou les infections cutanées/bactériennes. •l’Hamamélis (ou encore noisetier de la sorcière): plante d’Amérique du Nord anti-bactérienne, utilisée pour tout problème vasculaire, pour la ménopause mais aussi et surtout pour ses vertus anti-eczéma.NB: j’ai trouvé ces produits dans une herboristerie à côté de chez moi sur Paris, je suis sûre que vous les trouverez facilement en herbo, car elles sont très utilisées ! VOUS AIMEREZ AUSSI..SOIGNER NATURELLEMENT SON ECZÉMA: “QUAND C’EST ROUGE VIF ET QUE ÇA BRÛLE” Mes 8 conseils alimentation anti-inflammatoireJ'AI TESTÉ la cure de quinton POUR L'ECZÉMA - POURQUOI ET COMMENT? JE TESTE LA CURE DE JUS DE CÉLERI POUR L’ECZÉMA: POURQUOI ET COMMENT?Eczéma: mes 6 conseils pour recharger les batteriesComment la faire? Prenez une cuillère à soupe de chaque plante et mettez dans une boule à thé/ sachet de thé réutilisable. Mettez le tout dans au moins 1L d’eau et portez le tout à ébullition pendant au moins 15 minutes. C’est prêt!Buvez tout au long de la journée.La saveur n’est pas incroyable certes, mais votre corps vous dira merci! Vous pouvez rajouter d’autres plantes pour une meilleure saveur (genre du romarin, une rondelle de citron, de la menthe etc..).Est-ce que vous connaissiez ces plantes séchées? Est-ce que ça vous tente d’essayer ?J’espère que ça vous aidera, plein de bisousSaskia ✨ Voir tous les articles "Food" Source: La Phytotérapie, Se Soigner Par Les Plantes, Dr Jean Valnet, Ed. Vigot Maloine, 2001Moins de médicaments, plus de plantes, Dr Laurent Chevallier, Ed Le Livre de Poche 2015

  • Falafels Croustillants • Vegan & Sans Gluten• Recette saine & simple
    par Sask_and_the_Cities le 06/10/2020

    Croustillant et fondant à la fois miammmm Hi guys, J’espère que vous allez bien! Pour la recette de cette semaine, je vous propose un autre must de la cuisine anti-inflammatoire: le falafel. Il est ARCHI simple à réaliser (parce qu’en fait, il faut juste mélanger des ingrédients), et il est archi gourmand et surtout, c’est tellement meilleur quand c’est fait maison! Assurez-vous juste d’avoir un bon blender ;)N’hésitez pas à regarder sur mon insta, il y a la vidéo de la recette hihiC’est parti! Falafels croustillants • vegan & Sans gluten • recette simple & sainePourquoi on aime le pois chiche et quels sont ses bienfaits?Ce n’est pas pour rien qu’il est un aliment star de la cuisine veggie. En plus d’être bien consistant, gourmand et riche en prot et bon lipides il est aussi riche en:• Flavonoides (antioxydants) • Vitamine B9 (essentielle aux cellules de la peau, des ongles et des cheveux + cellules intestinales) • Phosphore (top pour les dents et les os + réguler l’équilibre acido-basique dans le corps) • Manganèse (antioxydant + aide dans la synthèse du collagène) • Cuivre (antioxydant + défense du système immunitaire)INGRÉDIENTS (pour entre 20 et 30 falafels)500 g de pois chiche (à tremper la veille)1/2 oignon4 gousses d’ail1 botte de coriandre fraîche (ou menthe ou persil, ou un mélange de tout ça pour plus de saveurs)1 cuillère à café de paprika2 cuillère à café de cumin2 cuillère à soupe de tahina2 cuillère à café de coriandre en poudre2 cuillère à café d’épice de shawarma (facultatif)1 cuillère à café de bicarbonate de soudede l’huile d’olive1/4 de verre d’eaudu sel et du poivre Voici les ingrédients (manque juste l’huile d’olive et l’eau). Cette marque de tahina est incroyable!! Vous aimeriez aussi:•Le vrai moelleux au chocolat, anti-inflammatoire (sans gluten, lactose, ni sucres rajoutés)•PAIN SANS GLUTEN VEGAN AUX 4 GRAINES • SANS GLUTEN • VEGAN•Mes 8 conseils pour une alimentation anti-inflammation•Classique Chia Pudding anti-inflammatoire à la vanille • Vegan & sans glutenPRÉPARATIONLa veille, mettre les pois chiche à tremper, laisser poser toute la nuitLe lendemain, sécher les pois chiche à l’aide d’un torchonPlacer dans un blender les pois chiche + l’oignon + les gousses d’ail + un bon filet d’huile d’olive + l’eauMixer une première foisRajouter les épices + le bicarbonate de soude + la coriandre Mixer à nouveau (mais pas trop, on veut garder une texture assez granuleuse et épaisse)Rajouter la tahina et remuerFormer les boulettes avec vos mains (n’hésitez pas à mouiller vos mains vous faciliter le process)Laisser reposer au frais pendant 1hFaire chauffer un bon fond d’huile dans une poêle à feu assez fortDéposer les boulettes et faire cuire 5 min minimum par côté (il faut qu’ils soient bien bruns)TADAAAAAAASI VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LE BLOG, JE VOUS INVITE À LIRE CET ARTICLE:•POURQUOI J’AI COMMENCÉ CE BLOG: WELCOME TO SASK AND THE CITIES TOUS LES ARTICLES FOOD J’espère que vous allez vous régaler! Envoyez moi les photos si vous le faites :)Et si vous avez des idées de recettes, n’hésitez pas à me les partager <3 Plein de bisous, Sask

