Une rentrée en décalé.

unbrindemaman © EM – Une rentrée en décalé.

Coucou par ici,

J’avais promis de revenir assez rapidement et me revoilà (hum hum, j’ai écrit cette phrase il y a plusieurs jours… donc autant vous dire que l’écriture de cet article a été interrompu au moins dix fois !). Tout d’abord un grand merci à vous pour vos très nombreuses réactions sur le blog, en privé ou bien sur Insta. Ça me réchauffe le coeur de voir que vous êtes toujours au rendez-vous, que vous avez compris nos choix… que vous êtes heureuses pour nous. Merci beaucoup pour vos mots et votre enthousiasme.

Aujourd’hui, je reviens avec un billet tellement plus léger, moins réfléchi. Le genre de pavé qui va sortir tout seul comme si je parlais à une bonne copine autour d’un bon café pour raconter un peu ce début d’année scolaire en toute simplicité, et parler un peu de mes projets à venir.

Alors par où commencer ? L’alerte poux à l’école de ma grande, à peine deux semaines après le rentrée ? (Ouf, rien à l’horizon pour le moment !) La gestion de la continence d’un enfant de trois ans post confinement, ou comment tu te re-confines volontairement par la force des choses par crainte d’un pipi surprise en pleine sortie familiale… Ok, prenons deux minutes pour parler de ça… Comment vous faites, vous ? Avec un enfant qui a une vessie aussi active qu’une femme enceinte à son troisième trimestre ? L’autre jour, j’ai eu l’immense joie de découvrir que le centre commercial du coin possédait des mini toilettes trop mignonnes pour enfant, avec une LUNETTE, et large en plus, le rêve quoi… C’était propre, c’était bien fait. J’ai dit à mon époux que nos longues sorties allaient probablement se résumer à des escapades aux alentour de CE centre commercial pendant un temps car ces toilettes pour enfant (donc forcément moins empreintes de maladies graves potentiellement échouées par ci, par là) étaient parfaites. Puis il y a eu ce samedi après-midi où nous avons longuement attendu derrière cette porte, j’aurais dû avoir des soupçons. Puis soudain, la porte qui s’ouvre, et là surprise, je vois une femme qui a bien plus de 3, 6 ou 12 ans… en sortir, avec pour toile de fond « les » toilettes, que dis-je, NOS toilettes saccagées ! Cette vision d’horreur a été terrible… Même si ces toilettes se font nettoyer mille fois, je n’ai plus confiance. Je crois que je ne pourrai plus y remettre les pieds… J’ai toujours eu beaucoup de mal avec les toilettes publiques, mais alors laisser mon enfant de deux ou trois ans dans ces lieux… c’est encore plus difficile que ce que j’imaginais. Aujourd’hui, je vous livre la seule astuce que j’ai (pas écolo du tout) : les sacs plastiques jetables. Voilà voilà. Ma solution économique reste de découper les deux extrémités d’un sac poubelle de 50 L et de le recouper ensuite en deux pour obtenir deux larges cercles ajustables sur n’importe quel toilettes (adultes ou enfants). J’en ai toujours au moins deux prédécoupés dans mon sac… #VieDeMaman

Sur une note plus joyeuse, il y a donc eu la rentrée. La toute première rentrée de ma choupette. Elle a été source de pas mal d’émotions pour nous. Un peu d’inquiétude pour moi (c’est normal je pense). Finalement, l’adaptation s’est faite très rapidement, tout simplement. L’amour pour l’école… c’est très beau à voir, et constater tous les matins cet enthousiasme était plutôt surprenant puisque je m’étais plutôt préparée à des torrents de larmes. Contre toute attente, il n’y a rien eu. Alors je savoure. Il faut dire que nous l’avions très bien préparée en amont et ce depuis des mois. Il y a deux paires de jumeaux (au complet) dans sa classe… ça ne s’invente pas. Ça me touche, mais je la trouve super sociale alors je suis rassurée. Peut-être aussi que c’est justement sa gémellité manquée qui l’aide autant à aller vers l’autre. C’est une force malgré tout. A ce jour, elle a déjà une super meilleure copine et je suis trop heureuse pour cela. De mon côté, pour garder un pied dans l’institution qui s’occupe d’elle, parce que le cordon est difficile à couper mais aussi parce que j’aime bien ce genre de rôle actif, j’ai décidé de me présenter aux élections de délégués des parents d’élèves. Je m’attendais à un combat sans nom, je préparais mon plus beau plaidoyer (aller, c’est rigolo non ?) et puis finalement, il y a eu zéro concurrence… Je ne pourrais même pas me la jouer. Non, visiblement ça n’intéresse personne. Mais bon, une victoire est une victoire, n’est-ce pas ? Je ne crache pas sur cette chance de pouvoir m’investir dans cette petite école qui voit ma fille grandir dans son giron. Je suis tout de même un peu étonnée de voir que si peu de parents sont intéressés par cette possibilité. Est-ce-que ça ne les intéresse juste pas ? Ou alors c’est parce qu’ils bossent tous ? Ou bien c’est parce que nous n’avons eu aucune information sur les réelles fonctions que les déléguées auront ? ^^ Dans tous les cas, tant mieux pour moi. En vérité, c’est avec ce genre de détail que je réalise à quel point ça me plaît de pouvoir passer mon temps plein à m’occuper de mes enfants, avoir ce genre de choix possible… et je suis encore plus épanouie quand je parviens à me gratter du temps pour mes projets perso.

