Une toxine à l’origine de dommages à l’ADN retrouvée chez des patients souffrant d’infections urinaires

Les infections urinaires touchent plus de 50 % des femmes, dans certains cas de manière récurrente. La bactérie E. coli est très souvent impliquée dans le développement de ces infections. Pour la première fois, des scientifiques de l’Inserm, du CHU de Toulouse, d’INRAE, de l’Université Toulouse III – Paul Sabatier……

Lire l’article complet

 

Laisser un commentaire

santecool

Journaliste et auteure, je suis passionnée par le bien-être, la psycho, les enfants, l'environnement, le lifestyle, les fleurs, la danse,... Bref, plein de choses!!!