  • Remède quand "rien ne va": la lettre à soi-même
    par Sask_and_the_Cities le 01/10/2020

    La lettre à soi-même était le tout premier exercice d’introspection que j’ai pratiqué et depuis je l’ai adopté ! Salut les amis, Je ne sais pas pour vous, mais j’ai trouvé que ces dernières semaines ont été assez intenses aussi bien émotionnellement que physiquement pour beaucoup de mon entourage (moi comprise). Je pense que c’est un peu pareil pour tout le monde, c’est le rituel de la rentrée et de l’automne qui s’installe. Or la rentrée, on peut la voir soit comme la fin de l’été soit comme le début d’un nouveau cycle. Dans mon cas, j’étais clairement en mode rentrée = fin de l’été et je ne voyais pas exactement où je souhaitais aller, je me sentais un peu perdue.En général quand ça m’arrive (car je le rappelle c’est archi normal d’avoir des coups de mou !), je me rappelle de ce que ma Kiniésologue m’avait dit à l’époque : “écris une lettre à la Saskia du futur”. Whaaaaaaat?!Oui oui vous avez bien lu. Et je l’ai fait; et ça a été assez cool. Je vais tout vous expliquer. C’est parti. Remède quand "rien ne va": la lettre à soi-mêmeJe vais essayer d’être la plus claire possible mais gardez en tête que rien n’est figé, et que chacun a ses manières de fonctionner. Il faut trouver sa propre méthode. Lettre à soi-même c’est quoi?L’idée, c’est de s’écrire une lettre en se parlant à soi-même avec plein d’amour et de bienveillance, comme si on parlait à un être cher. La forme, le ton, le fond tout cela, c’est vous qui le choisissez. Pour ma part, j’utilise deux modes de lettres. Je vais essayer de vous les expliquer mais gardez vraiment en tête que la lettre est propre à vous et à votre spontanéité. concretement, ça se passe comment? J’écris une lettre à la Saskia du futur où je me souhaite des choses concretes/je mets des intentions sur des événements plus ou moins proches. Je me promets de l’ouvrir seulement plus tard, à une date précise. J’y mets toute mon intention et tous mes souhaits. Une fois que je la finis je sais exactement où je vais, ça rebooste énormément et j’y vois plus claire. Quand : je la fais quand je rentre dans une période assez challengeante avec des échéances importantes. Ou alors carrément à l’inverse quand je subis mes journées sans objectif précis et que j’ai besoin de me fixer des buts.Ex: pour ma première lettre, nous étions au mois de mars 2015 et j’étais en première année d’école de commerce. J’avais rompu deux mois auparavant avec mon copain de l’époque. J’étais totalement déprimée mais j’étais aussi à une période très riche car je travaillais beaucoup pour mes assos d’école, je cherchais mon premier stage et je devais aussi organiser mon départ pour Madrid. Dans cette lettre, j’y refixais mes objectifs sur le court terme et surtout je définissais ce qui représentais pour moi le meilleur scénario de tous ces événements (dans le cas de Madrid par ex, je me demandais ce qui pour moi représentais la meilleure expérience et ce que je pouvais faire de mon côté pour me rapprocher de cet idéal).Comment choisir la date où ouvrir la lettre?Là encore pas de règle. Parfois, je mets une date arbitraire qui m’oblige à me bouger (ex: à telle date j’espère avoir fini telle ou telle chose etc).Dans le cas d’échéances claires, j’attendais qu’elles soient passées pour l’ouvrir (ex: j’attendais d’être à Madrid pour ouvrir la première lettre).VOUS AIMEREZ AUSSI:ECZÉMA: MES 6 CONSEILS POUR RECHARGER LES BATTERIESANTI-ANXIÉTÉ/STRESS: LE POUVOIR DE L'ÉCRITURE, MES 4 TECHNIQUES POUR REMONTER LE MORALREVIEW LIVE #1: LE MIRACLE MORNINGAnti-anxiété/Stress: la respiration, mes 4 techniques préférées pour s’apaiser (cohérence cardiaque/ayurvéda) “Tu te dois de te donner à toi-même autant d’amour que tu donnes si généreusement aux autres”- Anonyme / Source: Pinterest Pourquoi ça marche? Selon moi, ça marche pour deux raisons principales. La première c’est que ça te connecte à toi-même, à ton fort intérieur. Il n’y a rien de plus magnifique que de relire une lettre qu’on s’écrit à soi-même et de se parler. J’en ai les larmes aux yeux à chaque fois. C’est une sensation indescriptible et très personnelle et c’est super cool. Je me rappellerais toute ma vie de la lecture de ma première lettre. J’étais à Madrid du coup et je vivais une expérience incroyable à mes yeux. Surtout, je savais que je vivais l’expérience que je me souhaitais de vivre parce que justement je m’étais demandée à quoi ressemblerait l’expérience de mes rêves.Ce qui m’amène à la deuxième: l’intention des événements.On peut tous vivre des expériences et des événements sauf