En parlant de ça, il faut que je vous parle de l’asso et tout le tralala. Pour le moment, on ne va pas se le cacher, ça ne décolle pas vraiment. Il y a eu plusieurs commandes depuis le départ mais la cagnotte actuelle ne nous permet pas encore de réaliser une belle action concrète. En secret, notre premier objectif avec Mémoire d’anges serait de parrainer un petit orphelin. C’est vraiment notre intention première depuis le tout départ. Alors je vais continuer de travailler dans ce sens. Je vais essayer de proposer de nouvelles choses dans ma boutique en ligne dans les prochains mois pour diversifier un peu plus mes produits. Quel que soit le rythme avec lequel j’avance, j’aime ce projet de tout mon coeur et il reste totalement d’actualité. Par contre, je pense que je vais refermer définitivement la porte d’Etsy qui a finalement été un casse-tête à gérer sachant que mon site de vente continuait de générer plus de ventes que sur Etsy où il est assez difficile, à mon sens, de tirer son épingle du jeu. Mais cela m’aura énormément appris et je vais donc retravailler mon site de vente en conséquence dans les prochains mois (ça va prendre du temps de le rendre plus attractif, mais je dois m’y pencher sérieusement). On apprend, et on s’amuse surtout ! C’est le principal.

Je vous en parlais aussi sur Instagram il y a quelques temps, mais je pense très sérieusement à déménager mon atelier vers une petite pièce plus cosy de la maison qui demande à être rénovée. Si vous me suivez depuis un moment, vous devez vous souvenir de la série d’articles où je vous décrivais la rénovation de ce qui servait de cave aux anciens propriétaires pour nous aménager des petits bureaux. Finalement, y travailler avec les enfants est un peu trop complexe. Il y fait un peu trop froid, il y a du passage… Bref, je n’habite clairement pas dans un château (poke Dinde de toi (à quand la suite de tes articles « envers du décors » d’ailleurs?)), mais il y a pas mal de travaux à effectuer et je vais profiter d’une pièce que nous voulions rénover de toute façon pour la « squatter » le temps que les enfants grandissent et que je finisse par partager cet espace bureaux avec eux. Je vous embarquerai avec moi pour garder en archives ces moments de vie que j’adore relire par la suite.

Pour ce qui est du roman dont je vous parle depuis des mois et que je mets visiblement mille ans à écrire (en même temps, il s’est aussi passé mille choses ces derniers mois…), il reste tout autant d’actualité. Je suis juste un peu lente à raconter l’histoire que j’ai fini d’imaginer. Laissez-moi le temps de dérouler tout cela et vous serez les premières informées ici sur le blog dès que je l’aurais terminé, enfin… après mon époux qui reste mon premier lecteur !

Le blog et Instagram (qui reste mon réseau social de prédilection après le blog) seront un peu plus actifs (disons un post par semaine pour commencer si possible. Et plus de stories sur insta…). Ah ! Et je compte bien faire repartir mes petits Rendez-vous des mots dis donc ! Bref, je fais (enfin) ma rentrée… en décalé, mais que ça fait du bien !

Je vous embrasse tout fort les copines.

EM.

Et vous ? Quoi de neuf ?



Rendez-vous sur Hellocoton !

Lire l’article complet

Laisser un commentaire

Unbrindemaman

Je m'appelle EM, je suis maman et mamange de jumeaux depuis le printemps 2017. J'ai ouvert mon blog en Février 2018 sur lequel vous pouvez me retrouver quotidiennement pour partager mon expérience de maman et plus encore... N'hésitez plus, abonnez-vous et venez faire un tour sur mes autres réseaux.