qu’il y a une différence entre les vivre et les vivre consciemment à 100%. Je pense que si je ne m’étais pas posée pour me demander ce que j’attendais de mon expérience à Madrid, je n’aurais pas cherché à faire autant de chose sur place et mon expérience aurait été radicalement différente. Peut-être qu’elle aurait été cool aussi, mais là en tout cas elle était alignée avec moi-même et j’en avais conscience.Est-ce que ca ne casse pas un peu la spontanéité de l’instant présent? Ou est-ce que ça ne créer pas de frustration? Une amie m’a dit ne pas vouloir faire de lettre par peur d’être déçue en l’ouvrant. Je comprends totalement sauf qu’il ne faut pas oublier deux choses: 1- ces objectifs/souhaits sont en général des choses sur lesquels on peut agir / qui dépendent en majorité de nous (et de ce que l’on veut nous). Par ex: on écrira moins “je souhaite avoir mon permis” mais plutôt “j’espère que j’aurais mon permis ou à défaut que j’aurais la force de continuer les cours de conduite et que je n’abandonnerai pas”. 2- Il y a une distinction entre avoir des attentes et mettre une intention sur quelques choses. Quand on a des attentes, on voit trop souvent la réalité d’une façon binaire et extérieur à nous-même (centré sur le résultat): si ça correspond ou non à ce qu’on avait en tête. Avec l’intention, il s’agit du reflet de notre état d’esprit interne envers nous-même et les autres. Ces lettres ne sont pas des To-Do liste de tâches mais des souhaits d’état d’esprit. D’où aussi l’importance quand on écrit un objectif de le centrer sur nous. Derniers conseils pour la route:•Lorsque vous écrivez votre lettre, pensez à vous créer un vraiment moment de complicité: assurez-vous d’avoir le temps, de prendre le temps, de ne pas être distrait•Si vous avez du mal à y voir plus clair sur vos envies, je vous conseilles de lire cet article sur l’Ecriture et de commencer par ça avant d’écrire votre lettre•Si vous ne savez pas quoi écrire, c’est tout à fait normal au début. Rappelez-vous qu’on s’en moque de la forme, des fautes de style ou d’ortho, cette lettre elle est à vous et pour vous. tous les articles lifestyle Voilà j’espère que cet article vous plaira. Est-ce que vous connaissiez cette pratique? Est-ce que vous la allez tenter? Plein de bisous pour vous, Sask✨

  • Review #8: le Démaquillant Yeux Douceur d'Avène
    par Sask_and_the_Cities le 29/09/2020

    Odeur neutre, texture aqueuse, translucide, raffraîchissante Pour le coup, je ne suis pas toujours fan des produits Avène: certaines compo laissent vraiment à désirer (coucou les huiles minérales qui bouchent les pores de la peau et empêche les glandes sébacées de travailler par elles-mêmes, autre sujet que je vais très rapidement toucher sur le blog). En revanche, rendons à César ce qui est à César, ce démaquillant pour les yeux est vraiment efficace, la compo est bonne (juste un ingrédient pose pbm, je vous en parle plus bas). Sans plus attendre, voici la review !Démaquillant yeux douceur d’avène, MON TEST & AVISdémaquillant yeux douceur, LES 6 QUESTIONS ESSENTIELLES•QUOI ? Une gelée démaquillante pour les yeux•POURQUOI ? Car c’est rare de trouver un démaquillant qui enlève vraiment le maquillage des yeux (surtout le waterproof) et sans devoir passer 15 fois en irritant les paupières à force de frotter, et qui ne fait pas pleurer/ laisse une sensation grasse après, surtout quand on a les yeux sensibles.•QUAND ? Tous les soirs. En première étape du démaquillage.•COMMENT ? Prendre une noisette de produit et l’appliquer sur un coton réutilisable/jetable. Petit tips pour éviter de frotter et d’abîmer la peau: poser le coton avec le produit sur la paupière pendant 10 secondes puis essuyer délicatement. Faire après son double nettoyage en rinçant les yeux pour enlever les résidus du produit (je vous explique plus bas pourquoi). •COMBIEN ? 10€ les 125ml (sur le site EasyParapharmacie•OÙ ? sur les sites type EasyParma pharmacie ou dans certaines pharmacies. VOUS AIMERIEZ AUSSI: •SOIGNER NATURELLEMENT SON ECZÉMA: “QUAND C’EST ROUGE VIF ET QUE ÇA BRÛLE”•REVIEW #2: LA FAMEUSE CRÈME PURIFIANTE DR HAUSCHKA•REVIEW #3: BRITISH SUMMER TIME, LA CRÈME SOLAIRE VISAGE DE PAÏ•IRRITATIONS, DÉMANGEAISONS, PELLICULES: VOICI MA LOTION 100% NATURELLE & APAISANTE DU CUIR CHEVELUZOOM sur la compoLa formulation a été refaite dernièrement et s’est nettement améliorée (plus de Phenoxyethanol ou Tridesodium EDTA par ex).Quand j’ai scanné cette nouvelle version, j’ai vu qu’il y a avait un seul produit problématique: le Triethanolamine (TEA) qui est suspecté d’être polluant, allergisant et potentiel cancérigène.. Certes, ce n’est pas l’idéal et clairement, on peut s’en passer, mais du coup si on rince le produit, ça ne devrait pas poser de problème (= il ne reste pas sur notre peau).Voici en détail la compo (on sent qu’on n’est pas dans du naturel du tout mais bon..)Eau Thermal Avène: le must de la marque, un super shot d’hydratation qui apaise et repulpe la peauTriethanolamine: qui permet de donner sa texture gélifiée au produitSodium Chloride: agent nettoyant du produit + aide aussi à la texture gélifiéePoloxamer 188: agent émulsifiantAcrylates/C10-30 Alkyl Acrylate Crosspolymer: permet d’améliorer la stabilité et la conservation de l’émulsion + agent de viscositéHydrogenated Starch Hydrolysate: humectant (maintient la teneur en eau du produit dans l’emballage et sur la peau)Phenethyl Alcohol: masque l’odeurWater: permet de dissoudre des substances entre elles Liste INCI complète ici voir tous les articles beauté VERDICT FINAL GOJe viens de le finir et croyez moi, grâce à ce produit, c’était un plaisir de me démaquiller les yeux. Avant c’était une étape qui me soûlait et que je redoutais (j’avais les paupières toutes irritées tellement je frottais) mais grâce à ce produit, ça a vraiment changé.Je reste à la recherche d’un démaquillant aussi efficace avec une meilleure compo, mais pour l’heure je suis bien contente de l’avoir trouvé et mes paupières aussi. SI VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LE BLOG, JE VOUS INVITE À LIRE CET ARTICLE:•POURQUOI J’AI COMMENCÉ CE BLOG: WELCOME TO SASK AND THE CITIESEt vous, avez-vous déjà testé ce produit? Est-ce que vous avez d’autres produits à me recommander ? Plein de bisous et à très vite, Sask

  • Review #7: le Sérum Tonifiant Nuit, Dr Hauschka
    par Sask_and_the_Cities le 21/09/2020

    Odeur fraîche, texture aqueuse, translucide Vous connaissez mon amour pour cette marque, je vous parle aujourd’hui du Sérum Nuit Tonifiant. Simple mais d’une efficacité bluffante, le pouvoir des plantes médicinales a encore frappé!Sérum tonifiant nuit dr hauschka, MON TEST & AVISsérum tonifiant nuit, LES 6 QUESTIONS ESSENTIELLES•QUOI ? Un sérum de nuit 100% naturel. A base d’hydrolat de pulpe de pomme, de fleur de pommier, d’algues et d’écorces d’Hamamélis (potentiel anti-eczéma). •POURQUOI ? Car notre peau a besoin d’actifs qui sont fournis par le sérum pour son renouvellement cellulaire. Sa texture aqueuse et légère permet aux actifs de pénétrer directement dans la peau.•QUAND ? Tous les soirs. Après le double nettoyage, pour finaliser sa routine de nuit. Certains mettront une huile de soin ou une crème de soin après, dans mon cas je ne mettais rien (c’est ce que recommande le protocole Dr Hauschka). •COMMENT ? Prendre une noisette de produit et l’appliquer sur l’ensemble du visage en effectuant des mouvements de pression. •COMBIEN ? 34€ les 20ml (cher mais le tube dure longtemps!)•OÙ ? sur Mademoiselle Bio (plus cher sur Feelunique)VOUS AIMERIEZ AUSSI: •SOIGNER NATURELLEMENT SON ECZÉMA: “QUAND C’EST ROUGE VIF ET QUE ÇA BRÛLE”•REVIEW #2: LA FAMEUSE CRÈME PURIFIANTE DR HAUSCHKA•REVIEW #3: BRITISH SUMMER TIME, LA CRÈME SOLAIRE VISAGE DE PAÏ•IRRITATIONS, DÉMANGEAISONS, PELLICULES: VOICI MA LOTION 100% NATURELLE & APAISANTE DU CUIR CHEVELUZOOM sur la compoNormalement un sérum a un actif bien précis, par exemple de l’acide hyaluronique (pour l’hydratation), de la vitamine C (pour l’éclat), l’acide salicylique (pour les imperfections) etc..Pour ce sérum, il n’y a pas d’actif à proprement parlé mais plutôt un complexe de plantes médicinales.Compo courte mais carrément efficace!hydrolat de pulpe de pomme: riche en polyphénols et les flavonoïdes, action anti-inflammatoire, anti-radicaux libres et protectrice des lésions cellulairesextrait d’algue marine: maintient le collagène et l’élastine de la peau extrait d’écorce et de feuille d'hamamélis: tonifie la peau, resserre les pores, accélère la micro-circulation + potentiel anti-eczéma extrait de fleur de pommier: pareil que pour la pulpe de pomme. Donne du tonus et de l’éclat à la peau. Liste INCI complète ici voir tous les articles beauté VERDICT FINAL GOSuper produit, ma peau est souple, mon teint est unifié et mes rougeurs sont beaucoup moins présentes. On aime les compo simples et compréhensible. Et même si le prix surprend, sachez qu’il faut très peu de produit pour une application, donc un tube dure longtemps (cela fait trois mois que je l’ai à l’heure où je vous écris et j’en suis à un peu plus de la moitié).SI VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LE BLOG, JE VOUS INVITE À LIRE CET ARTICLE:•POURQUOI J’AI COMMENCÉ CE BLOG: WELCOME TO SASK AND THE CITIESEt vous, avez-vous déjà testé ce produit? Est-ce que vous avez d’autres produits à me recommander ? Plein de bisous et à très vite, Sask

  • Meet Laurie: De l’eczéma mais pas que… ou comment j’ai connu le syndrome de la peau rouge
    par Sask_and_the_Cities le 20/09/2020

    Le calme après la tempête, Laurie, Août 2020 Laurie, je l’ai rencontrée sur le groupe Facebook du RSS (RED SKIN SYNDROME, on vous en parle plus tard). Je la voyais commenter tous les posts et elle semblait avoir guérit de son eczéma. Je lui ai écrit car j’avais plein de questions. Puis je lui ai demandé de me raconter son histoire. Et voilà ce qu’elle m’a dit. Prenez une bonne tisane, c’est une belle longue histoire qui relate un long combat qui ne pouvait pas être résumé (photos à l’appui à la fin, attention elles sont poignantes).meet laurie: De l’eczéma mais pas que… ou comment j’ai connu le syndrome de la peau rougeA la rencontre de ma nouvelle amie, la dyshidrose Je n’ai jamais eu de problèmes de peau particuliers. Pour moi, l’eczéma était une simple démangeaison, par-ci par-là. J’ai rencontré cette maladie pour la première fois à l’âge de 23 ans, en 2014. Elle s’est immiscée dans ma vie comme un vieux pote qui squatte le canap’ et dont on n’arrive pas à se débarrasser. A l’époque je m’occupais d’un cochon d’Inde abandonné qui avait la gale. Par peur de contaminer mes propres animaux je me lavais très régulièrement les mains au gel hydro-alcoolique. Je suis allée voir un médecin généraliste lors de la première petite plaque qui ne partait pas malgré les grands renforts de crème hydratante. Il m’a rapidement prescrit un tube de cortisone, « sans danger ». SPOILER ALERT, je préfère vous le dire maintenant, quoi qu’en dise n’importe quel spécialiste surdiplômé. Un médicament a toujours des effets secondaires. Les traitements long terme ont un effet sur le corps, et on devrait pouvoir les prendre en toute conscience des risques que l’on encourt. Revenons à notre histoire … ma petite plaque ne part pas malgré la cortisone et pire, tout cela se transforme en affreuses vésicules transparentes qui grattent : de la dyshidrose. Je commence alors à traîner sur les forums et je vois que ça peut provenir d’allergies de contact, je prends donc rdv chez un allergo. Il me scotche les bras de tests mais deux jours après, aucun résultat positif. Meet mes rongeurs ! Elles sont choupi tout de même ! Et là, commence un combat de 2 ans. Deux ans, à chercher le moindre sous-produit dans mes produits du quotidien, à me ganter, à m’hydrater, à me tartiner de cortisone, car il n’y a que ça qui donne un peu de répit entre deux crises. En plus, ma dermato ne cesse de me répéter que l’application de cortisone sur les mains, où la peau est relativement épaisse, ça n’a aucun risque (merci Jackie, je te retiens toi). Au bout de 2 ans j’ai une révélation quand je nettoie la cage de mes cochons d’inde, sans gants à cause de la chaleur. Je passe une nuit affreuse à me gratter et là, les tests allergo avaient beau être négatifs, je me dis qu’il se passe un truc avec mes rongeurs.Je retourne rapidement chez l’allergologue pour faire des prises de sang, une semaine après le résultat tombe… j’ai une sensibilité à l’urine de cochon d’Inde. Et pourtant, je peux utiliser mon cochon d’Inde comme serviette de bain sur le reste du corps, ça ne me provoque un eczéma QUE sur les mains (je vous rassure je n’ai jamais fait ça). Pas de solution, je ne compte pas abandonner mes animaux, je continue donc à gérer la maladie avec les médicaments. La dermatologue me prescrit du Protopic, et me rassure sur le fait qu’il n’y a aucuns risques sur les mains.SPOILER ALERT Le protopic a été noté dans la liste des médicaments plus dangereux qu’utiles par la revue PRESCRIRE (cancer de type lymphome dans les risques). C’est un immunosuppresseur dont la molécule était à la base utilisée pour ne pas rejeter les greffes d’organes. La notice détaillée précise qu’il ne faut pas l’utiliser plus de 3 semaines à la suite (comme la cortisone d’ailleurs), et on ne peut pas se faire vacciner pendant son utilisation. Les médecins qui prescrivent à plus long terme se dédouanent en disant que ce sont des avocats qui font les notices, pour surprotéger les laboratoires. Chéri ?! Je m’occupe de la pharmacie ! Les deux années suivantes je gère mon eczéma en appliquant de la cortisone le matin et du Protopic le soir, et ça ne choque PERSONNE. Je pars au Canada pour 2 ans, et je demande à ma dermatologue de me prescrire mon traitement pour l’année à venir, j’ai récupéré 24 tubes de protopic, 15 de Diprosone (j’aurais pu en récupérer 52 !), et du Bétésil (pansement imbibé de corti). La bonne nouvelle c’est que je fais garder mes cochons d’inde pendant mon séjour au Canada. J’allais donc normalement pouvoir arrêter tous ces médicaments et retrouver ma peau normale puisque mon allergène serait à 6000km.Libérée, délivrée ? Si vous me suivez à peu près, on est en 2017, ça fait donc 3,5 ans que j’ai de l’eczéma, avec 2 ans d’application de cortisone puis 1,5 ans d’application de cortisone+protopic. J’ai toujours uniquement de la dyshidrose, sur les doigts, le dos de la main, et les paumes. Je viens d’arriver au Canada, et vu que je suis loin de mes allergènes, je décide d’arrêter progressivement les médicaments (les médecins préviennent d’un effet rebond en cas d’arrêt strict, et suggèrent de le faire sur plusieurs semaines). Pendant 8 mois je diminue les quantités mais impossible d’espacer les doses à plus de trois jours d’écart. En janvier 2018, je désespère. Je pensais qu’une fois loin de mes animaux, le problème s’envolerait. Je ne veux plus dépendre de ces médicaments toute ma vie, sans raisons. Je décide d’arrêter la cortisone, que je mettais tous les trois jours.Je n’utilise plus que du Protopic, tous les deux à trois jours, et je commence à réellement m’intéresser aux remèdes naturels. Saskia vous en parlera mieux que moi mais je passe par les tartinades d’argile, un mélange vinaigre de cidre+eau sur les vésicules, des crèmes au miel de Manuka, de l’aloe vera, et du beurre de karité. Les remèdes naturels c’est vraiment propre à chacun, des choses fonctionnent sur moi, mais pas sur d’autres, et vice versa. J’hydrate quand c’est sec et j’essaie de faire partir les vésicules quand elles arrivent. Je passe à une alimentation végétalienne et sans gluten pour tester les allergènes. En parallèle je consulte un médecin sur place car mon état empire… mes vésicules passent de petits boutons à de grosses ampoules remplies de Staphylocoque, je ne peux plus rien faire de mes mains et elles me font terriblement souffrir. Je perds définitivement mes empreintes digitales, et je vois les plaques s’étendre et toucher petit à petit mes poignets et mes bras. C’est quand même sympa le Canada ! Les médecins ne font que me prescrire de la cortisone de plus en plus forte, que je ne prends pas. L’un d’eux m’a même sorti que non, l’eczéma ne pouvait pas être allergique, et que la seule solution était la cortisone. Quand je suis sortie de son cabinet, j’ai pleuré un bon coup, et je ne sais pas pourquoi, j’ai regardé Facebook. J’ai cherché des groupes de gens qui avaient de l’eczéma, car j’avais besoin de soutien, qui ne venait pas de la communauté médicale. Alors je me suis inscrite sur un groupe « Soigner l’eczéma naturellement », et j’ai exposé mon histoire.Le Red Skin Syndrome, mais c’est quoi ça encore…Sur ce groupe, on me conseille tout ce que j’ai déjà fait : les allergènes, les remèdes naturels… il ne manque plus que la psy mais sincèrement, je sens que ça ne résoudra pas le problème. Et là, quelqu’un me parle du Red Skin Syndrome et me propose d’aller m’inscrire sur un autre groupe de soutien, spécifique à ce problème. Je n’ai rien à perdre, je m’inscris, je me présente, et là on me présente ce qu’est le Red Skin Syndrome. Au début je me dis que c’est un groupe de gens bizarres, comme il doit en exister des centaines, qui inventent des pathologies et qui disent que la terre est plate. Je me renseigne vite fait et voici ce que je trouve, la majorité des sources étant en anglais :« Le Syndrome de la Peau Rouge (RSS traduit en français), aussi connu sous le nom d’addiction à la cortisone (Topical Steroid Addiction), est une condition incapacitante qui est engendrée par l’utilisation de cortisone afin de traiter des problèmes de peau tel que l’eczéma. Le RSS se caractérise par une peau rouge qui gratte énormément, accompagnée d’une sensation de brûlure, qui survient après l’arrêt du traitement. Le problème d’origine dégénère et s’étend sur des endroits du corps encore non touchés. Cette progression est souvent confondue avec de l’eczéma aggravé ».https://www.youtube.com/watch?v=1EWKVnvd6As (vidéo de présentation sous-titrée en français)Que cette pathologie existe ou pas, je ne rentre pas du tout dans les critères. Certes, j’ai utilisé de la cortisone pendant 4 ans de façon très régulière, mais c’était seulement sur les mains. Je n’ai pas la peau rouge, j’ai toujours mes vésicules mais ça ne ressemble pas à ce qui est décrit sur le groupe. La plupart des personnes en sont à +10 ans de cortisone, et sur de grandes parties du corps. Mais on me dit que si, je suis forcément en addiction, et que si j’arrête le Protopic, les symptômes vont surement arriver. En réalité, je lis aussi la notice du Protopic et me renseigne un peu mieux, je prends peur et décide de toutes façons de l’arrêter, c’était mon but initial. Nous sommes en septembre 2018.VOUS AIMEREZ AUSSI:ANTI-ANXIÉTÉ/STRESS: LA RESPIRATION, MES 4 TECHNIQUES PRÉFÉRÉES POUR S’APAISER (COHÉRENCE CARDIAQUE/AYURVÉDA)MES 8 CONSEILS ALIMENTAIRES ANTI-INFLAMMATIONANTI-ANXIÉTÉ/STRESS: LE POUVOIR DE L'ÉCRITURE, MES 4 TECHNIQUES POUR REMONTER LE MORALMeet Camille : “il faut vraiment comprendre qu'être anxieux n'est pas dans ta nature.”Le chemin de croixTant qu’on ne l’a pas vécu, on ne peut pas comprendre. Le RSS ça va au-delà de l’eczéma, c’est un combat quotidien sachant que la société entière te prend juste pour une foldingue.  Pour les médecins, l’addiction à la cortisone en crème n’existe pas, c’est juste l’eczéma qui ressort. Alors on doit ravaler toute notre haine et notre fierté et parcourir le chemin seul. Seul, ce n’est pas possible, si le groupe de soutien n’existait pas, jamais personne ne se lancerait dans le sevrage. J’ai personnellement eu la chance d’avoir beaucoup de soutien de la part de mon conjoint et une partie de ma famille, et même s’ils ne pouvaient pas tout comprendre, c’est aussi grâce à eux que je suis allée jusqu’au bout du sevrage. Bronzage naturel du bras - Décembre 2018 Au bout de 3 semaines, j’ai des sortes de boutons qui sortent sur les bras, mes mains sont en feu mais bizarrement mes vésicules disparaissent. Au bout d’un mois et demi, ça ne ressemble plus du tout à ce que j’ai déjà pu avoir. Mes avants bras et mes mains sont entièrement rouges, ça suinte avec une odeur de métal, puis ça pèle avec des couches entières de peau qui tombent. La gratte n’a rien à voir, quand on commence on ne peut plus s’arrêter avant d’arracher sa peau. Je fais des œdèmes, j’ai les ganglions gonflés, je perds 6kg sans rien faire. Je suis juste une loque qui se traîne pour aller travailler sous des couches de bandages, et qui passe ses soirées avec les bras dans des bains de sel de la mer morte, seul endroit où la gratte s’apaise. Je dois me couper les cheveux car je ne peux plus les laver et mes bras n’ont plus croisé l’eau de la douche pendant 3 mois. Il y a des choses qui améliorent mon quotidien : de la B12 (version hydroxocolabamine) pour limiter les suintements, l’onguent de zinc pour assécher lorsque ça suinte, sous de gros bandages. L’hypnothérapie, pour endiguer ma peur de la progression du RSS. J’ai aussi passé 10 jours au soleil en décembre 2018, et ça a vraiment fait du bien à ma peau. Beaucoup de personnes en RSS ne supportent plus l’hydratation et c’était mon cas. On avance dans le noir, vu que ça n’existe pas trop en France, on voit les gens qui vivent ça pendant 1, 2, 3 ans… ll faut le temps que le système immunitaire se recalibre, et ça dépend de la constitution de chaque personne, de sa dose de cortisone, etc. Pourtant, à chaque instant, on continue de se demander si le RSS existe ou si c’est juste autre chose. Cette affection est quand même un minimum documentée par certains dermatologue (Japon, USA, Australie), ou encore des blogs personnels. Il y a également une association américaine qui existe (ITSAN). L’addiction à la cortisone est chuchotée sur des sites comme doctolib (page officielle dyshidrose), mais son nom n’est pas encore connu.Chez moi ça a duré seulement 6 mois. Sur le groupe, je suis l’une de celles qui en est sortie le plus vite. Ça n’a touché que mes bras, avant-bras et mains, j’ai eu le visage qui a pelé pendant une semaine également. Entre temps je suis rentrée en France pour commencer un nouveau travail et j’ai longtemps eu l’angoisse d’un simple répit avant que ça reparte. Mais c’est seulement le jour où j’ai pu reprendre ma vie sans me préoccuper de mes mains que j’ai su que c’était vraiment un RSS. NB: Mon eczéma provenant donc d'une addiction aux médicaments, les remèdes naturels ont ponctuellement soulagé, sans guérir. L'arrêt des médicaments à permis de régler le problème à 95%, après une période de sevrage où tout s'est emballé avant de se stabiliser. À mon sens, les remèdes naturels ne pourront réellement marcher qu’une fois les médicaments arrêtés.Avec le recul, je peux dire que l’Aloé Vera m’a aidé pour les démangeaisons et le vinaigre de cidre de pomme pour faire partir les vésicules plus vite. Ca a pas guéri mais ça soulageait de temps en temps.Et maintenant ? Quand tu t’entraines pour être mannequin mains- Août 2020 Cela va faire bientôt deux ans que j’ai entamé mon sevrage. Le gros du sevrage a duré 6 mois. Par la suite j’ai eu des périodes de moins bien qui n’ont jamais égalé mon pire du sevrage. L’été 2019, j’ai eu des poussées de dyshidrose qui ont duré un peu longtemps (3 semaines, 1 mois) puis sont reparties. Mes bras ont été fripés un bon bout de temps, mais ma peau est redevenue tout à fait normale. Encore aujourd’hui j’ai des micro-rechutes qui ne durent pas. Le RSS c’est l’addiction à la cortisone, mais quand le RSS est fini, il est possible que l’eczéma initial soit toujours là. Cependant, c’est un eczéma complètement gérable et qui n’a rien à voir avec ce que l’on peut vivre avec un eczéma aggravé. Quand je m’enflamme et que je fais la vaisselle, 4h de cuisine, et que je papouille mes lapins pendant 1h, j’ai les côtés des doigts qui rougissent. Ça ne me gratte pas, ça ne m’empêche pas de vivre ma vie quotidienne sans gants, je n’y fais même plus attention. Je ne ressens même pas le besoin de mettre des produits dessus et au bout de 4 jours, j’ai récupéré une peau normale. Je suis allée consulter une spécialiste à l’hôpital quand j’ai terminé le gros du RSS. Parce que je voulais lui montrer. J’ai documenté tout mon parcours avec des photos 4 mois avant mon sevrage jusqu’à ce que les photos ne donnent plus grand-chose. Tout ce qu’elle a pu me dire c’est que « j’avais peut-être un biotope particulier et que j’avais fait une allergie à ces traitements », et « qu’elle ne pouvait pas faire arrêter la cortisone à ses patients et leur faire vivre un enfer ». Malheureusement, l’enfer, ce sont les traitements qui ont mis les patients dedans. Sans cortisone/immunosuppresseurs, il n’y aurait pas de RSS.Aujourd’hui, c’est le Dupixent qui cartonne. Des injections d’immunosuppresseurs à vie, sachant qu’il n’y a aucun recul sur les effets long terme, et que beaucoup de personnes développent rapidement des problèmes oculaires. Sans parler des problèmes de foie que de tels traitements peuvent causer (qui joue un rôle d’élimination des toxines). Si on donne au corps de la cortisone pendant des mois, il finira par en demander plus. Lorsque la dose maximale sera atteinte, il sera content avec d’autres immunosuppresseurs, un temps, puis il demandera plus. Ce sera une route infinie et plus elle avancera, plus il sera difficile d’arrêter.Dans notre société, beaucoup de médecins pensent mieux savoir que nous ce qu’il se passe dans notre corps. Mais quand on se reconnecte à lui, qu’on essaie de l’écouter et de le comprendre, alors il nous parle. Faire taire l’eczéma sous des couches de médicaments n’est pas la solution, car l’eczéma est un cri d’alerte de notre corps pour nous dire que quelque chose ne va pas. Pour moi, au début, c’était des allergies à mes animaux, à la fin c’était une addiction aux traitements qui étaient censés m’aider.Je suis en RSS ou pas ?Les symptômes du RSS peuvent apparaître même si on applique toujours de la cortisone. Ou après l’arrêt (ça marche aussi avec le Protopic ou tout autre traitement immunosuppresseur). Pour savoir, il faut arrêter tous les traitements. Ensuite, il peut y avoir plein de symptômes différents ou aucuns. Certaines personnes ont même développé un RSS 9 mois après l’arrêt des crèmes, ou des gros rebonds avec l’arrêt de la pilule. Pour plus d’infos sur les symptômes, ne pas hésiter à s’inscrire au groupe de soutien et à aller chercher des infos sur addictionalacortisone.wordpress.com. Seul le temps pourra dire si c’était un RSS ou non. De toutes façons, le chemin est le même si l’on ne souhaite plus se tartiner de médicaments, RSS ou non.Même si les médecins ne vous écoutent pas, vous n’êtes pas seuls à souffrir de ces pathologies. Le choix d’arrêter la cortisone est un choix personnel qui doit être pris en connaissance de cause. Le chemin est long, difficile, mais à la fin vous aurez une vie normale. Et malheureusement, les dangers des traitements sont complètement tus alors qu’ils sont connus (lisez la notice de votre médicament). N’hésitez pas à trouver du soutien là où il existe, à écouter votre corps et à le laisser trouver son chemin. C’est une belle machinerie qui sait ce qu’elle fait et qui n’a pas attendu la médecine moderne pour se réparer quand elle en a les capacités.Laurie, merci pour ta confiance et le temps que tu m’as accordé. J’espère que cet article vous plaira, si vous souhaitez partager votre expérience avec l’eczéma ou autre combat chronique, n’hésitez pas à m’écrire sur Insta ou via mail à saskandthecities@gmail.com.Nous ne sommes riches que de nos échanges et nos expériences, j’ai hâte de vous lire et de vous rencontrer. Les liens utiles :•https://addictionalacortisone.wordpress.com/•https://www.itsan.org/•Groupe de soutien Facebook : TSW – Syndrome de la peau rouge – groupe de soutien•tswcara.blogspot.fr (livre Curing my incurable eczema)•Documentaire : https://preventabledoc.com  ***SI VOUS SOUHAITEZ EN SAVOIR PLUS SUR LE BLOG, JE VOUS INVITE À LIRE CET ARTICLE:•POURQUOI J’AI COMMENCÉ CE BLOG: WELCOME TO SASK AND THE CITIES *** VOIR LES AUTRES INTERVIEWS Belle semaine à vous, Sask Evolution de la peau du bras, pendant le RSS Evolution de la peau des mains, pendant le RSS Evolution des paumes des mains, pendant le RSS